Comment la surveillance du gouvernement influe-t-elle sur la censure automatique ?

Comment la surveillance du gouvernement influe-t-elle sur la censure automatique ?

De quelle manière la surveillance du gouvernement du Web impacte-t-elle le comportement des internautes ? Comment la surveillance d’Internet affecte-t-elle la société et comment l’éviter ?

La surveillance en ligne influence-t-elle le comportement des internautes ?

Pour répondre à la question «comment la surveillance en ligne influence-t-elle Internet», il faut tout d’abord nous demander si la surveillance du Web influence le comportement. Est-ce que le fait d’observer quelqu’un a une influence sur la façon dont les gens réagissent ? Sans être un scientifique formé à ce type de sujets, je dirais oui, mais cela dépend des circonstances. Quelqu’un qui ne sait pas qu’il est surveillé peut ne pas agir différemment de ce qu’il le ferait dans des circonstances normales, alors que quelqu’un qui est conscient de la surveillance peut changer son comportement. Pensez à ceci : un criminel conscient de la surveillance ne va pas faire des choses criminelles quand il est observé. Il va monter une mise en scène, agir comme si de rien n’était et faire tout son possible pour cacher les activités criminelles derrière un écran de fumée.

  • Le principe d’incertitude de Heisenberg a d’abord été développé pour définir les limites de précision dans le cadre de la mesure de la position des électrons dans un atome. Il est désormais appliqué à la plupart des choses dans la vie, et signifie simplement que vous ne pouvez jamais être sûr que ce que vous observez se passe dans son état naturel car l’acte d’observation modifie et affecte l’objet observé.

Même pour ceux qui utilisent Internet à des fins honnêtes peuvent être amenés à baisser le ton de leur voix. Des sujets politiques chauds et controversés peuvent être évités uniquement afin d’empêcher l’animosité des amis, de la famille ou de l’employeur. Voici une courte liste de comportements et de pratiques que les internautes adoptent en réponse à l’influence de la surveillance gouvernementale sur Internet.

1. Ne pas faire connaître ses opinions en ligne.

Les gens s’abstiennent d’exprimer leur opinion pour plusieurs raisons, et notamment du fait de la peur de ce que va penser le gouvernement, l’employeur, la famille et les amis. Cette tendance s’oppose au but des réseaux sociaux qui est de promouvoir la liberté d’expression, le partage d’idées et l’échange autour des événements actuels.

2. Éviter les discussions politiques et religieuses.

Certains affirment que vous devriez toujours éviter la politique et la religion pour éviter qu’une conversation ne dégénère et cela est aussi valable pour Internet. Au fur et à mesure que le monde des réseaux sociaux et de l’expression en ligne grandit, le besoin ou le désir d’éviter des sujets politiques et religieux chauds grandit pour éviter d’attirer l’attention.

3. D’accord avec le statu quo.

Les gens qui craignent d’être exclus pour une opinion minoritaire peuvent constater que garder le silence ne suffit pas. Ils peuvent se trouver d’accord avec le statu quo ou l’opinion majoritaire afin de s’adapter et d’éviter d’être scruté ou d’être laissé de côté.

Le top 10 des pays qui censurent le plus Internet | Le VPN

Comment la surveillance du gouvernement influence-t-elle le comportement ?

Dans le cas d’Edward Snowden, cela l’a amené à révéler le plus grand cas d’espionnage d’un gouvernement scrutant la vie des gens dans l’histoire de l’humanité. La bombe ainsi lancée en 2013 a révélé le fonctionnement du programme de surveillance de la NSA sur le territoire américain et a alerté le monde concernant une violation de la vie privée qui allait au-delà des États-Unis. La NSA a non seulement espionné ses propres équipes, mais elle s’en est aussi prise aux gens dans d’autres pays. Le plus grand choc concernait l’idée et la réalité que tous les gouvernements du monde entier pouvaient faire de même, procéder ainsi à la surveillance et participera aussi à plusieurs à ces mêmes activités de surveillance.

