Ce qu’il ne fallait pas louper en septembre chez Le VPN

Ce qu’il ne fallait pas louper en septembre chez Le VPN

C’est un peu une tradition maintenant, chaque mois nous vous résumons les news technologiques ayant rapport avec l’usage d’un VPN. Ainsi vous pouvez rester informé, même si vous n’avez pas eu le temps de suivre l’actualité informatique. N’hésitez pas à cliquer sur les titres des résumés qui vous intéresse pour accéder aux articles dans leur intégralité.

Facebook ne s’en sort plus de ses problèmes, la Chine bloque Twitch, les gouvernements veulent accéder à vos communications, le droit d’auteur est réformé… l’actualité est riche, pas forcément pour le meilleur ! Le VPN trouve donc de plus en plus d’applications pratiques au fil de ces nombreuses nouvelles.

A ne pas louper n° 1 : La crainte des VPN dans les jeux vidéo

Ici nous vous expliquions que de plus en plus d’éditeurs de jeux en ligne interdisent l’accès à leurs produits si vous faites usage d’un VPN. Pire certains n’hésitent plus à bannir les joueurs se connectant via un VPN. Pourquoi ? Principalement car ces éditeurs ont peur que les VPN soient utilisé afin de masquer ou de permettre une quelconque tricherie. Le jeu Fortnite en est l’exemple le plus visible du moment, Epic Games n’hésitant pas à bannir des comptes par centaines. Renseignez-vous avant d’utiliser un VPN pour jouer !

A ne pas louper n° 2 : Twitch est bloqué en Chine

Vous le savez maintenant tous, la Chine ne badine pas avec les médias occidentaux. La quasi-totalité des réseaux sociaux, des sites d’informations internationaux, et certains sites ne sont en effet pas accessibles depuis ce pays. Ce mois-ci c’est au tour de Twitch, la plateforme de streaming en plein essor qui se retrouve interdite en Chine. Pourquoi ? Comment ? Quels sont les moyens de contournement ? Lisez notre article pour en savoir plus.

A ne pas louper n° 3 : Les assureurs américains veulent tout savoir de leurs clients

C’est une nouvelle mode qui fait un peu peur ! Aux Etats-Unis, certains assureurs, à commencer par l’entreprise John Hancock, proposent des réductions et des avantages importants à leurs clients si ces derniers acceptent de partager avec l’assureur, les données issues de leur tracker d’activité. Les clients en bonne santé coûtent moins cher, c’est un fait, mais est-ce une raison suffisante pour une telle incursion dans la vie privée ? Pour le moment, ce partage est basé sur le volontariat, espérons que cela reste ainsi !

A ne pas louper n° 4 : Les Five eyes et une future loi sur le chiffrement ?

Les Five eyes, USA, Grande-Bretagne, Australie, Nouvelle-Zélande et Canada, veulent une loi qui leur permettrait d’avoir accès aux communications chiffrées. Comme à chaque fois que nous parlons d’une telle demande, la raison invoquée reste toujours la même, combattre principalement le terrorisme. Il est de plus en plus facile de chiffrer ses communications, et cela commence réellement à mettre les gouvernements mal à l’aise. Seul problème, aucun des acteurs du numérique ne semble actuellement prêt à intégrer une porte dérobée dans leur logiciel…

A ne pas louper n° 5 : La directive droit d’auteur

Une refonte, au niveau européen de la loi sur les droits d’auteur a été votée. Problème, certaines mesures ne semblent pas réellement compatibles avec la réalité du Web. Les extraits, par exemple, d’articles de presse, apparaissant quand vous publiez un lien sur un réseau social, seraient maintenant taxés, au nom du droit d’auteur. Cette mesure est-elle viable ? Les acteurs n’ayant pas su s’adapter assez rapidement à la révolution technologique d’internet ne chercheraient ils pas simplement à grappiller quelques miettes ?

A ne pas louper n° 6 : 1 an après la fin de la neutralité du Net aux USA

D’après une étude menée sur 100 000 personnes aux Etats-Unis, il est clair que la fin de la neutralité du net a déjà trouvé un écho particulier chez les FAI américain. Les débits enregistrés vers et depuis les sites les plus consommateurs de données, Netflix, Youtube, Amazon Prime… sont réduits, artificiellement. Verrons-nous prochainement voir apparaitre des options payantes permettant de retrouver les débits d’avant ? Comme nous le suggérions il y a quelques mois ? L’avenir nous le dira, mais n’oublions pas que c’est finalement un peu le but non avoué de cette fin de neutralité.

A ne pas louper n° 7 : Facebook et les données réellement utilisées

Une étude vient de montrer que le numéro de téléphone que vous fournissez à Facebook pour activer la double authentification est utilisé pour le ciblage publicitaire. Et oui, toute les données que le réseau peut récolter doivent servir. En plus que cette pratique soit limite, Facebook n’en informe pas ses abonnés. Encore un mini scandale dont l’entreprise se serait certainement bien passé cette année.

A ne pas louper n° 8 : Facebook perd énormément d’abonnés

En plus des problèmes techniques et éthiques connus cette année par l’entreprise de Mark Zuckerberg, les chiffres de fréquentation, et donc, les revenus de la firme, ne sont pas bons. Les jeunes n’ont plus confiance dans le réseau et en plus commencent à le trouver ringard et n’hésitent plus à désinstaller l’application au profit d’autres réseaux sociaux. Le déclin de Facebook est-il engagé ?

A ne pas louper n° 9 : Facebook toujours, une faille permet le piratage de 50 millions de comptes

C’est tout récent, Mark Zuckerberg l’a annoncé lui-même, 50 millions de comptes ont été piratés grâce à plusieurs failles et bugs présent dans la fonctionnalité d’aperçu de votre profil. Personne ne sait réellement actuellement ce qui a été volé, ni par qui. Des mesures ont été prises pour juguler cette faille. Si l’information devient publique, nous saurons bientôt ce qui a pu être dérobé.

A ne pas louper n° 10 : VPN contre Proxy

Un article de vulgarisation intéressant pour ceux qui ont du mal à faire la différence entre plusieurs termes, comme VPN et proxy. Qu’est-ce qu’un proxy, qu’est-ce qu’un VPN, lequel convient-il d’utiliser dans différentes situations ? Vous le saurez en lisant ce texte, qui vous permettra de mettre vos idées au clair sur ce sujet.

Articles relatifs:

PENDANT LE MOIS DE LA CYBERSÉCURITÉ

2 ANS D'ABONNEMENT POUR €69,60 !