Avec Lifestage, Facebook cible Snapchat

Avec Lifestage, Facebook cible Snapchat

Facebook s’attaque de nouveau à Snapchat !  Le réseau social vient de créer Lifestage, une application qui cible spécifiquement pour les adolescents et jeunes adultes.

Le célèbre réseau de Mark Zuckerberg ne cesse de vouloir contrer la concurrence : pour contrer Snapchat,  Facebook a lancé Lifestage, une application sur iOS qui est d’abord destinée aux jeunes. Lifestage se positionne comme un service axé sur la vidéo. Elle propose à ses jeunes utilisateurs de parler et d’échanger via de courtes vidéos.

Les jeunes de 20-29 ans sont en effet le cœur de cible du réseau social et représentent 23% des utilisateurs mais Facebook peine à attirer les plus jeunes. Seuls 8% des inscrits ont entre 13 et 19 ans. Lifestage est donc pensé pour les jeunes de 13 à 21 ans.

Si tout le monde peut télécharger l’appli, Facebook a trouvé la parade pour cibler plus spécifiquement les jeunes : on ne peut communiquer d’abord qu’avec les utilisateurs de son école ou ceux qui sont proches de chez soi.

Ainsi, les utilisateurs peuvent voir les profils de tous les ados de l’établissement scolaire dans lequel ils étudient. La seule condition de Lifestage est qu’au moins 20 élèves soient enregistrées sur Lifestage, cela permet d’encourager les utilisateurs à inviter leurs amis à télécharger l’application. Afin d’anticiper les éventuelles dérives, Facebook indique qu’il ne peut toutefois pas garantir «que les personnes qui disent aller à une école y vont réellement». Il n’y a pas de nécessité d’ajouter des contacts de façon manuelle, car les gens de l’école apparaissent directement sur le fil d’actualité. De plus, ceux qui ont un âge supérieur à 21 ans ne peuvent voir que leur propre profil. Une fois de plus, rien ne garantit la bonne foi des utilisateurs quant à leur vrai âge.

Le concept de Lifestage rappelle, cela va sans dire, celui de Facebook, qui dans sa toute première version visait les campus américains.

Celui qui est à l’origine de cette nouvelle application s’appelle Michael Sayman. A tout juste 19 ans, il comprend bien les attentes des jeunes utilisateurs. Vivant à Miami, né de parents boliviens et péruviens, il a commencé à apprendre le code seul, dès 13 ans. Il n’a pas tardé à développer différentes applications dont certaines ont généré plusieurs milliers de dollars. Il a ainsi pu soutenir sa famille menacée d’expulsion par les Etats-Unis.

Ce conte de fées à l’américaine n’a pas échappé à Mark Zuckerberg. Ce dernier ayant repéré le jeune homme, l’avait invité à effectuer un stage au siège de Facebook et à participer à la conférence des développeurs. Seulement quelques mois plus tard, la rencontre a débouché sur Lifestage, développée en interne par quelques ingénieurs.

Ce conte de fées n’est pas pour autant garantie de succès. Les différentes tentatives récentes de Facebook pour créer des applications spécifiques n’ont pas forcément été des réussites. Ainsi, Poke, Slingshot, la précédente tentative de Facebook pour contrer Snapchat, ou Paper, une application de lecture d’informations, ont toutes été stoppées seulement quelques mois après avoir été lancées.

Accédez à vos applis préférés et aux réseaux sociaux, où que vous soyez. Pour contourner efficacement les blocages liés à la géolocalisation, optez pour les services d’un VPN : un VPN (de l’anglais Virtual Private Network) vous permet de choisir votre pays de connexion. Quel que soit le pays où vous êtes, vous pouvez choisir de domicilier votre connexion dans l’un des 114 pays où l’accès n’est ni filtré, ni restreint. Vous  et vos ados serez ainsi en mesure d’accéder librement et dans l’anonymat aux sites de votre choix sans que quiconque puisse suivre vos mouvements sur Internet. Optez dès aujourd’hui pour Le VPN et profitez d’un service complet, pour surfer en toute liberté et en toute sécurité, depuis votre mobile ou votre tablette.

Articles relatifs:

Soldes de Fin d'Année

2 ANS D'ABONNEMENT LE VPN POUR €69,60 !