Kill Switch VPN : qu’est-ce que le Kill Switch et pourquoi utiliser uniquement un VPN doté de cette fonction?

Kill Switch VPN : qu’est-ce que le Kill Switch et pourquoi utiliser uniquement un VPN doté de cette fonction?

Un Kill Switch VPN est une option d’une application VPN qui vous déconnecte automatiquement du réseau internet lorsque celui-ci s’interrompt sans votre autorisation et que la sécurité et l’anonymat de votre connexion sont brusquement compromis. Un Kill Switch assure que vos activités en ligne et votre adresse IP ne soient pas exposées sans la sécurité d’une connexion VPN cryptée, et coupe donc votre accès internet jusqu’à ce que l’application établisse un nouveau tunnel VPN sécurisé.

Le VPN appelle cette fonction « Bloquer la connexion Internet lors de la reconnexion » et elle se trouve dans le menu Paramètres de l’application.

Kill Switch VPN : qu'est-ce que le Kill Switch ? | Le VPN

Pourquoi utiliser un VPN : Kill Switch activé ou non

De nombreuses raisons justifient qu’un individu, ou un groupe de personnes, utilisent un Réseau Privé Virtuel, ou VPN. Outre les nombreux avantages techniques liés au fait de travailler au sein d’un système sécurisé, l’une des principales raisons tient dans la sécurité et l’anonymat, face aux utilisateurs se trouvant en dehors de ce réseau.

Bien que n’importe quel serveur proxy gratuit ou VPN de base fournira l’anonymat lorsqu’il est opérationnel, il est primordial de mentionner que tous les VPN ne sont pas créés égaux et qu’il y a une énorme différence entre un simple serveur proxy, un serveur VPN gratuit et les sociétés VPN professionnelles. Ces dernières sont capables d’établir les meilleurs protocoles, caractéristiques de sécurité et garanties pour leurs clients afin que leurs connexions soient sûres, sécurisées et stables. Découvrez ce qu’est un VPN et comment il fonctionne.

Kill Switch VPN : qu'est-ce que le Kill Switch ? | Le VPN

À notre époque, de nombreux individus, entreprises et même des gouvernements sont plus que disposés à enfreindre les lois de leur propre pays pour accéder à vos données. Des cookies et logiciels espions aux chevaux de Troie et virus, en passant par les attaques directes à l’aide de divers logiciels et même les techniques secrètes, les personnes malveillantes ont développé tout un éventail de moyens pour accéder à vos informations, qu’elles prévoient d’utiliser pour toutes sortes d’usages. Lorsque l’attaque est dirigée contre votre propre appareil, vous pouvez prendre des mesures de précaution personnelles. En revanche, lorsque ces groupes malveillants ne vous visent pas personnellement, mais plutôt votre connexion sur un VPN, il devient essentiel que ce dernier prenne davantage de mesures pour vous protéger en tant que client.

Un vieil adage dit : « il est facile d’être bon dans les bons moments, les difficultés révèlent les héros », et c’est aussi vrai pour un bon logiciel que pour toute autre chose. La plupart des systèmes conçus avec des connaissances même élémentaires fonctionneront si personne ne les attaque et n’essaie de voler les données. Mais seuls les logiciels fiables provenant de sociétés réputées auront plusieurs niveaux de protection et feront tout pour protéger vos données et votre identité à tout moment, quelle que soit l’attaque.

Enfin, tout bon fournisseur VPN disposera du Kill Switch, comme dernière barrière de protection, qui vous déconnectera du réseau internet s’il y a un problème avec votre connexion VPN, empêchant ainsi l’envoi de votre adresse IP.

Qu’est-ce qu’un Kill Switch VPN ?

Alors que certains utiliseront un nom différent pour désigner le protocole « Kill Switch » pour leur VPN, la base reste la même : vous déconnecter automatiquement d’internet une fois que votre VPN se déconnecte ou se reconnecte à un autre serveur.

Le « Kill Switch » est une technologie brillante, et sa force vient de la simplicité du concept. Les seules particularités complexes sont la façon dont le système peut savoir s’il est déconnecté du service VPN et le niveau de sensibilité.

Il existe deux types de Kill Switch, selon la façon dont les protocoles déterminent si l’intégrité de la connexion est intacte : actif et passif. Contrairement au jargon informatique usuel, la protection passive, dans ce cas, est plus sûre que la protection active.

Protocoles Kill Switch actifs

Toutes vos utilisations d’internet sont déterminées par des protocoles. Ceux-ci sont fournis par différents moyens, y compris votre dispositif, votre Fournisseur d’Accès Internet (FAI), tout intermédiaire que vous pourriez avoir comme un serveur proxy ou, mieux encore, un VPN, et enfin le contenu auquel vous essayez d’accéder en ligne.

