Cybercrime : à Noël, faîtes attention

Cybercrime : à Noël, faîtes attention

Si le cybercrime est actif toute l’année, jour et nuit, elle connaît une accélération pendant les fêtes de Noël qui doit pousser les internautes à redoubler de vigilance.

Il y a quelques semaines, la société Avast Software révélait que 74% des foyers français connectés à Internet seraient fortement exposés aux dangers de la cybercriminalité. Les cybermenaces proviendraient du manque de sécurisation de nos réseaux Wi-fi. Effectivement, nos routeurs mal protégés seraient des portes d’entrée très faciles à franchir pour les cybercriminels.

Les hackers et autres cyberpirates ne se contentent plus de déjouer un mot de passe simple pour piéger l’internaute : ils n’hésitent pas à tout essayer pour amasser des milliards. Malheureusement pour les internautes, les fêtes de fin d’année seraient le moment où cette cybercriminalité atteindrait le pic de son activité.

Il n’y a pas de trêve des confiseurs pour la cybercriminalité. En fait, la période des fêtes de Noël semble être le moment le plus recherchés par les cyberpirates pour s’adonner à leurs activités criminelles.

La fête de Noël, synonyme de réjouissances et de cadeaux, représente un budget important pour chaque français, en particulier sur internet. Cette année en France, 30 millions d’internautes ont l’intention de faire leurs achats en ligne. Les achats de cadeaux en ligne devraient représenter 11 milliards d’euros en 2014, ce qui implique une croissance de 10 % par rapport à 2013.  De fait, les fêtes de fin d’année monopolisent un trafic record sur Internet par des internautes et acheteurs captifs, une mine d’or pour les cybercriminels.

«Les fêtes de Noël sont la période la plus importante des ventes en ligne et les pirates informatiques le savent bien» assure un expert sécurité de chez McAfee. Et quel que soit le type d’appareil utilisé par les internautes pour se connecter – ordinateur portable ou smartphone, les cybercriminels feront leur possible pour les tromper en ligne et récupérer leurs informations personnelles, notamment celles de leur carte de crédit, à leur insu.

Cette course contre la montre des achats à l’approche est une aubaine pour les hackers qui en profitent pour utiliser la vulnérabilité des internautes. Ils surfent sur des sites pas toujours sécurisés sans savoir identifier le piège.

Pendant les fêtes plus qu’à n’importe quel moment de l’année, les cybercriminels rodent sur la toile dans l’espoir de terminer l’année en rajoutant quelques milliards d’euros à leur butin. Le coût global de la cybercriminalité est estimé à 300 milliards d’euros par an dans le monde.

Dans les techniques plébiscitées par les pirates informatiques, on retrouve :

  • le fishing (hameçonnage) de données. Il s’agit de voler les données de l’internaute en ayant la plupart du temps recours à de fausses pages web construites sur le modèle de pages connues (réseau social, sites e-commerce connus). Une fois l’internaute sur cette fausse page, de nombreux spams sont envoyés avec toujours l’objectif de faire valider à l’internaute un formulaire d’identification. Vérifiez le contenu des emails : si vous voyez un contenu mail écrit et des fautes d’orthographe, il s’agit bien d’un cas de hacking
  • les ransomwares sont des «logiciels de demande de rançon» qui s’introduisent dans votre ordinateur pour en bloquer complètement le fonctionnement. Une somme d’argent est demandée à la victime pour récupérer l’accès à son appareil. Ces malwares ou cheval de Troie sont fréquents.
  • Le vol d’argent sur compte bancaire reste aussi très lucratif. Via un logiciel malveillant ou un virus, les cybercriminels subtilisent vos informations bancaires et autres identifiants de connexion à votre compte personnel et s’empressent de les utiliser pour effectuer des achats en ligne ou les revendre. Les coordonnées de compte bancaire seraient les informations les plus recherchées par les cybercriminels car elles ont le plus de valeur.

Pour infecter votre ordinateur et parvenir à leurs fins, les pirates informatiques doivent trouver des portes d’entrée leur permettant d’accéder au disque dur. Si «les routeurs non-sécurisés sont des points d’entrée très faciles d’accès pour les hackeurs» d’après Vince Steckler, Directeur Général d’Avast, une étude a récemment révélé que le live streaming illégal servirait également de boulevard aux bandits du web pour décrocher un sérieux pactole.

La période de Noël est aussi une période de l’année où les internautes s’adonnent au streaming vidéo. Le live streaming attire aussi de plus en plus de personnes devant leur écran d’ordinateur. Mais, au lieu de se tourner vers des sites de live streaming officiels, et souvent payants, les internautes ont pour habitude d’aller vers des sites gratuits qui sont la plupart du temps illégaux.

Selon un rapport publié par l’AISP (Association of Internet Security Professionals) intitulé «Illegal Streaming and Cyber Security Risks: A dangerous status quo?», 97% de ces sites dans le monde seraient infectés par des logiciels malveillants. L’étude révèle ainsi qu’un ordinateur serait contaminé par un virus toutes les 18 secondes sur la planète.

Aujourd’hui, les sites de live streaming seraient un des points d’entrée les plus plébiscités par les cybercriminels. Souvent créées par les hackers eux-mêmes, ces plateformes clandestines sont de véritables nids de guêpes. Les pirates profitent de l’urgence dans laquelle se trouve l’internaute souhaitant accéder à son programme en direct, pour in fine lui soutirer toutes ses données personnelles en usant des techniques les plus efficaces.

Qu’ils soient en train d’effectuer un achat en ligne ou de visionner une vidéo, les internautes doivent donc s’assurer que sa visite est sécurisée et garder à l’esprit que le moindre clic peut provoquer une ouverture permettant à un cybercriminel de s’introduire dans leur disque dur.

La solution la plus sûre pour vous prémunir des cybercriminels et protéger votre ordinateur, votre mobile ou votre tablette lors de vos connexions internet est d’utiliser un service VPN. Vous vous assurez ainsi qu’aucune personne mal intentionnée n’écoute et n’utilise les données que vous envoyez, même lors d’une connexion internet non protégée. Vous évitez que vos mots de passe bancaires, vos comptes e-mail ou vos profils de réseaux sociaux soient interceptés et exploités à votre insu.

Notre service Le VPN code votre connexion internet par un cryptage complexe grâce à l’algorithme AES-256. Ce codage rend impossible toute interaction avec vos données personnelles, et cela, même lorsque votre connexion a été compromise ou interceptée. Chaque information que vous envoyez ira directement dans votre tunnel virtuel sécurisé. Avec Le VPN vous pouvez facilement diriger votre trafic en choisissant un serveur dans l’un des 114 pays disponibles. Ainsi, vous vous assurez  les services du meilleur VPN disponible pour une connexion Internet sécurisée, depuis votre ordinateur, tablette ou téléphone portable.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!