Arrestation d’un réseau Zeus et SpyEye

Arrestation d’un réseau Zeus et SpyEye

Avec les malware Zeus et SpyEye, des cybercriminels ont infecté et piraté des dizaines de milliers d’ordinateurs partout dans le monde pour capter des données de comptes bancaires et subtiliser des fonds. Le préjudice total s’élèverait d’ailleurs à deux millions d’euros.

Il y a quelques jours, ce sont cinq cybercriminels qui ont été arrêtés en Ukraine, grâce à la coopération entre les enquêteurs d’Europol et d’Eurojust. Des équipements informatiques ont aussi été saisis dans plusieurs maisons réparties dans quatre villes du pays. Les hackers présumés seraient des cybercriminels spécialistes en développement, diffusion et exploitation de Trojan (chevaux de Troie) bancaires comme Zeus et SpyEye. Ce gang était très bien organisé, avec chaque membre ayant une mission précise à mener : développement des trojans, infection des ordinateurs, extraction et usurpation des données bancaires, blanchiment, etc…

Le gang de cybercriminels aurait distribué et utilisé les malwares bancaires Zeus et SpyEye dans l’objectif de voler de l’argent à plusieurs grandes banques en Europe et en dehors du Vieux Continent. Le gang a ainsi modifié en permanence ses chevaux de Troie pour contourner les protocoles de sécurité des banques. Ils ont en fait utilisé massivement des réseaux de « mules » à des fins de blanchiment d’argent.

Il aurait de fait piraté des dizaines de milliers d’ordinateurs un peu partout dans le monde, avec à la clé un préjudice total d’environ deux millions d’euros.

« Europol a travaillé avec une équipe internationale d’enquêteurs pour faire tomber un groupe cybercriminel très destructeur. C’est l’une des opérations les importantes coordonnées par l’agence au cours des dernières années », a expliqué Rob Wainwright, le directeur d’Europol.

Ce gang qui travaillait pour son compte était aussi amené à louer ses services criminels à des tiers.

Depuis 2013, Europol a réalisé pas moins de 60 arrestations dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité. Seulement 34 d’entre elles concernaient le transfert et le blanchiment d’argent sale (« Money mule »).

Il y a deux mois, les autorités ont stoppé les actions du botnet BeeBone, qui avait infecté plus de 12 000 ordinateurs au niveau international. Par ailleurs, une nouvelle initiative a entraîné la chute du botnet Ramnit, qui est lié à plus de 3,2 millions d’infections d’ordinateurs dans le monde.

En 2014, le FBI et Europol ont aussi démantelé le botnet Zeus GameOver, même si ce dernier a pu reprendre vie seulement un mois plus tard.

Pour vous prémunir des cybercriminels, la solution la plus sûre est d’utiliser un service VPN. Vous vous assurez de cette façon qu’aucune personne mal intentionnée n’écoute et n’utilise les données que vous envoyez, même lors d’une connexion internet non protégée. Vous évitez que vos mots de passe bancaires, vos comptes e-mail ou vos profils de réseaux sociaux soient interceptés et exploités à votre insu.

Notre service Le VPN code votre connexion internet par un cryptage complexe, en utilisant l’algorithme AES-256, qui empêche toute interaction avec vos données personnelles, même si votre connexion a été compromise ou interceptée. Chaque information que vous envoyez ira directement dans votre tunnel virtuel sécurisé. Avec Le VPN, vous pouvez facilement diriger votre trafic en choisissant un serveur dans l’un des 114 pays disponibles. Ainsi, vous vous assurez  les services du meilleur VPN disponible pour une connexion Internet sécurisée, depuis votre ordinateur, tablette ou smartphone.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!