Cyberharcèlement et poursuites judiciaires : que faire ?

Cyberharcèlement et poursuites judiciaires : que faire ?

Il y a presque autant de définitions du cyberharcèlement qu’il y a d’internautes. Une action en justice peut être la solution, mais d’autres solutions existent aussi pour faire face à ces problèmes.

Parfois, il est tout simplement impossible de poursuivre votre bourreau, car il relève d’une autre juridiction que la vôtre, ou parce qu’il est anonyme. Ce contexte vous oblige à renoncer aux procédures amiables et à revenir aux règles beaucoup plus basiques de la « cour de récré ». C’est-à-dire que soit vous apprenez à vous défendre, soit vous évitez purement et simplement la situation.

Par le stoïcisme et la méditation, vous pouvez transformer les côtés toxiques et gênants d’internet en divertissement. Mais cela nécessite beaucoup de temps et de stabilité émotionnelle. Il est même possible que vous cédiez en cours de route.

Une autre option consiste à retirer tout ce qui peut être considéré comme un élément de harcèlement de la vue du harceleur. En suivant quelques mesures de cyberhygiène, vous pourrez effacer votre nom et votre historique, et grâce aux fournisseurs de VPN de qualité comme Le VPN, vous pourrez masquer complètement votre emplacement et l’identité de votre appareil.

Puis, lorsque vous êtes dans cette position un peu plus confortable, vous pouvez progressivement engager des poursuites judiciaires et punir ceux qui tourmentent les autres sur l’internet.

Qu’est-ce que le cyberharcèlement ?

Cyberharcèlement et poursuites judiciaires : que faire ? | Le VPN

Par définition, le harcèlement moral est pire que les brimades, ou même que la torture dans certains cas. En effet, une brute s’en prendra toujours à une personne qu’elle considère comme vulnérable ou sans défense. Contrairement aux agressions, qui peuvent être menées contre des personnes avec une force et une résistance égales ou même supérieures, le harcèlement est toujours dirigé contre les faibles.

Le cyberharcèlement est souvent négligé, car le monde virtuel supprime dans une certaine mesure les caractéristiques physiques des interactions. Mais cela ne signifie pas qu’il ne peut pas être psychologique ou menaçant. Qu’il s’agisse de commentaires répétés sur les médias sociaux ou de comportements abusifs dans les jeux multijoueur, il existe toujours une possibilité que quelqu’un tire sur vos cordes sensibles.

Le harcèlement en ligne peut se révéler aussi néfaste que la persécution dans la vie réelle, en forçant les gens à sombrer dans la peur, la dépression et le désespoir. Cela se produit en tirant parti des faiblesses de la victime, depuis une position de pouvoir et de mauvaises volontés.

Les recours dépendent du contexte culturel

L’idée que le cyberharcèlement est quelque chose de terrible n’est pas universelle. Dans certains pays, ce sujet est pris au sérieux, tandis que dans d’autres, il est considéré comme une ineptie. Vous devrez donc tenir compte de cela avant d’appeler votre avocat.

Des lois sur le cyberharcèlement sont en vigueur dans quelques pays seulement. Heureusement, cela comprend la plupart de ceux qui hébergent les principaux médias sociaux. Cela signifie que si vous ne pouvez pas poursuivre tous les harceleurs, vous pouvez au moins les signaler pour qu’ils soient bannis.

Harcèlement, brimades et liberté d’expression

Même si certaines conversations désagréables en ligne peuvent parfois ressembler à du harcèlement, ce n’est pas toujours le cas.

Les brimades sont des échanges prolongés, non désirés et injustifiés. Alors que le harcèlement concerne tout ce qui est infligé à une personne considérée comme vulnérable. Il s’agit de tirer parti de ce que l’intimidateur connaît sur la victime pour qu’elle se sente mal, effrayée et vulnérable.

Une personne qui commente vos messages en ligne ou qui vous envoie un message aléatoire peut être terrifiante ou insultante, mais si elle ne va pas plus loin dans sa démarche, il ne s’agit pas de harcèlement. C’est la raison pour laquelle il existe une option de blocage.