En quoi la surveillance gouvernementale du Web affecte-t-elle le comportement ?

La surveillance d’Internet dans la plupart des cas, c’est la collecte et le filtrage des méga données, giga données et téraoctets de données, ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom du Big Data. Le Big Data et l’étude le concernant appelée le Data Mining, rassemblent des aspects de l’informatique, de l’apprentissage par la machine, de l’analyse statistique et de la gestion de base de données pour extraire des informations utiles par rapport au lac d’informations que nous créons sur Internet et aux données collectées chaque jour. Chaque fois que nous ouvrons une session sur le net, que nous effectuons une recherche, que nous visitons un site Web, que nous publions sur les réseaux sociaux, que nous discutons avec un ami, que nous achetons des produits ou faisons des affaires, nous laissons des preuves numériques. Cette preuve peut être liée avec d’autres pour peindre une image très précise de nous, et peut aller jusqu’à la façon dont nous pensons et aux points de vue que nous avons. Lorsque les gouvernements recueillent nos données, construisent de vastes bases de données et font du Data Mining, ils pourraient utiliser l’information pour limiter la criminalité, mais ils pourraient également l’exploiter pour porter atteinte à nos droits. Pour isoler, réprimer ou faire face à une opposition silencieuse.

Une étude menée à l’Université d’État de Wayne, publiée dans Journalistic and Mass Communication Quarterly, a révélé que la peur de la surveillance du gouvernement a effectivement affecté l’usage que faisaient les gens d’Internet. Officiellement intitulée Sous surveillance : examen des effets de spirale du silence sur Facebook au dépistage de la surveillance de l’Internet NSA, l’étude a suivi 255 personnes et leur utilisation de Facebook. Après avoir parcouru une série de questionnaires conçus pour évaluer la croyance politique, les traits de personnalité et les réseaux sociaux, les participants ont ensuite vu une série de fausses informations.

On leur a ensuite posé des questions sur les informations exposées, sachant que la moitié des participants se sont vus rappeler que le gouvernement pourrait surveiller leurs réponses, tandis que l’autre moitié n’a eu aucune remarque à ce sujet. On a constaté que ceux à qui on avait rappelé que leurs réponses pouvaient être surveillées par le gouvernement réduisaient considérablement leurs réactions. L’étude a également révélé que ceux qui se sentaient dans la majorité étaient plus susceptibles d’exprimer leur opinion que ceux qui se sentaient minoritaires.

«L’adoption de techniques de surveillance, tant par le gouvernement que par le secteur privé, porte atteinte à la capacité qu’a Internet de servir de plate-forme neutre pour des échanges honnêtes et ouverts.» Elizabeth Stoycheff, chercheuse en surveillance, Examen des effets de spirale de silence de Facebook en plein essor de l’affaire concernant la surveillance d’Internet par la NSA.

La spirale du silence est une théorie de communication de masse présentée par Elisabeth Noelle-Neumann en 1974. Elle évoque le fait que les gens ont tendance à garder le silence lorsqu’ils estiment que leurs points de vue sont minoritaires. Les deux raisons principales en sont la peur de l’isolement et la peur des représailles. Au minimum, un individu qui est en opposition face à la majorité peut s’attendre à faire face à une certaine forme d’isolement alors que la population prend conscience de la déviation de la norme. Au pire, les individus peuvent s’attendre à une certaine forme de rétribution pour exprimer leurs opinions, ce qui pourrait signifier une perte de position / statut, d’emprisonnement ou pire.

La spirale, une spirale descendante de la peur et de l’isolement, entre en jeu quand une opinion ou un point de vue est favorisé par la majorité des gens. La théorie suppose bien sûr que chaque individu soit conscient de la vision de la majorité et capable de comprendre quand quelqu’un s’y oppose. Une fois que la majorité commence à exprimer ses opinions, la minorité commence à s’éloigner du centre de la société. Plus la vue et l’opposition sont extrêmes et plus le changement est rapide. Dans le monde d’aujourd’hui, les médias et Internet jouent un rôle important dans ce modèle car tous deux ont une influence énorme sur l’opinion publique et la rapidité avec laquelle celle-ci se crée.

