Une journée d’action contre la NSA aux Etats-Unis

Une journée d’action contre la NSA aux Etats-Unis

Des Américains ont organisé le 11 février dernier une journée de protestations, pour manifester leur opposition face à la surveillance permanente et pernicieuse mise en place par leur gouvernement et la NSA : Day We Fight Back (en français jour des représailles). Cette action a été initialement lancée par le groupe Demand Progress qui lutte contre la censure sur Internet. Cette démarche a vu de nombreuses autres associations comme l’Electronic Frontier Foundation lui emboîter le pas.

En annonçant cette action en janvier, ces organisations ont demandé à leurs concitoyens de contacter leurs élus pour se plaindre de la politique liberticide menée par le gouvernement. Ce plus de 71 000 appels téléphoniques ont été faits à des membres du Congrès américain, et 140 000 e-mails ou tweets leur ont été envoyés.

En montrant leur opposition face à la généralisation de la surveillance des moyens de communication des citoyens américains – comme d’ailleurs d’une bonne partie du reste de la planète-, ils espèrent montrer leur attachement à la législation USA Freedom Act, qui devrait freiner quelque peu les ardeurs de la NSA.

Certes, les géants américains de l’Internet, et notamment ceux installant et gérant des réseaux, sont restés plutôt discrets sur ce sujet. Mais d’autres acteurs ont fait savoir qu’ils soutenaient ces protestations. Microsoft, Google, AOL, Yahoo, Twitter et Apple ont exprimé leur souhait que le gouvernement américain tempère sa volonté de contrôler sur le Net.

D’autres manifestations ont également eu lieu dans de grandes villes américaines et dans 15 pays dans le monde. Toutefois, la contestation s’est principalement déroulée sur Internet : selon l’EFF, aux USA, 250 000 Américains ont contacté leurs représentants au Congrès lors de cette journée pour leur faire part de leur opposition à cette politique de surveillance généralisée imposée par le gouvernement américain à ses citoyens. Par ailleurs, plus de 6 000 sites web ont exprimé leur soutien ou affiché une bannière « The Day We Fight Back » sur leur page d’accueil.

La meilleure façon de garantir que vos informations personnelles ne soient pas captées  est d’utiliser un service VPN. Le VPN permet de réduire vos mouvements en ligne en remplaçant vos informations de routage, grâce à une adresse IP rendue anonyme. Les serveurs DNS sécurisés gardent le secret des requêtes que vous effectuez, afin que personne ne puisse voir votre historique de navigation. Par ailleurs, votre connexion Internet est cryptée avec un système très fort qui vous protège des pirates et des oreilles clandestines qui tentent d’écouter ou d’obtenir les informations sensibles vous concernant. Votre connexion Internet est cachée derrière les nombreux serveurs Le VPN : quand vous êtes connecté au VPN, personne ne peut accéder à votre ordinateur ou à votre appareil mobile, sans passer par les serveurs protégés du VPN, même quand vous êtes en voyage.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!