L’Indonésie est devenue le paradis des cybercriminels

L’Indonésie est devenue le paradis des cybercriminels

L’Indonésie représente désormais le pays d’où partent le plus grand nombre de cyber-attaques dans le monde, comme l’indique une étude d’AKamai, société spécialisée dans les serveurs informatiques. L’archipel indonésien arrive en effet devant la Chine au deuxième trimestre 2013. Ces deux pays concentrent ainsi près de 71% des cybercriminels.

Si Akamai rappelle que la localisation d’une adresse IP dans un pays ne signifie pas forcément que l’organisateur de la cyber-attaque vit dans ce pays, elle indique toutefois la popularité de l’Indonésie auprès des cybercriminels : ces derniers y bénéficient notamment d’infrastructures permettant une grande rapidité du réseau internet. A titre de comparaison, la France ne pointe qu’au 36ème rang en matière de haut débit dans le monde.

Par ailleurs, près de 90% des ordinateurs indonésiens sont équipés de copies pirates du système Windows ou d’autres logiciels majeurs, qui laissent plus facilement passer les virus. Les cybercriminels se servent de ces failles pour attaquer les entreprises comme les particuliers. Ainsi, au 2nd trimestre, la cybercriminalité à Jakarta a représenté 36% des attaques mondiales, soit un pourcentage multiplié par deux en trois mois… Les Etats-Unis semblent dans le même temps bénéficier d’une baisse, puisque ce pays vient de passer sous la barre des 7% des attaques mondiales.

Quand Akamai recensait 768 attaques pendant toute l’année 2012 sur ces serveurs,  elle en comptabilise 834 sur les deux premiers trimestres de 2013.

Le rapport indique également une croissance des attaques par déni de service distribué (DDoS) qui se sont élevées à 318 au deuxième trimestre. Cela représente une hausse de 54 % par rapport au premier trimestre. Si ce taux se maintient durant les prochains trimestres, Akamai prévoit un fort impact sur l’Internet en général, compte tenu du fait que ces attaques s’appuient sur des botnets et qu’elles consomment beaucoup de bande passante.

Utilisez les services d’un VPN dès que vous surfez sur le web et cela, quel que soit le lieu : toutes vos activités internet seront rendues anonymes et protégées par un codage complexe de type militaire, utilisant les technologies VPN PPTP et open VPN.
De plus, grâce au tunnel VPN virtuel que vous établissez, votre connexion VPN sécurisée apparaîtra comme une connexion provenant du pays choisi, vous permettant de changer et de masquer votre adresse IP. Cela est valable si vous vous connectez depuis votre ordinateur, votre appareil mobile, qu’il s’agisse d’un smartphone ou d’une tablette. Et vous pouvez librement utiliser les réseaux gratuits de WiFi, sans prendre le risque que votre trafic ne soit intercepté.

Articles relatifs:

PENDANT LE MOIS DE LA CYBERSÉCURITÉ

2 ANS D'ABONNEMENT POUR €69,60 !