Bien sûr, vous devez tenir compte de la minorité et du pouvoir d’Internet. Tout le monde ne se contente pas de rester assis et de laisser se produire des choses sans essayer de faire quelque chose les concernant. Internet peut avoir un pouvoir pour influencer l’opinion publique, mais il a également le pouvoir d’habiliter les voix des groupes minoritaires. Les individus peuvent se cacher derrière les noms d’écran, utiliser le réseau TOR et de nombreuses autres méthodes pour se rendre anonyme du public, en supposant bien sûr que Big Brother ne regarde pas.

Une autre étude, réalisée par le Pew Research Center en 2014, a révélé que les sites de réseaux sociaux comme Facebook et Twitter pourraient favoriser l’autocensure. L’étude a révélé que, bien que la grande majorité des internautes s’inquiétaient de la surveillance du gouvernement et en parleraient en personne, moins de la moitié étaient disposés à le faire sur Facebook ou sur Internet. D’autres études renforçant ces théories existent aussi. Ils suggèrent que les internautes peuvent éviter certains sites Web ou s’abstenir d’utiliser certaines langues simplement pour éviter de paraître suspectes. Effets de refroidissement; La surveillance en ligne et l’utilisation de Wikipédia, a révélé que « les révélations de surveillance NSA / PRISM ont non seulement provoqué un effet de refroidissement soudain, mais ont également entraîné une diminution plus longue, éventuellement permanente, du trafic Web sur les pages Wikipedia étudiées ».

  • Considérons ceci. La peur de la surveillance pourrait influencer les réponses concernant la peur de la surveillance. Comment pouvons-nous savoir avec certitude que les réponses données représentent les vrais sentiments du groupe d’échantillons ? Si un répondant a peur du gouvernement ou du fait de se retrouver en minorité, il peut adapter ses réponses pour correspondre à ce qu’il pense être «bon» de dire.

Amnesty International a publié une étude en 2014 concernant 15 000 ressortissants dans 13 pays. Parmi les nombreuses découvertes, il s’avère que la plupart des gens ne veulent pas être surveillés par le gouvernement en ligne, mais ils avaient moins l’impression que leur gouvernement observait les gens d’autres pays. Selon les résultats, moins de 25% de tous les répondants étaient favorables à la surveillance du gouvernement alors que plus de 36% étaient en faveur d’une surveillance absolue. Le point intéressant concerne le fait que 60% des répondants disent que la surveillance gouvernementale d’Internet n’empêcherait pas leurs critiques.

De quelle manière la surveillance du gouvernement du Web impacte-t-elle le comportement des internautes ? Comment la surveillance d'Internet affecte-t-elle la société et comment l'éviter ? | Le VPN

Comment la Surveillance Internet Affecte la Société

  • Changement des Centres de Puissance.

Au fur et à mesure que celui qui effectue la surveillance en apprend davantage sur nous, il peut nous catégoriser, prédire nos comportements et nous associer à des fins de discrimination, de coercition et d’application sélective. Une lecture faussement positive ou subjective des données pourrait entraîner la sélection de l’un de nous pour une attention « spéciale » sans que nous ayons commis de faute et sans aucun moyen de corriger le problème. Les sciences sociales théorisent que la surveillance passe au pouvoir. Cela améliore le sentiment de puissance ressenti par l’observateur tout en augmentant le sentiment d’impuissance des personnes observées.

  • Activité Criminelle.

