Les Français réticents au paiement mobile

Les Français réticents au paiement mobile

Alors que le gouvernement veut encourager le recours au paiement sans contact, les consommateurs préfèrent leurs cartes bancaires. Les banques ont lancé leur offensive pour lever les réticences.

Alors que dans certains pays, le mobile a remplacé la banque, comme au Kenya, les Français sont méfiants quant au paiement par mobile, d’après l’étude réalisée par l’institut Ipsos pour Fivory (une startup qui a créé un porte-monnaie électronique). Le principal blocage cité est le manque de confiance (88%) : les consommateurs estiment qu’ils s’exposent davantage au risque de fraude ou de piratage de leurs données bancaires via le paiement mobile. Viennent ensuite la crainte d’être inondés d’offres publicitaires (75%), l’absence d’envie de changer leurs habitudes (61%), la peur d’être trop incité à acheter (36%) suivi, dans une moindre mesure, par l’impression que le paiement mobile est compliqué (15%).

Pour lutter contre ces freins, le ministère de l’Economie et des Finances emploie les grands moyens pour que 2016 voit l’envol du paiement mobile. Le ministre Michel Sapin a présenté mi- octobre son plan d’action lors d’une conférence avec les représentants du secteur bancaire et de l’industrie du paiement.

Il s’agit notamment de « faciliter les paiements sans contact par carte ou par téléphone mobile » dans les commerces de proximité. L’équipement des commerçants devrait donc rapidement se voir adapté : Ainsi, d’ici le 1er janvier 2016, les terminaux de paiement électronique (TPE) nouvellement installés chez les commerçants seront tous équipés de la fonction sans contact. D’ici le 1er janvier 2020 au plus tard, l’ensemble des TPE utilisés par les commerçants devront être équipés du sans contact  selon le rapport du ministère. A date, on sait que moins de 30% des terminaux acceptent les paiements sans contact, soit moins de 350.000 sur 1,2 million de machines.

Les banques et opérateurs téléphoniques sont dans les starting-blocks depuis longtemps. BNP Paribas, Caisse d’Epargne, Banque Populaire et la Banque postale lancent des expérimentations sur ce marché depuis le début de l’année 2015, et la Société générale propose son service Orange Cash de paiement sur mobile. En parallèle, on sait que de nombreux établissements bancaires systématisent la fonction sans contact sur les nouvelles cartes des porteurs.

Tout un volet du plan de Bercy concerne d’ailleurs le renforcement de la sécurité des moyens de paiement sur l’ensemble de la chaîne : banques, prestataires techniques, commerçants, entreprises et consommateurs, services publics. Le point cible va des solutions d’authentification renforcées aux outils de lutte contre la fraude… en passant par les développements techniques. Le ministère de Bercy demande aux banques d’« intensifier les efforts de communication et d’éducation sur la sécurité auprès des commerçants et des utilisateurs ».

Quelques chiffre sur les moyens de paiement
:

  • Un Français effectue en moyenne 275 transactions par an (hors paiement en espèces), alors que la moyenne européenne est de 196 opérations par habitant.
  • En 2013, 18,6 milliards de transactions ont été réalisées par les clients des banques françaises pour un montant de 686 milliards d’euros, d’après le dernier bilan de la Banque de France.
  • Le montant moyen d’une opération en France s’élève, selon la Banque de France et la BCE, à 24,30 euros en liquide, 49 euros pour un paiement par carte, 385 euros pour un prélèvement, 505 euros pour un chèque et 7423 euros pour un virement.
  • La carte reste le moyen de paiement le plus utilisé puisqu’elle représente 49,5% des paiements. Il y aurait 85,5 millions de cartes de paiement en France en 2013, dont 68,4 millions de cartes dites « interbancaires » (CB, Visa, Mastercard)

Pour vous protéger des cybercriminels et protéger vos paiements en ligne, utilisez un service VPN. Vous vous assurez ainsi qu’aucune personne mal intentionnée n’écoute et n’utilise vos données bancaires lors de vos paiements via smartphone, PC ou tablette, même lors d’une connexion internet utilisant un wifi non sécurisé. Vous évitez alors que vos données sensibles (coordonnées bancaires, mots de passe e-mails ou vos profils de réseaux sociaux) ne soient interceptés et exploités, sans que vous vous en rendiez compte.

Notre service Le VPN code votre connexion internet grâce à un cryptage complexe. Ce codage rend impossible toute interaction avec vos données personnelles, même quand votre connexion a été compromise ou interceptée. Chaque information que vous envoyez ira directement dans votre tunnel virtuel sécurisé. Avec Le VPN, vous pouvez facilement diriger votre trafic en choisissant l’un des serveurs parmi plus de pays que nous proposons pour masquer votre adresse IP. Assurez-vous ainsi les services du meilleur VPN français pour une connexion Internet sécurisée, quel que soit l’endroit où vous êtes.

PENDANT LE MOIS DE LA CYBERSÉCURITÉ

2 ANS D'ABONNEMENT POUR €69,60 !

Laisser une répone