Vers la fin de la neutralité du net ?

Vers la fin de la neutralité du net ?

La FCC (Federal  Communications Commission ou Commission fédérale des communications américaines), vient de remettre en cause le principe de neutralité du net. Le régulateur des télécoms américain a annulé ce 18 mai une décision de 2015 qui oblige les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) à traiter l’ensemble des services en ligne de la même façon.

Pour rappel, l’administration Trump avait nommé dès sa prise de pouvoir un nouveau président pour cette administration, Ajit Pai, qui est notoirement connu comme étant hostile à ce principe de neutralité du net.

La FCC a indiqué que la nouvelle législation qui sera mise en place pour internet visera «à restaurer la liberté de l’internet et à promouvoir les investissements dans les infrastructures et l’innovation et à offrir davantage de choix en mettant fin à la régulation de style service public des services internet à bande large».

Ceux qui sont pour cette règle, qui est toutefois contestée par plusieurs opérateurs qui sont allés devant les tribunaux, estiment que ceux-ci pourraient en son absence créer un «internet à deux vitesses» en faisant payer les internautes pour obtenir un débit plus rapide. On peut même s’imaginer que certains FAI pourraient aller jusqu’à bloquer certains services ou prestataires leur faisant concurrence – notamment les services de vidéo à la demande.

Quant aux détracteurs de la loi, ils jugent pour leur part qu’elle assimile les opérateurs à des services publics et qu’elle n’engage pas du coup les FAI à investir ou de nouveaux opérateurs à innover et à dynamiser le secteur.

La décision de la FCC a suscité de nombreuses réactions. Ed Black, membre de la Computer and Communications Industry Association, qui représente les plus grandes entreprises du secteur technologique, a indiqué qu’elle allait à l’encontre de l’intérêt général et s’est exprimé ainsi : «Il est étonnant que l’agence chargée de protéger les intérêts des consommateurs pour l’accès à internet cède aux menaces des compagnies de ne plus investir dans le développement des services internet».

A l’inverse, Sarah Morris du New America Foundation’s Open Technology Institute a indiqué que la FCC «a choisi d’ignorer les millions d’Américains qui ont demandé à la FCC de créer un internet ouvert il y a deux ans».

Quant au représentant de l’association de l’industrie des télécoms Cinnamon Rogers, il a estimé que l’initiative de la FCC ne s’orientait «pas dans la bonne direction pour restaurer les règles régissant» internet.

Vinton Cerf, quant à lui, qui est considéré comme l’un des pères d’Internet et qui est connu pour ses travaux sur le protocole TCP/IP, permettant ainsi l’émergence des réseaux modernes s’inquiète aussi  de la fin de la neutralité du net.

Pour accéder à un Internet sans contraintes, optez pour un VPN qui vous permet de masquer votre adresse IP et de choisir votre pays de connexion. Quel que soit l’endroit où vous vivez, vous pouvez choisir de domicilier votre connexion dans l’un des 114 pays où l’accès n’est ni filtré, ni restreint. Vous pourrez ainsi accéder dans l’anonymat aux sites de votre choix,  et cela sans que quiconque pas même votre FAI ne puisse suivre vos mouvements sur Internet. Ainsi, personne ne serai en mesure d’accéder aux sites que vous consultez et savoir quelle activité vous menez sur le net.

Articles relatifs:

Regardez les Jeux Olympiques en direct partout dans le monde

2 ans d'abonnement Le VPN pour €2,90/mois