Propositions pour lutter contre la cybercriminalité

Propositions pour lutter contre la cybercriminalité

La cybercriminalité est en progression constante et le vol de données sur internet est devenu banal. Il faut dès lors prendre des mesures nécessaires. En France, un rapport vient de sortir pour lutter contre la cybercriminalité.

Car le cybercrime est une plaie, et ce n’est pas Orange qui a subi plusieurs fois le vol de données de millions de clients qui le contredira. On estime ainsi qu’en 2013, plus de 7 millions de personnes en France ont été victime d’un cybercriminel.

En réaction à ce nombre de cas de cybercriminalité décuplé, un rapport de 277 pages a été fourni aux ministères de l’Intérieur, de la Justice, du Budget et de l’Economie informatique qui avaient commandités cette étude.

Il contient ainsi 55 propositions d’action pour la protection des internautes. Certaines de ces mesures vont d’ailleurs prochainement être mises en œuvre.

Le rapport insiste d’ailleurs sur la prévention du public aux cyberattaques et préconise par exemple la mise en place d’un numéro de téléphone pour l’aide aux internautes. Le document propose la création d’une agence de régulation formée de professionnels qui joueraient le rôle de surveillant dans le secteur privé, en particulier pour les hébergeurs et les FAI (Fournisseurs d’Accès à Internet). Les membres obtiendraient alors un pouvoir de sanction en cas d’infractions aux règles. Les serveurs de recherche sont aussi ciblés par l’obligation de prévenir ou de sanctionner les contenus illégaux.

Au niveau judiciaire toutefois, le rapport évite la création de nouvelles sanctions. Mais, cela n’est pas encore totalement écarté car des mesures devront être créées où cas où les lois actuelles seraient impuissantes à rendre la justice. Cela est le cas par exemple lors de l’envoi de spam pour lequel aucune sanction n’est prévue.

Le retour d’une suspension de l’accès à Internet, sanction qui avait fait beaucoup couler d’encre dans le cadre de la loi HADOPI, est envisagé dans un problème lié à un mineur.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Caveneuze, a affirmé que la loi, qui sera présentée au Parlement le 9 juillet s’inspirait du rapport.

Le rapport aborde également d’autres aspects de la vie des internautes, tels que le droit à l’oubli des mineurs, l’usurpation d’identité sur Internet, la réglementation des cybercafés…

La solution la plus sûre pour vous protéger lors de vos connexions internet et protéger en même temps votre ordinateur, votre mobile ou votre tablette est d’utiliser un service VPN. Vous vous assurez ainsi qu’aucune personne mal intentionnée n’écoute et n’utilise les données que vous envoyez, même lors d’une connexion sur un réseau wi-fi non protégé. Vous évitez que vos mots de passe bancaires, vos comptes e-mail ou vos profils de réseaux sociaux soient interceptés et exploités à votre insu.

Notre service Le VPN codera votre connexion internet par un cryptage complexe grâce à l’algorithme AES-256. Ce codage rendra impossible toute interaction avec vos données personnelles, et cela, même lorsque votre connexion a été compromise ou interceptée. Chaque information que vous enverrez ira directement dans votre tunnel virtuel sécurisé. Avec Le VPN vous pouvez facilement diriger votre trafic en choisissant un serveur dans l’un des 114 pays disponibles. Ainsi, vous vous assurez  les services du meilleur VPN disponible pour une connexion Internet sécurisée, depuis votre ordinateur, tablette ou téléphone portable.

Articles relatifs:

Offre Spéciale été

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!