Peut-on utiliser son ordinateur personnel pour le travail ?

Peut-on utiliser son ordinateur personnel pour le travail ?

De nos jours, la frontière entre nos vies privée et professionnelle est de plus en plus floue, surtout quand il s’agit des personnes qui travaillent à distance et de leurs équipements technologiques. Malheureusement, si l’utilisation de votre ordinateur personnel pour le travail présente des intérêts évidents, ce mélange s’accompagne aussi de risques de sécurité majeurs pour le réseau de votre entreprise et peut-être même pour votre futur emploi.

Autoriser vos collaborateurs à utiliser leurs appareils personnels pour travailler comporte des avantages et des inconvénients. En outre, pendant la pandémie, les dispositifs personnels sont devenus des outils de travail communs pour les télétravailleurs.

Pourtant, de nombreuses sociétés ne pensent pas à fournir à leurs employés des outils de travail à utiliser chez eux ou même à les former à la cybersécurité. Ce cocktail de risques ne peut que conduire au désastre. Voici quelques-uns des principaux dangers de sécurité liés à l’utilisation d’un ordinateur personnel pour le travail :

  1. Fuites de données
  2. Piratages
  3. Logiciels malveillants et virus

En règle générale, si l’un des points mentionnés ci-dessus se produit, le seul responsable est vous-même. Non, pas l’employeur ou l’entreprise, mais bien vous. Alors, que faire pour prévenir et éviter que de telles situations ne surviennent ?

Peut-on utiliser son ordinateur personnel pour le travail ? | Le VPN

La réponse est simple : beaucoup de choses. En premier lieu, Internet n’a jamais été aussi dangereux qu’aujourd’hui. Avec des cyberattaques recensées toutes les 40 secondes, il est devenu impératif de se sensibiliser à la cybersécurité.

Bien qu’il soit recommandé de disposer d’appareils complètement distincts pour le travail et la vie privée, tout le monde ne peut pas se le permettre. Sécuriser ses comptes avec des mots de passe forts, télécharger un logiciel antivirus, mettre à jour ses différents systèmes et utiliser un VPN comme Le VPN sont quelques mesures de base que chacun doit prendre pour consolider sa sécurité.

1. Utilisez un gestionnaire de mots de passe

Comme vous le savez peut-être déjà, des mots de passe sûrs et régulièrement modifiés constituent  la première ligne de défense contre la cybercriminalité, que vous travailliez à distance ou non d’ailleurs. Cependant, se souvenir de mots de passe complexes composés de symboles, de chiffres et de lettres est une tâche difficile.

Heureusement, il n’est pas nécessaire de mémoriser toutes ces combinaisons compliquées, car un gestionnaire de mots de passe s’en chargera pour vous. Le principal avantage lié à l’utilisation d’un gestionnaire de mots de passe est donc que vous n’avez pas besoin d’avoir une bonne mémoire.

Celui-ci stocke les informations de connexion de tous les sites et applications que vous utilisez et vous aide à vous y connecter automatiquement depuis votre ordinateur.

Les experts de la sécurité en ligne estiment que les gestionnaires de mots de passe constituent la meilleure méthode pour protéger vos mots de passe. Néanmoins, vous devez vous assurer que l’entreprise derrière le système que vous choisissez ne lésine pas sur la sécurité des données.

En définitive, même avec ce risque à l’esprit, un gestionnaire de mots de passe reste une solution efficace pour éviter de jongler avec des dizaines de mots de passe. Bien que certains services soient payants, il existe également des options gratuites.

2. Sauvegardez les données critiques

Aujourd’hui, la quasi totalité de nos données est au format numérique, ce qui offre des opportunités formidables. Cependant, le fait de conserver la majorité de nos données en ligne signifie que nous sommes devenus plus exposés aux risques de perte de données à grande échelle. Les cybercriminels sont toujours à la recherche de nos informations privées. Et, dès qu’ils parviennent à pénétrer dans un système, ils peuvent s’emparer de tout, rapidement et discrètement. Alors, que pouvez-vous faire ? Vous pouvez sauvegarder vos données.