Avec le pouvoir vient la corruption et avec un pouvoir absolu vient la corruption absolue. Il est vrai que la surveillance de l’Internet pourrait prévenir de nombreux crimes et actes de terrorisme, mais il est également vrai et tout aussi probable que la surveillance du gouvernement entraînera une mauvaise utilisation. La surveillance a également pour effet de transformer les citoyens en criminels en obligeant les lois à créer des comportements criminels ou à développer une hostilité et des comportements criminels parmi la population. Quelques-unes des utilisations criminelles possibles des données collectées incluent les opérations d’initiés, le vol d’idées / secrets d’affaires, le chantage et le harcèlement sexuel.

  • Diminution de la Citoyenneté.

La surveillance du gouvernement pourrait freiner l’utilisation des libertés civiles, l’expression de nouvelles idées et l’évolution de la société. Neil M. Richards soutient que la vie privée intellectuelle est la clé d’une société libre affirmant que la surveillance protège le statu quo. Fondamentalement, si Big Brother regarde ce que Big Brother dit, c’est ce qui forme la réalité sociale. Dans ce paradigme, la démocratie et le processus démocratique sont étouffés.

  • Suspicion, Paranoïa et Culpabilité.

Dans une société dominée par la surveillance du gouvernement, les gens commencent à se méfier les uns des autres et de tous ceux qu’ils rencontrent. Est-ce que d’autres me regardent, est-ce que d’autres me suivent ? Cela amène à la paranoïa et au fait que les gens pensent qu’ils ne peuvent pas se faire confiance vu l’hostilité créée entre les surveillés et les observateurs. Les chercheurs ont même constaté que vivre sous un contrôle constant peut conduire à un sentiment de culpabilité.

  • Division de la Société.

La surveillance conduit à une polarisation de la société entre les observateurs et les observés. Les droits, les responsabilités et les privilèges commencent à se distribuer en fonction de critères souvent subjectifs imposés par les observateurs. Au fur et à mesure de l’apparition du groupe d’observateurs, il pourrait chercher à retrancher sa base de pouvoir avec une surveillance, une sanction et un contrôle accrus des parties «inférieures» ou «suspectes» de la société.

  • Le Malheur.

Au final, le fait est que la surveillance crée le malheur dans la société, tant pour les observateurs que pour les surveillés. Lorsque les gens ne peuvent aller où qu’ils veulent sans que leurs mouvements ne soient suivis, leurs emails ne soient lus, leur activité sur Internet ne soit surveillée et leurs conversations téléphoniques ne soient enregistrées, ils éprouvent de la colère, du ressentiment, de l’impuissance et du désespoir. Les observateurs, qui peuvent avoir une vie plus facile, sont toujours confrontés à l’isolement, à la solitude et à la haine.

Comment vous protéger de la cybercriminalité avec un VPN. | Cybercrime | Cybercriminalité | Cybersécurité | Le VPN

Comment éviter la surveillance du gouvernement sur Internet

Lutter contre la surveillance est la responsabilité de tous les citoyens du monde, si nous voulons que la société progresse et se développe. L’ironie, c’est que la solution existante, un VPN, s’avère être une rupture technologique créée par le gouvernement lui-même au cœur du problème de la surveillance sur Internet. L’utilisation d’un VPN évitera à un individu d’être surveillé, l’usage d’un VPN par le plus grand nombre rendra impossible au gouvernement ou à quelqu’un d’autre de créer une société de surveillance.

VPN signifie Virtual Private Network. Il a été développé en marge d’Internet pour être utilisé par les organismes gouvernementaux, les militaires et les grandes entreprises pour créer des connexions sûres et sécurisées. Alors que les réseaux privés étaient protégés contre les influences extérieures, l’Internet public, comme nous l’avons réalisé, est un monde sauvage fait de menaces potentielles. Le VPN utilise des protocoles dits de « tunneling » pour créer le réseau privé « virtuel ». Le réseau privé virtuel utilise un système de serveurs dédiés pour contourner les passerelles de FAI, masquer les identités et masquer les connexions pour qu’elles soient à l’abri des regards indiscrets. Les VPN de haut niveau comme Le VPN incluent aussi un cryptage pour assurer une totale confidentialité.

