Contrôle d’internet : projet de loi en Chine

Contrôle d’internet : projet de loi en Chine

En Chine, le gouvernement a développé un nouveau projet de loi sur la cybersécurité du pays. L’idée est bien sûr de renforcer encore davantage le contrôle de l’Etat sur les données. Les répercussions semblent donc être importantes du côté des fournisseurs de services et aussi des multinationales qui ont des échanges commerciaux avec la Chine.

Les parlementaires chinois viennent de proposer une loi sur la cybersécurité. Ce projet de loi a pour objectif de renforcer soi-disant la protection de la vie privée des internautes afin de les prémunir du piratage et de la revente de leurs données. Bien évidemment, en parallèle, le texte renforce les pouvoirs de l’Etat chinois : celui-ci pourra désormais accéder à toutes les données privées et sera alors en mesure de bloquer celles qui sont estimées être illégales. Cela fait déjà plusieurs mois que ce projet de loi fait l’objet d’échange au parlement. Il permettrait, selon un porte-parole du gouvernement d’ »assurer la souveraineté, la sécurité et le développement du cyberespace national ».

Dans ce texte figure aussi une clause qui impose aux fournisseurs de service internet à stocker les données collectées en Chine sur le territoire chinois. La collecte de données à l’étranger pour les besoins des entreprises devra aussi obtenir l’approbation du gouvernement chinois. D’après le parlement appelé Assemblée populaire nationale (APN), les agences gouvernementales vont également définir un code de conduite sur la cybersécurité par rapport aux secteurs sensibles tels que l’énergie, les télécoms, le transport, la finance, la défense nationale et l’administration gouvernementale.

Cela a déjà suscité la désapprobation du président américain Barack Obama. Celui-ci a engagé son homologue chinois Xi Jinping à renoncer à cette loi si la Chine voulait poursuivre sa coopération avec les Etats-Unis.

Toutefois, malgré le risque de détériorer les relations avec son principal partenaire économique et les conséquences négatives que ce projet engendrerait pour les opérateurs internet chinois, le débat concernant ce projet de loi sera mené jusqu’au 5 août à l’APN.

Pour contourner de façon concrète et efficace la censure et la cybersurveillance chinoises sur Internet, optez pour les services d’un VPN : cela vous permet de choisir votre pays de connexion, en obtenant une IP sécurisée du pays que vous souhaitez. Où que vous soyez, vous pouvez choisir de domicilier votre connexion dans l’un des 50 pays où l’accès n’est ni filtré, ni restreint. Vous pourrez alors accéder dans l’anonymat aux sites de votre choix, en particulier aux sites bloqués dans votre pays.

Personne, pas même votre fournisseur d’accès internet ne pourra suivre votre activité sur le web. Optez dès aujourd’hui pour Le VPN et profitez de l’offre Le VPN Premium, pour surfer à la fois en toute liberté et toute sécurité.

Articles relatifs:

PENDANT LE MOIS DE LA CYBERSÉCURITÉ

2 ANS D'ABONNEMENT POUR €69,60 !