Pour éviter les conséquences désastreuses de la perte de vos données, il est primordial de disposer d’une forme de sauvegarde de celles-ci. La règle générale est d’avoir au moins trois copies de vos données. La première est une copie originale et les deux autres sont effectuées sur deux types de supports différents, dont l’un est entièrement hors ligne pour la récupération post-incident.

Une fois que vous avez sauvegardé tous les fichiers importants, pensez à les tester. Les gens oublient souvent cette étape. Pourtant, il convient de vérifier l’intégrité des données de la sauvegarde et de voir si vous pouvez restaurer les fichiers comme prévu. En outre, n’oubliez jamais de chiffrer le disque de sauvegarde pour éviter tout accès non autorisé.

3. Attention aux escroqueries par phishing

En tant que travailleur à distance, vous devez savoir que les cybercriminels misent massivement sur l’invasion des boîtes de réception des télétravailleurs avec de faux e-mails. Ces courriels sont spécialement élaborés pour profiter de la curiosité des gens et ainsi les attirer dans un piège.

Pour éviter d’être victime de ces arnaques, vous devez avant tout apprendre à les détecter. Tout d’abord, ne faites jamais confiance aux e-mails envoyés depuis un domaine de messagerie public comme @yahoo.com ou @gmail.com. Deuxièmement, vérifiez les fautes de grammaire et d’orthographe que ce soit dans le texte ou dans le nom de domaine.

Les e-mails de phishing (hameçonnage) sont presque toujours mal écrits. Si vous recevez un courriel d’un expéditeur suspect avec un PDF attaché, n’ouvrez jamais le fichier joint. Enfin, ne tombez pas dans le piège psychologique des escrocs en cliquant sur un message qui ressemble à une « urgence ».

4. Ne repoussez jamais une mise à jour

Que vous travailliez à distance ou non, il est impératif pour votre sécurité d’exécuter les mises à jour logicielles. Les correctifs ou mises à jour des programmes comprennent des fonctionnalités nouvelles et améliorées, mais aussi une stabilisation de l’application, la suppression d’options obsolètes et l’ajout de couches de sécurité.

Appuyer sur le bouton de rappel ultérieur d’une mise à jour peut avoir des conséquences dommageables. Alors, même s’il peut être frustrant d’arrêter ce que vous êtes en train de faire afin de mettre à jour un logiciel, cette étape est incontournable si vous voulez renforcer votre sécurité.

Enfin, un VPN proposé par un fournisseur comme Le VPN permet d’empêcher les cyberescrocs et les cyberespions d’intercepter vos informations sensibles. Alors, gardez-le toujours activé quand vous travaillez. Sinon, vous vous privez d’un outil capable de bloquer les tentatives de vol de données.

Black Friday 22 site version

BLACK FRIDAY

-78% SUR UNE OFFRE DE 3 ANS !

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 100 SITES

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 30 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair

Article rédigé par Vuk Mujović (traduit de l'anglais) @vukmujovic

Vuk Mujović est le fondateur de MacTíre Consulting, un analyste, expert en gestion de données, et un écrivain de longue date sur tout ce qui concerne les affaires et la technologie. Il est l'auteur de blogs, d'articles et d'articles d'opinion visant à aider les entreprises et les particuliers à se développer sans compromettre leur sécurité. Vuk est un auteur invité régulier du blog Le VPN depuis janvier 2018, où il donne son avis d'expert sur les sujets liés à la cybersécurité, la vie privée, la liberté en ligne et la protection des données personnelles. Il partage également souvent ses conseils et ses meilleures pratiques en matière de sécurité sur Internet et de sécurité numérique des particuliers et des petites entreprises, y compris certaines manières différentes d'utiliser un VPN.

Laisser une répone