Les dernières news dans l’affaire Cambridge Analytica (mai 2018)

Les dernières news dans l’affaire Cambridge Analytica (mai 2018)

Russie et Cambridge Analytica

Le VPN revient une fois de plus sur l’affaire Cambridge Analytica / Facebook, pour vous tenir au fait des dernières nouvelles concernant cet abus d’informations personnelles.

Au moment même où l’Europe lance son RGPD (pour rappel, une loi visant à renforcer la protection des données personnelles), nous apprenons que les données ayant été collectées, traitées et utilisées par l’entreprise britannique Cambridge Analytica, auraient été partagées avec certains chercheurs russes et des proches des services secrets russes.

C’est Christopher Wylie, l’un des fondateurs de la société d’analyse de données qui l’assure, les renseignements russes ont eu accès aux données utilisées, par l’entremise de certaines sociétés amies du gouvernement. Il fournit l’exemple de M. Aleksandr Kogan, qui a développé et mis en ligne sur Facebook un « test psychologique », dont les réponses étaient transmises à Cambridge Analytica. Le lien avec l’état russe est que, dans le même temps, M. Kogan, était missionné par Moscou pour travailler sur certains projets étatiques.

De plus, CA externalisait une partie du travail de l’analyse en Russie. Par exemple, au hasard, les données relatives aux intentions de vote présumées des américains lors de la dernière campagne présidentielle. Ces sociétés russes ayant travaillé sur ces data, sont notamment connues pour être proches des services secrets russes.

L’enquête menée sur l’affaire Cambridge Analytica est donc maintenant double et devra permettre de savoir, d’une part si l’élection de Donald Trump a été influencée par le travail de la société anglaise, et d’autre part si la Russie, par l’intermédiaire des entreprises ayant œuvré sur ces données, a eu un rôle à jouer dans cette même campagne.

Zuckerberg devant l’Europe dans l’affaire Cambridge Analytica

L’autre news dans cette histoire, est que, après plusieurs tentatives de négociations, Mark Zuckerberg a finalement accepté de rencontrer les députés européens, afin de se soumettre à quelques questions. C’est le président du Parlement européen Antonio Tajani qui a annoncé la nouvelle, lors d’un communiqué de presse. On ne sait si cela fait partie des conditions pour que le patron de Facebook daigne se rendre sur le vieux continent, mais la rencontre devrait normalement se produire à huis clos, probablement lors de la « rencontre des présidents », sorte de réunion des présidents des différents partis politiques siégeant au parlement.

Si on ne connait pas la date précise de la venue de Mark à Bruxelles, ce que nous savons, par contre, c’est que ce dernier devrait rencontrer le président Emmanuel Macron le 23 mai. Lors de cette rencontre, l’Elysée recevra en effet une cinquantaine de patrons d’entreprises du domaine numérique, dont Zuckerberg. Il est donc assez légitime de penser que « l’audition » devant le Parlement européen devrait se situer autour de cette date du 23 mai.

Si un Vpn ne sera jamais la solution radicale contre l’exploitation de vos données personnelles à des fins dont vous n’avez pas conscience, il est en tout cas l’une des pierres angulaires de votre sécurité sur Internet. Il ne peut être une solution ultime dans le sens où, les applications de tests publiées sur FB resteront une menace pour vos données tant que vous continuerez à les remplir. Mais si vous ne fournissez pas, de votre plein grès, des informations vous concernant, Le VPN peut s’occuper du reste !

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!