Vers quels types de paiements va-t-on ?

Vers quels types de paiements va-t-on ?

D’ici 5 ans, il semblerait d’après les études projectives, qu’il n’y aura plus ni argent liquide, ni cartes bancaires pour faire des paiements. Ces changements vont bousculer notre quotidien mais aussi dans le même temps la cybercriminalité.

En 2015, on évalue à un milliard de dollars les pertes de la Russie liées à la cybercriminalité, selon Lev Khassis, vice-président de la direction de la banque russe Sberbank. Il estime que dans 5 à 7 ans la carte bancaire, comme on la connaît aujourd’hui, n’existerait plus. Comment va-t-on faire pour payer ? On emploiera les appareils mobiles.

Il semble que les pays scandinaves ont déjà l’intention de tenir un référendum pour stopper l’usage de billets de banque.

« Les changements n’auront pas lieu dans tous les pays à la fois, estime Evgueni Kaspersky, directeur général de Kaspersky Lab. L’argent liquide se maintiendra au cours des cinq prochaines années. Tour à tour, les pays pourraient en outre interdire l’usage des bitcoins en tant que crypto-monnaie », explique-t-il.

Ainsi le bitcoin, la fameuse monnaie virtuelle comme l’argent liquide seront encore plus apprécié des escrocs, selon Kaspersky. Ce dernier prévoit que les demandes de rançon liées au cyberpiratage seront alors faites essentiellement en cybermonnaie. Il faut savoir qu’en Russie, si le bitcoin est interdit, mais cela ne signifie pas que la technologie n’y est pas employée. Les institutions financières adoptent à l’heure actuellement la technologie qui est celle qu’utilisent les créateurs de la crypto-monnaie.

« C’est une technologie géniale. On peut l’utiliser pour les transactions intra-bancaires. Elle peut aussi être utilisée pour l’identification des internautes », indique Kaspersky.

On peut se demander quel va être l’impact du retrait de la circulation du papier monnaie classique pour les paiements. En fait, cela va représenter un véritable tournant dans la cybercriminalité : les cyber escrocs seront encore plus nombreux sur Internet et le nombre de cyberattaques va, de fait, encore augmenter. En 2015, on enregistrait déjà 300 attaques en moyenne chaque jour.

En 2016, on sait aussi qu’une autre tendance va perdurer ; l’essor du nombre des bandes des cybercriminels prêtes à attaquer différents systèmes opérationnels pour voler de l’argent ou espionner une personne en téléchargeant l’information la concernant. « La législation sur la cybercriminalité est insuffisante », d’après M. Khassis.

Pour vous prémunir des cybercriminels, la solution la plus sûre est d’utiliser un service VPN. Vous vous assurez de cette façon qu’aucune personne mal intentionnée n’écoute et n’utilise les données que vous envoyez, même lors d’une connexion internet non protégée. Vous évitez que vos mots de passe bancaires, vos comptes e-mail ou vos profils de réseaux sociaux soient interceptés et exploités à votre insu.

Notre service Le VPN code votre connexion internet par un cryptage complexe, en utilisant l’algorithme AES-256, qui empêche toute interaction avec vos données personnelles, même si votre connexion a été compromise ou interceptée. Chaque information que vous envoyez ira directement dans votre tunnel virtuel sécurisé. Avec Le VPN, vous pouvez facilement diriger votre trafic en choisissant un serveur dans l’un des 114 pays disponibles. Ainsi, vous vous assurez  les services du meilleur VPN disponible pour une connexion Internet sécurisée, depuis votre ordinateur, tablette ou smartphone.

Articles relatifs:

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 114 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair