Cyberattaque de masse de fédéraux par la Chine

Cyberattaque de masse de fédéraux par la Chine

C’est une cyberattaque massive qui a touché les États-Unis il y a quelques semaines. Le mois dernier, des pirates informatiques ont forcé les accès des ordinateurs du gouvernement américain, en obtenant les données personnelles d’environ quatre millions d’agents fédéraux.

Le gouvernement américain vient d’indiquer avoir détecté le piratage informatique d’ordinateurs contenant les données personnelles de quatre millions d’employés fédéraux – en activité ou à la retraite.

Cette cyber-attaque a été détectée en avril 2015 par l’Office of Personnel Management (OPM), l’agence qui gère les effectifs du gouvernement, au moment même où l’OPM se dotait de nouvelles procédures de sécurité.

Selon le Washington Post, ce piratage serait le fait de la Chine. Et si cette hypothèse se confirme, il s’agirait du deuxième piratage majeur de l’OPM mené par la Chine. L’objectif des pirates reste encore à déterminer : s’agit-il de vol d’identités, d’espionnage ?

Ironiquement, l’attaque a été menée Le FBI a indiqué dans un bref communiqué qu’il enquêtait sur cette affaire et « qu’il « prenait au sérieux toutes les attaques potentielles contre les systèmes du secteur public et privé ».

L’OPM a appelé toutes les victimes potentielles à être très « suspicieuses » dans la gestion de leurs comptes en banque et la manipulation de leurs données personnelles.

Ces derniers mois aux États-Unis, les actions de cybercriminalité de ce type se sont multipliées. La plupart cible les systèmes informatiques Internet de grandes entreprises comme la grande chaîne de distribution Target, l’assureur santé Anthem ou les studios de cinéma Sony Pictures Entertainment.

En 2014 déjà, des cyberpirates chinois s’étaient immiscés dans le réseau informatique de l’OPM et de deux de ses sous-traitants, visant les dossiers de candidature pour une accréditation secret-défense de dizaines de milliers d’employés. Un peu plus tard, il s’était agi de comptes email à la Maison Blanche et au département d’État, y compris des courriels de Barack Obama lui-même. La Russie semblait être derrière cette action.

Pour accéder à un Internet sans contraintes, optez pour un VPN : cela vous permet de choisir votre pays de connexion. Quel que soit le pays où vous vivez, vous pouvez choisir de domicilier votre connexion dans l’un des 50 pays où l’accès n’est ni filtré, ni restreint. Vous pourrez ainsi accéder dans l’anonymat aux sites de votre choix,  et cela sans que quiconque puisse suivre vos mouvements sur Internet. Ainsi, personne, pas même votre FAI, ne peut accéder aux sites que vous consultez et savoir quelle activité vous menez sur le net.

Articles relatifs:

Regardez les Jeux Olympiques en direct partout dans le monde

2 ans d'abonnement Le VPN pour €2,90/mois