La Suisse ciblée par les cybercriminels

La Suisse ciblée par les cybercriminels

Les cybercriminels ont augmenté en Suisse en 2012, faisant passer le pays du 49ème au 47ème rang parmi les pays cibles, d’après Symantec qui estime que la place financière helvétique représente une cible privilégiée.

Le nombre d’ordinateurs devenus zombies suite à une infection par un spam ont fortement augmenté en 2012, a annoncé la firme américaine Symantec qui classe désormais la Suisse au 53ème rang au classement des pays menacés contre la 80ème place auparavant. Le taux de « phishing » pour s’emparer des données personnelles des victimes comme les codes d’accès aux comptes bancaires en ligne, reste assez élevé.

La Suisse est ainsi visée du fait de l’efficacité de son réseau, qui permet de répandre facilement des spams, explique Candid Wüest, chercheur chez Symantec. Il juge aussi que la densité des services financiers et les richesses du pays place de fait la Suisse dans la ligne de mire des cybercriminels.

Et si les infrastructures utilisant les technologies de l’information et de la communication classées sensibles se révèlent relativement sûres, selon Symantec, la Suisse a défini comme très vulnérables à la cybercriminalité les banques, les infrastructures énergétiques, les réseaux de télécommunications, le trafic routier et le rail. Le gouvernement, les hôpitaux et les médias figurent au niveau inférieur.

Contrairement aux Etats-Unis, pays le plus touché par la cybercriminalité, la confédération juge que les cyber-risques ne sont pas du ressort militaire, souligne Myriam Dunn, experte en politique de sécurité à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Mi-2012, le Conseil fédéral a approuvé la «Stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyber-risques (SNPC)», qui exclut les cas de guerre ou de conflit, rappelle-t-elle.

Cette spécialiste précise que plus de 80% des infrastructures considérées comme vulnérables sont dans le secteur privé et que selon la SNPC, l’utilisation du cyberespace, et les cyber-risques qui en découlent sont donc de la responsabilité individuelle des entreprises.

Pour ne pas devenir la prochaine victime de la cybercriminalité, protéger votre cyber-connexion et votre ordinateur comme votre mobile, grâce à Le VPN : un service VPN crypte vos connexions sur Internet et garde privé les sites que vous visitez et les informations que vous laissez sur ces sites.

Chaque information que vous enverrez ira directement dans votre tunnel virtuel sécurisé. Avec le service Le VPN, vous pouvez facilement diriger votre trafic comme émanant de l’un des 50 pays disponibles. Votre ordinateur ou votre mobile/tablette seront connectés au réseau internet de l’un de ces pays et personne ne pourra intercepter votre activité en ligne. Cacher votre adresse IP simplement, grâce au service Le VPN, est l’un des pas les plus importants pour naviguer sur Internet de manière anonyme et sure.

Articles relatifs:

Regardez les Jeux Olympiques en direct partout dans le monde

2 ans d'abonnement Le VPN pour €2,90/mois