Nouvelle année, nouvelles tendances de cybersécurité en 2023

Nouvelle année, nouvelles tendances de cybersécurité en 2023

Que ce soit le grand public ou les spécialistes des technologies, chacun dira « bon débarras » à 2022. Mais le côté positif de toute situation compliquée, c’est que de nouvelles choses apparaissent en guise de solutions. En 2023, les tendances technologiques et, par conséquent, de cybersécurité, seront sensiblement différentes de celles que nous avons connues par le passé.

Prédire les effets des changements économiques, technologiques et sociaux qui interviendront en 2023 est évidemment au-delà de nos compétences. Pourtant, il existe certaines choses que nous pouvons anticiper et qui se produiront probablement au cours des 12 prochains mois.

Voici cinq tendances qui sont déjà en train de s’opérer :

  1. L’IA de pointe (Intelligence Artificielle) atteint un niveau commercial
  2. Les voitures se concentrent sur les produits SaaS (logiciels en tant que services)
  3. Les réseaux sociaux s’uniformisent
  4. La plupart des entreprises choisissent l’informatique dans le cloud
  5. Les États-nations rivaux se concentrent sur les infrastructures numériques

Nouvelle année, nouvelles tendances de cybersécurité en 2023. | Le VPN

Pour les particuliers et les petites entreprises, utiliser des services VPN professionnels comme Le VPN, ainsi que des outils de cybersécurité, doit devenir une habitude quotidienne. Et pour les sociétés et les systèmes plus importants, il s’agit d’une nécessité absolue.

Sur le point de changer de modèle

Même si la plupart des influenceurs technologiques s’enthousiasment pour le nouveau Chat-GPT3 et ses possibilités, la pleine application de ce logiciel n’est pas encore là. Comme la courbe d’apprentissage exploratoire et la formation aux fonctions spécifiques de l’IA prendront du temps, les grandes entreprises devraient l’adopter tardivement.

Ce qui est sûr, c’est que de plus en plus de personnes utiliseront l’IA pour leurs activités quotidiennes. Nous verrons également apparaître des applications dotées de caractéristiques d’IA de pointe intégrées. Ce changement de modèle dans le cyberespace en appellera un autre pour la cybersécurité.

Heureusement, nous constatons déjà quelques tentatives qui permettront de combattre le feu par le feu. Au cours des 12 prochains mois, nous observerons probablement les premières mesures de cybersécurité basées sur OpenAI.

1 – IA contre cybersécurité de l’IA

Au fil du temps, nous avons connu des pirates informatiques à la fois brillants et sinistres. Ces personnes pouvaient être ennuyeuses, cupides ou même littéralement malintentionnées. Mais elles avaient toutes une chose en commun : elles étaient humaines.

L’IA n’a pas cette limite. Elle dispose d’une intelligence infinie sans sagesse contextuelle pour déterminer ce qu’elle ne sait pas, ou fixer ce qui est bon ou mauvais. Et, à la différence des outils ordinaires, on ne peut pas simplement l’empêcher de faire quelque chose.

C’est pourquoi nous aurons besoin de la cybersécurité de l’IA pour lutter contre l’IA à laquelle nous avons appris à pirater. Pour ceux qui tardent à intégrer cette technologie, les risques de cybersécurité seront particulièrement élevés.

2 – Car jacking à distance

Le contrôle à distance a rendu plus difficile le vol de votre Tesla Y, Ford Mach-E ou Peugeot e-208 dans la rue. L’ordinateur les empêchera tout simplement de démarrer.

Cependant, comme nous laissons aux constructeurs automobiles une part de contrôle considérable, toute personne qui pirate le constructeur peut voler votre véhicule, même si votre famille est à l’intérieur. La volonté des industriels d’apporter des options SaaS aux voitures a suscité des réactions négatives de la part des acheteurs, mais les préoccupations en matière de cybersécurité sont encore plus importantes.

Assurez-vous de savoir où se trouve le bouton de désactivation.

