Comment la NSA a surveillé l’Etat

Comment la NSA a surveillé l’Etat

Comment l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA) a-t-elle pu capter des conversations de dirigeants français ? Le numéro de téléphone du président de la République figure effectivement sur une liste de « sélecteurs », l’un des documents que vient de publier WikiLeaks. Ce terme évoque les termes-clés qui intéressent les services de renseignement (numéro de téléphone, mais cela peut aussi être des adresses e-mail) en général et la NSA en particulier.

Cet espionnage de la NSA aurait commencé en 2010 : le téléphone de Nicolas Sarkozy, et sans doute ceux de ses conseillers les plus proches, auraient ainsi été mis directement sur écoute. Il semblerait que Jacques Chirac et François Hollande auraient aussi été également espionné par la NSA.

De multiples documents fournis par Edward Snowden semblent montrer que les ambassades américaines ont souvent à leur sommet du matériel d’écoute. Le « Special Collection Service » est une unité composée de membres de la NSA et de la CIA qui semble être responsable de la mise sur écoute du téléphone mobile d’Angela Merkel, depuis des appareils sans doute placés sur le toit de l’ambassade des Etats-Unis à Berlin. Et d’après les éléments d’Edward Snowden, le SCS serait présent dans de nombreuses capitales européennes, et notamment en France.

Le SCS cacherait de fait ses appareils d’écoute dans un bâtiment trompe-l’œil réalisé dans un matériel spécial qui laisse passer les ondes

L’ambassade américaine à Paris est idéalement située près de tous les lieux de pouvoir français : l’Elysée ne se trouve pas loin, ainsi que plusieurs ministères tels que celui de l’intérieur, de la justice, de la défense, des affaires étrangères, comme de l’Assemblée nationale.

La majorité des noms présents sur la liste de la NSA publiée par WikiLeaks ont une identification faite de plusieurs chiffres et de lettres « S2C32 ». Cette référence désigne le département de l’agence chargé de la surveillance de pays européens. C’est de fait la même unité qui avait mis sur écoute Angela Merkel.

Ce qui est surprenant, c’est que les téléphones des présidents de la République font l’objet d’une sécurité particulière. Le développement de l’usage des smartphones parmi les dirigeants de l’Etat a dû accélérer cela : en effet, si ces téléphones intelligents proposent bien des communications chiffrées, leur contenu est hébergé sur les serveurs de RIM, une entreprise canadienne, et l’on sait que les agences de sécurité américaines et canadiennes coopèrent particulièrement bien.

Au plus haut niveau de l’Etat, les services de sécurité n’ont pas pu imposer des terminaux chiffrés et sécurisés beaucoup pratiques. Si à partir de 2007, Nicolas Sarkozy ne pouvait plus utiliser son BlackBerry pour utiliser un système de téléphone beaucoup plus complexe. Or, ses plus proches conseillers et ministres de son gouvernement ont continué d’utiliser des smartphones classiques RIM puis Apple. Et l’on sait que le Président Sarkozy a continué à utiliser, pour ses appels personnels, d’autres téléphones.

Début 2010, Nicolas Sarkozy passe alors à un téléphone hautement sécurisé fabriqué par Thalès appelé Teorem. Et 14 000 exemplaires de ce téléphone peu ergonomique jugé inviolable a été utilisé par des membres et du personnel du gouvernement ainsi que pour l’armée. Or, les documents publiés par WikiLeaks évoquent une conversation datant de juin 2011 entre le président de la République et Alain Juppé, quand il était ministre des affaires étrangères. Est-ce que ce type de cryptage a été détourné par la NSA ?

Le président Hollande, quant à lui, utilise beaucoup les SMS et dont le numéro de mobile personnel est connu de nombreux interlocuteurs, politiques comme journalistes… La NSA se serait infiltrée dans ces brèches…

Pour vous protéger de l’espionnage, vous,  votre ordinateur, comme votre mobile ou votre tablette quand vous êtes connecté à internet, utilisez un service VPN. Vous vous assurez de fait qu’aucune personne mal intentionnée n’écoute et n’utilise les données que vous envoyez, même quand votre connexion internet n’est pas protégée.

Notre service Le VPN code votre connexion internet par un cryptage complexe, via l’algorithme AES-256. Ce codage rend impossible toute interaction avec vos données personnelles, même si votre connexion a été compromise ou interceptée. Chaque information que vous envoyez ira directement dans votre tunnel virtuel sécurisé. Avec Le VPN vous pouvez facilement diriger votre trafic en choisissant un serveur dans l’un des 114 pays disponibles. Ainsi, vous vous assurez  les services du meilleur VPN pour une connexion Internet sécurisée, depuis votre ordinateur, tablette ou téléphone portable.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!