L’Europe s’organise pour lutter contre la cybercriminalité

L’Europe s’organise pour lutter contre la cybercriminalité

Les cybercriminels qui visent l’Europe sont désormais dans le viseur du nouveau Centre européen de lutte contre la cybercriminalité appelé EC3 qui a été inauguré officiellement le 11 janvier 2013.

La menace des cybercriminels s’étend au-delà des frontières de chaque pays et la Communauté Européenne a décidé de réagir en créant le Centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3). « Internet est par définition global, tout comme le cybercrime qu’il véhicule, explique Christian Aghroum, administrateur du Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE) et l’un des initiateurs de ce projet depuis 2008. On ne peut plus se contenter de traiter le problème à l’échelle nationale. L’existence de ce centre va rendre la lutte contre la cybercriminalité plus efficace. Elle marque une prise de conscience des enjeux de la cybersécurité par les instances européennes. »

Il existe déjà des cellules de coordination des politiques des Etats membres et de partage d’expériences au sein de l’Office européen de police (Europol). D’ailleurs le nouveau centre est hébergé par Europol, à La Haye, aux Pays-Bas.

L’Europe est la zone dans le monde la plus connectée à Internet et celle où les transactions par cartes bancaires sont les plus nombreuses dans la planète. La cybersécurité devient un enjeu crucial en Europe où l’usage d’Internet grâce au haut débit ne cesse de croître.

Les seules fraudes aux cartes bancaires coûtent chaque année 1,5 milliard d’euros en Europe, selon Grzegorz Mazurkiewicz, expert au sein d’EC3. Et les menaces prennent des formes variées : espionnage, vol d’information, escroqueries financières, usurpation d’identité, etc…. Elles touchent aussi bien les particuliers que les entreprises et les Etats.

L’EC3 s’est donc donné pour mission de cartographier et de suivre les sources de cyber attaques qui menacent plusieurs pays européens à l’extérieur de l’Union Européenne. Son rôle est aussi d’apporter aux polices nationales conseils, assistance technique et informations. Le nouveau centre cible principalement la fraude bancaire, les escroqueries financières en ligne, la pédopornographie, les cyberattaques contre les infrastructures d’intérêt vital et le piratage des systèmes d’information de l’Union Européenne.

Le Centre doit aussi faciliter les travaux de R&D dans ce domaine, aider au renforcement des capacités dont disposent les services européens de police, les juges et les procureurs en la matière, élaborer des rapports et publier des alertes précoces.

L’EC3 est financé sur le budget général d’Europol et devrait bénéficier de 7 millions d’euros seulement pour ses activités opérationnelles dans le cadre du budget 2013 de l’Office européen de police, selon Techcrunch. La Commission européenne a déclaré vouloir augmenter dans le futur le budget d’Europol pour donner à l’EC3 les moyens de ses ambitions.

Le VPN, qui a été classé meilleur VPN Européen, vous permet dès aujourd’hui de lutter contre la menace du cybercrime et des pirates en ligne et de protéger votre ordinateur, tablette PC et téléphone mobile. Grâce au tunnel VPN sécurisé, vos données restent privées, qu’il s’agisse des sites que vous visitez, des formulaires que vous remplissez ou des éléments que vous téléchargez. Optez pour le VPN, un service simple pour quelques euros par mois, afin ne pas subir la prochaine attaque de cyberpirates.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!