L’Europe, championne du monde de la cybercriminalité

L’Europe, championne du monde de la cybercriminalité

L’Europe est la zone du monde la plus concernée par la cybercriminalité et attire 50% de cyberattaques en plus que dans le reste du globe. C’est ce qu’indique le Cybercrime report de ThreatMetrix pour le premier trimestre 2017. Ce volume massif fait que l’Europe dépasse pour la première fois les Etats-Unis.

Ce sont plus spécifiquement le Royaume-Uni et les Pays-Bas qui sont devenus les épicentres de la cybercriminalité. Ainsi, au Royaume-Uni, le réseau ThreatMetrix a identifié et stoppé 17 millions d’attaques en 3 mois. Cela représente une augmentation massive de 30% en comparaison avec le même trimestre en 2016. Les Pays-Bas quant à eux gagnent la palme du record de hausse des attaques qui se monte à 50%. La France obtient le taux de rejet de transactions bancaires le plus élevé d’Europe avec un peu plus de 12 %  et possède et l’Allemagne, un taux d’activité frauduleuse qui dépasse les transactions légitimes de 40%.

Le premier trimestre 2017 a vu un niveau d’attaques sans précédent dans le monde avec 130 millions d’attaques identifiées ayant pu être neutralisées. C’est une hausse d’un tiers par rapport à la période identique sur 2016. Il faut aussi savoir que plus de 200 millions d’attaques ont été réalisées par des bots ou programmes automatisés.

Le fait que le trimestre a été marqué par des difficultés tant économique et politique en Europe, à une période d’électorale française ont été un terrain fertile pour les cybercriminels.

Ces attaques sont de plus en plus sophistiquées avec des techniques et des outils de fraudes toujours plus avancés. Elles évoluent aussi plus vite que les outils et les techniques utilisées pour les détecter. Ainsi, selon ThreatMetrix, le développement des chevaux de Troyes de type « RATs » permettent aux hackers de prendre la main sur un ordinateur ciblé depuis n’importe où dans le monde, en gérant des attaques de type « social engineering ».

L’usurpation d’identité numérique devient aussi un vrai fléau. Enfin, les médias et fournisseurs de contenu en ligne sont un lieu de prédilection pour les cybercriminels afin d’y tester des identités numériques.

Au-delà du contenu Européen, il faut aussi dire que les cyber-attaques évoluent et se dirigent aussi vers les nouvelles économies dans des pays émergents comme l’Azerbaïdjan, le Bangladesh, la Croatie, Cuba, l’Equateur, la Géorgie, le Guatemala, Israël mais aussi le Kenya, le Maroc, Porto Rico…,. Une fois de plus, cela prouve que la cybercriminalité devient toujours plus globale et interconnectée.

Prenez soin de faire les mises à jour de sécurité de vos appareils régulièrement, et ce, dès que votre appareil vous le demande. Assurez-vous de ne jamais utiliser les mêmes mots de passe sur vos comptes différents (email, réseaux sociaux….) Et veillez à utiliser un VPN pour masquer votre adresse IP et assurer votre sécurité en ligne.

Le VPN est le meilleur moyen et le meilleur VPN pour sécuriser vos connexions internet et garantir que personne ne puisse espionner ou tracer vos activités en ligne. Ainsi, même si votre connexion est interceptée, les données que vous transférez étant cryptées seront extrêmement difficiles à lire et à comprendre pour quelque cybercriminel que ce soit.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!