Voici la manière dont il fonctionne. Le logiciel VPN sur votre appareil enveloppe votre connexion dans un package numérique afin que quiconque l’observe ne sache de quoi il s’agit. Une fois masquée, la connexion se faufile depuis une porte arrière secrète afin que quiconque regarde votre appareil ne puisse pas voir celle-ci s’effectuer. Avant de passer à la destination, votre connexion s’arrête dans une maison sécurisée, le serveur VPN, qui fournit une nouvelle adresse IP pour l’accompagner sur son chemin. Lorsque votre connexion apparaît sur Internet, elle est aléatoire, anonyme, non identifiable, indéchiffrable et ne peut être surveillée. 

Avantages du VPN : un VPN comporte de nombreux avantages | Le VPN

Avantages du VPN : un VPN comporte de nombreux avantages

  • Masquage de l’adresse IP.

Votre adresse IP est masquée par les serveurs VPN qui rendent votre connexion anonyme. Cela signifie que, si l’on vous observe quand vous consultez certains sites Web, quelle que soit la personne ou l’entité dont il s’agit, nul ne pourra savoir qui vous êtes, en se basant simplement sur votre adresse. Cela signifie également que personne ne sera capable de vous retrouver sur votre lieu de travail ou d’agréger les données qui sont collectées sur vous.

  • Connexions invisibles.

Il est impossible de garantir une connexion 100% invisible, mais le VPN s’en approche au maximum de ce qu’il est possible de faire aujourd’hui. Les connexions contournent les points d’accès des FAI locaux au profit du réseau de serveurs VPN. Cela empêche les FAI de vous suivre et de vous surveiller et quiconque peut regarder ces passerelles ne saurait vous voir. Si par hasard ils ont identifié la connexion, il semblera que cela venait de nulle part et n’arrive nulle part.

  • Nouvelle géolocalisation.

Le suivi GPS, la triangulation de la tour de cellule et d’autres formes de géolocalisation numérisée peuvent être évités et empêchés même en amont. Les connexions VPN contournent le FAI en faveur d’un serveur VPN situé dans le pays de votre choix, ce qui empêche toute personne qui regarde ou contrôle Internet localement de vous voir, et quiconque pourrait vous voir pensera que vous êtes du pays dans lequel le serveur VPN est situé.

  • Sécurité mobile.

Un VPN peut être utilisé avec des appareils mobiles. Les VPN les mieux notés comme Le VPN offrent des applications VPN conviviales pour les appareils compatibles avec Android et iOS, à la fois pour les smartphones et les tablettes. Utilisez le VPN pour vous connecter à Internet en utilisant votre téléphone, votre mobile ou votre ordinateur portable pour éviter toute détection.

  • Cryptage.

Les données vraiment sensibles, ou les connexions effectuées dans des emplacements restreints, bénéficient du cryptage. Cela signifie que, dans l’éventualité d’un gouvernement ou d’une agence qui soit en mesure de trouver et de regarder votre connexion, puis de pouvoir y participer, personne ne pourra rien faire avec ce qu’il trouve. Au final, un VPN implique que le fait de voir vos connexions, de vous trouver de manière spécifique, de craquer votre trafic et de décoder vos données sont tellement complexes que personne ne peut y arriver.

L’impact de la surveillance du gouvernement par rapport au comportement des gens sur Internet est discutable. Le fait qu’il influence le comportement ne peut, je pense, être remis en cause. Le fait que cela soit bon ou pas pour la société sera un futur sujet de débat, jusqu’à ce que l’on puisse faire quelque chose à ce sujet. Abonnez-vous à Le VPN et utilisez la même technologie pour vous protéger de la surveillance gouvernementale que celle que le gouvernement utilise pour se protéger de la surveillance.

Articles relatifs:

Regardez les Jeux Olympiques en direct partout dans le monde

2 ans d'abonnement Le VPN pour €2,90/mois