3 – Nouvelles escroqueries sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux deviennent de plus en plus rapides et de moins en moins personnalisés. Facebook est déjà considéré comme une « application pour personnes âgées » et même Instagram cède sa place à TikTok. Désormais, le mode de fonctionnement des réseaux sociaux laisse penser qu’il n’y a plus de véritables liens avec les amis réels de chacun.

Les plateformes de réseaux sociaux très compartimentées et dépersonnalisées comme TikTok se prêtent parfaitement aux escroqueries. En effet, l’algorithme sélectionne les victimes de manière quasi automatique et présente des arnaques aux personnes vulnérables aux fraudes.

Les arnaques les plus courantes se retrouvent donc ici comme partout ailleurs. À quelques différences près, car elles apparaissent désormais plus rapidement, sous des aspects inhabituels et qu’elles sont encore plus difficiles à détecter.

4 – Violations de données dans le cloud

Avec la généralisation des VPN, dont les options payantes ne coûtent que quelques euros par an, en plus des autres fonctions de cybersécurité habituelles, les attaques qui visent les équipements en bout de chaîne ont diminué ces dernières années.

Désormais, les hackers ciblent plutôt le cloud et accèdent directement à nos informations personnelles et professionnelles stockées en ligne. Par le biais d’escroqueries contre les travailleurs à distance et en piratant les téléphones portables, il est possible d’atteindre les fichiers sensibles sans restriction. Cela peut rapporter gros aux cybercriminels, notamment au détriment des petites entreprises qui ne disposent pas des ressources nécessaires pour se protéger.

5 – Cyberguerre nationale

On pourrait croire que la cyberguerre internationale, menée à la fois par le piratage et par la manipulation de l’information, est un sujet qui ne nous concerne pas. On pense que de grandes entités s’affrontent sur des fronts lointains. Hélas, ce n’est pas le cas.

Les infrastructures civiles sont en effet l’une des cibles privilégiées de la cyberguerre. Cela se traduit par des coupures de courant, l’arrêt de l’approvisionnement en carburant ou la défaillance de divers services.

Malheureusement, à la différence des autres tendances en matière de cybersécurité, il n’existe que peu de solutions individuelles. Ici, la seule chose à faire est de disposer d’une solution de secours pour tout.

Le mot de la fin

Pour 2023, les tendances de cybersécurité semblent tout aussi effrayantes qu’intéressantes. Pour les plus pessimistes, cela pourrait commencer à ressembler à une dystopie de type cyberpunk. En revanche, pour les plus optimistes, ces évolutions annoncent une nouvelle ère de communication et de prospérité.

Quoi qu’il en soit, toute personne réaliste doit se préparer, au moins sur le plan individuel. Disposer d’un VPN est toujours une bonne idée, et de préférence, un VPN qui n’est pas basé aux États-Unis où la justice peut obtenir vos fichiers par assignation.

Grâce aux meilleurs fournisseurs, comme Le VPN, le système interne s’adapte et s’améliore constamment. Les dangers sont connus, la seule chose à faire est donc de se préparer pour les éviter.

le-vpn-couch-connected-red-100x100-1

ABONNEZ-VOUS AUJOURD'HUI

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 30 jours et profiter d'Internet selon vos règles !

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 100 SITES

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 30 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair

Article rédigé par Vuk Mujović (traduit de l'anglais) @vukmujovic

Vuk Mujović est le fondateur de MacTíre Consulting, un analyste, expert en gestion de données, et un écrivain de longue date sur tout ce qui concerne les affaires et la technologie. Il est l'auteur de blogs, d'articles et d'articles d'opinion visant à aider les entreprises et les particuliers à se développer sans compromettre leur sécurité. Vuk est un auteur invité régulier du blog Le VPN depuis janvier 2018, où il donne son avis d'expert sur les sujets liés à la cybersécurité, la vie privée, la liberté en ligne et la protection des données personnelles. Il partage également souvent ses conseils et ses meilleures pratiques en matière de sécurité sur Internet et de sécurité numérique des particuliers et des petites entreprises, y compris certaines manières différentes d'utiliser un VPN.

Laisser une répone