Évaluez vos possibilités

Bien que chaque plateforme et chaque région possède ses propres spécificités, les options demeurent toujours les mêmes. Vous pouvez soit exclure la personne qui vous harcèle de votre réseau, soit vous en retirer vous-même.

Heureusement, grâce à quelques astuces et à un VPN, vous pourrez toujours profiter des mêmes services que la personne qui vous harcèle, mais sans crainte.

Quel que soit le problème, vous devez agir rapidement. La prévention du cyberharcèlement et de la cyberintimidation est plus facile à mettre en place avant que la situation ne commence à vous affecter émotionnellement.

Action en justice

Bien que tous les pays ne disposent pas de lois anti-harcèlement précises, il est possible, dans certains cas, de poursuivre n’importe qui en justice pour obtenir des dommages et intérêts. Le harcèlement, en particulier de personnes fragiles, ainsi que la diffamation, sont des infractions pénales reconnues dans presque tous les pays.

Par ailleurs, si quelqu’un vous envoie explicitement des menaces de mort, signalez-le aux autorités immédiatement. Toutes les plateformes majeures banniront ceux qui se livrent à de tels comportements et, s’ils sont retrouvés, ils seront poursuivis par les autorités.

Bannissement et interdiction

Même s’il n’est pas possible de poursuivre quelqu’un en raison de son comportement, vous ne devez pas tolérer que cela se produise pour autant. Le fait de signaler un cas de harcèlement en ligne aux médias sociaux permettra d’empêcher cette personne d’utiliser le service.

Vous pouvez également signaler l’incident auprès de votre école ou de tout autre lieu que vous jugez approprié.

Le harcèlement et le cyberharcèlement, comme tous les autres comportements malveillants, sont condamnés partout dans le monde, c’est pourquoi vous ne devez pas hésiter à les signaler.

Se mettre sur la touche

Enfin, la dernière solution consiste à vous retirer de la scène. Si la personne de l’autre côté ne dispose d’aucune information personnelle vous concernant, elle ne pourra pas s’en prendre à vous. Il y aura toujours quelques insultes de base, mais rien qui ne soit véritablement nuisible à votre santé et à votre bien-être.

Vous ne devez pas divulguer votre vrai nom et vos informations personnelles sur les médias sociaux, et il est impératif d’utiliser un VPN pour le gaming lorsque vous vous connectez à des serveurs, notamment privés. Si vous et vos appareils ne partagez aucune donnée, il n’y aura rien à craindre.

Conclusion

Le risque que quelqu’un vous harcèle en ligne ne doit pas être une raison pour tenter de fuir les merveilles qu’internet vous propose. Et, quoi que vous fassiez, rappelez-vous que ce n’est jamais votre faute.

Vous ne devriez jamais être victime de harcèlement, et si cela se produit vous devez impérativement le signaler, et même intenter un procès si cela se révèle nécessaire. Pour tout le reste, il existe des solutions de cybersécurité comme Le VPN qui protègent votre identité et vos appareils.

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 120 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair

Article rédigé par Vuk Mujović (traduit de l'anglais) @vukmujovic

Vuk Mujović

Vuk Mujović est le fondateur de MacTíre Consulting, un analyste, expert en gestion de données, et un écrivain de longue date sur tout ce qui concerne les affaires et la technologie. Il est l'auteur de blogs, d'articles et d'articles d'opinion visant à aider les entreprises et les particuliers à se développer sans compromettre leur sécurité. Vuk est un auteur invité régulier du blog Le VPN depuis janvier 2018, où il donne son avis d'expert sur les sujets liés à la cybersécurité, la vie privée, la liberté en ligne et la protection des données personnelles. Il partage également souvent ses conseils et ses meilleures pratiques en matière de sécurité sur Internet et de sécurité numérique des particuliers et des petites entreprises, y compris certaines manières différentes d'utiliser un VPN.

Laisser une répone