Comment contourner l’interdiction des anime en Australie ?

Comment contourner l’interdiction des anime en Australie ?

Malgré l’agitation qui règne sur Internet autour de l’interdiction des anime en Australie, les choses ne sont pas aussi tranchées qu’il n’y paraît. Le Code pénal du Commonwealth, qui régit cette interdiction, ne se révèle pas tant restrictif que ce qui est présenté en ligne.

Toutefois, sa mise en application pourrait avoir du mal à se concrétiser. Nous savons bien que les lois qui interdisent un problème qui ne cause pas de victimes et où les auteurs n’ont pas l’impression de faire quelque chose de mal ne sont généralement pas applicables.

Dans les faits, l’interdiction est assez spécifique et ne comprend que cinq points :

  1. Onaholes
  2. Mangas hentai
  3. Doujinshi
  4. Figurines moulées
  5. DVD pour adultes japonais (JAV)

Il existe une interdiction de tous les articles pour adultes qui sont présentés comme tels. C’est là que réside le problème, car de nombreux programmes et séries d’anime classiques possèdent leurs variantes pour adultes, de la même manière qu’il existe des contenus pornographiques inspirés de programmes occidentaux.

D’un côté, les enfants et les mineurs ont indéniablement besoin d’être protégés face à des thématiques pour adultes et surtout face à toute forme d’abus. En revanche, il est absurde d’interdire aux adultes de profiter de médias qui ne nuisent ou n’exploitent personne.

Heureusement, les restrictions en matière d’anime ou d’autres contenus en ligne sont généralement faciles à contourner. Si vous utilisez un fournisseur de VPN de qualité comme Le VPN, vous pouvez accéder à Internet en passant par un serveur situé n’importe où dans le monde et ainsi regarder des anime en ligne sans aucune restriction.

Pourquoi l’Australie interdit-elle les anime ?

Comment contourner l’interdiction des anime en Australie ? | Le VPN

Certains pourraient qualifier la décision du gouvernement australien de bornée, mais le raisonnement qui sous-tend l’interdiction est compréhensible, du moins en apparence. La protection des enfants et des mineurs contre tout type d’abus ou d’actes immoraux doit être une priorité dans toute société.

L’idée générale est la suivante : puisque certains anime contiennent des images qui peuvent être interdites aux mineurs, cela les incite à commettre des agissements choquants ou préjudiciables.

Toutefois, à y regarder de plus près, cet argument se révèle être un manque de perspicacité.

Il n’existe aucune preuve directe qui permette de relier un média de ce type à des auteurs d’actes criminels. De plus, certaines images qui s’apparentent davantage à de la pornographie remplissent peut-être un créneau qui, sans cela, contribuerait à alimenter certains abus.

C’est pourquoi une vision des choses raisonnable est indispensable pour moduler les lois et les faire évoluer vers leur plein potentiel.

D’un autre côté, le simple visionnage d’anime, y compris d’éléments peu recommandables qui sont principalement de la pornographie, n’est pas immoral — tant que vous agissez en adulte responsable qui ne nuit à personne par son comportement.

Moralité et censure

Il existe une limite délicate qui fait que la censure cesse à un moment donné d’être considérée comme de la protection et devient une infraction. Si vous interdisez une action qui ne cause aucune victime visible et qui n’a pas d’effet néfaste sur la société dans son ensemble, alors vous êtes tout simplement autoritaire.

Les meilleurs exemples surviennent toujours lorsque nous constatons une censure en dehors de nos frontières culturelles. On peut estimer que restreindre des contenus sexuels et pour adultes est inacceptable, mais nous soutenons le fait que bannir des discours politiques est préjudiciable.

Néanmoins, les deux problèmes sont similaires. La censure exercée par Sony en Occident n’est pas bien différente de celle pratiquée en Chine ou en Russie.

Protéger les enfants

C’est une intention louable, et toute société devrait s’efforcer d’y parvenir. Mais on peut se demander si la loi du gouvernement australien aura le résultat escompté. Malheureusement, c’est souvent le contraire qui se produit.

En premier lieu, il n’y a pas de liens établis entre maltraitance des enfants et visionnage d’anime. En effet, dans les pays où ce type de contenus est extrêmement populaire, comme le Japon, le taux de maltraitance des enfants est même légèrement inférieur à celui de l’Australie.

De plus, l’interdiction semble pratiquement impossible à faire respecter. Non seulement il existe des VPN qui permettent de regarder des anime diffusés depuis la France, les États-Unis, le Canada ou le Royaume-Uni, mais il existe aussi de nombreux sites pirates qui sont toujours accessibles depuis l’Australie.

Ces sites sont généralement truffés de publicités et de logiciels espions, mais ne comportent pas de systèmes de suivi des adresses IP, car ils ne se soucient pas vraiment de l’endroit d’où vous regardez.

Comment contourner l’interdiction des animes ?

Très facilement, pour le meilleur ou pour le pire. Si vous disposez déjà d’un bon VPN, vous pourrez vous connecter virtuellement dans n’importe quel pays du monde et ainsi visionner tous les contenus de votre choix comme si rien n’avait changé.

L’interdiction pourrait toujours avoir un impact sur la possibilité de commander des bandes dessinées et d’autres articles lorsque vous êtes en Australie, mais même cela peut être résolu si vous faites preuve de patience et de prudence.

Les personnes qui veulent débloquer des sites Web doivent se connecter sur un serveur où le service est totalement libre. Pour les Australiens, et ceux qui se trouvent en Australie, la meilleure solution est de se connecter à un serveur aux États-Unis. Mais un serveur en Nouvelle-Zélande (ou Aotearoa, le nom maori de la Nouvelle-Zélande) devrait aussi parfaitement fonctionner pour la plupart de leurs besoins.

Utiliser un VPN

L’utilisation d’un VPN doit être avant tout motivée par des raisons de sécurité. Grâce à cette protection, vous serez à l’abri des espions, des hackers et de toute autre entité malveillante qui souhaite connaître vos données ou vos appareils pour vous nuire.

Mais il peut aussi être utilisé pour contourner l’interdiction des anime en Australie et ne pas avoir à se soumettre à l’État paternaliste chaque fois que l’on veut regarder quelque chose.

Conclusion

Regarder un anime est divertissant, et à moins que vous ne vous en serviez de façon très inappropriée, cela ne nuit à personne. Toutefois, tant que le gouvernement australien n’aura pas trouvé un meilleur moyen de protéger les enfants en ligne, vous devrez utiliser un VPN de qualité comme Le VPN pour contourner l’interdiction.

Ne vous laissez pas emporter par vos sessions de visionnage boulimique, mais soyez libre de vous divertir.

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 120 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair

Article rédigé par Vuk Mujović (traduit de l'anglais) @vukmujovic

Vuk Mujović

Vuk Mujović est le fondateur de MacTíre Consulting, un analyste, expert en gestion de données, et un écrivain de longue date sur tout ce qui concerne les affaires et la technologie. Il est l'auteur de blogs, d'articles et d'articles d'opinion visant à aider les entreprises et les particuliers à se développer sans compromettre leur sécurité. Vuk est un auteur invité régulier du blog Le VPN depuis janvier 2018, où il donne son avis d'expert sur les sujets liés à la cybersécurité, la vie privée, la liberté en ligne et la protection des données personnelles. Il partage également souvent ses conseils et ses meilleures pratiques en matière de sécurité sur Internet et de sécurité numérique des particuliers et des petites entreprises, y compris certaines manières différentes d'utiliser un VPN.

Laisser une répone