Le VPN, c’est-à-dire le serveur auquel vous vous connectez, a son propre ensemble de protocoles qui sont non seulement conçus pour vous donner la connexion la plus rapide et la plus fiable possible, mais aussi pour masquer votre adresse IP de l’ordinateur auquel vous essayez d’accéder et de tout tiers, qu’il soit malveillant ou non. La qualité de ces protocoles est la clé d’un bon service VPN, et des entreprises comme Le VPN s’assurent qu’ils soient toujours à jour et optimisés pour la sécurité et la performance.

Les fournisseurs de VPN qui disposent d’une politique de Kill Switch actif mettent en œuvre des protocoles conçus pour savoir à quel moment vous êtes déconnecté du service. Ils envoient alors cette information à votre appareil afin de l’empêcher de se connecter à des réseaux non sécurisés.

Ce type de Kill Switch VPN est généralement utilisé lorsque le fournisseur VPN ne possède que peu de serveurs et que l’utilisateur éprouverait de la difficulté à se reconnecter à un serveur auxiliaire, s’il y avait un problème avec la connexion actuelle.

Protocoles Kill Switch passifs

Des sociétés réputées avec une longue expérience, comme Le VPN, ont augmenté leur nombre de serveurs VPN à travers le monde et ont créé des applications avec lesquelles vous pouvez vous connecter et vous déconnecter de n’importe quel serveur sur la planète en quelques secondes. Pour cette raison, ils sont en mesure d’employer une politique de Kill Switch beaucoup plus sensible que l’on pourrait définir comme « pas de nouvelles, mauvaises nouvelles ».

Avec les protocoles passifs de Kill Switch, l’application VPN n’attend pas de recevoir des informations du serveur VPN, mais dès l’instant où elle ne reçoit plus de signal de celui-ci, elle empêche automatiquement cet appareil d’envoyer des données.

Avec les plus grands fournisseurs de VPN, l’utilisateur ne remarquera même pas toujours qu’il y a eu une déconnexion, puisqu’il sera redirigé directement vers un autre serveur. Et dans le cas où cela ne se produirait pas, l’utilisateur pourra utiliser l’application pour se connecter à un serveur dans un autre pays en quelques instants.

Bien que cela puisse parfois être perçu comme un problème, c’est en fait le moyen le plus sûr de naviguer en ligne.

Pourquoi vous avez besoin d’un Kill Switch

En général, les raisons pour lesquelles vous avez besoin d’un VPN et que celui-ci soit doté du Kill Switch sont les mêmes. Si vous n’avez pas accès au serveur VPN, vous ne pouvez pas savoir s’il est piraté, surchargé ou déconnecté pour maintenance, et c’est pourquoi vous avez besoin d’une société expérimentée pour vous fournir une connexion VPN. Il n’y a aucun intérêt à se connecter à un serveur VPN qui ne soit pas sécurisé et ne garantisse pas l’anonymat, car c’est le rôle principal d’un service VPN.

Malheureusement, aujourd’hui, un certain nombre d’entités sont prêtes à enfreindre les lois et à payer d’importantes sommes d’argent pour accéder à vos données. Cela n’inclut pas seulement les pirates informatiques et les usurpateurs d’identité, mais aussi les entreprises, et même parfois les gouvernements. Et lorsque nous mentionnons les gouvernements, il serait faux de supposer que cela ne signifie que des régimes dictatoriaux au milieu de nulle part, nous parlons ici de pays développés, comme les États-Unis, mais aussi le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Les agences de sécurité de ces gouvernements veulent savoir ce que leurs citoyens et résidents font dans le pays, ce qui enfreint généralement la loi, le tout au nom de la sécurité.

La raison pour laquelle l’ingérence du gouvernement est si souvent mentionnée n’est pas que celui-ci projette de faire de mauvaises choses avec vos informations, bien qu’il existe des théories du complot, mais que même si la technologie gouvernementale pour obtenir des informations est l’une des meilleures au monde, leur capacité à les conserver fait cruellement défaut. Les serveurs gouvernementaux qui renferment des renseignements personnels de nature délicate sont piratés de temps à autre en raison du grand nombre de personnes qui y travaillent, ce qui crée des fuites et des problèmes de sécurité.

Si vous utilisez un service VPN fiable tel que Le VPN, il disposera d’un grand nombre de serveurs et d’une longue liste de protocoles de sécurité, vous pouvez être sûr que personne ne pourra accéder indûment à vos informations. Vous pourrez sécuriser vos appareils et rester anonyme tout en accédant à vos données en ligne. Et dans le cas où le serveur est déconnecté pour quelque raison que ce soit, vous serez également déconnecté d’internet grâce au Kill Switch, puis automatiquement reconnecté à un autre serveur VPN.

Causes fréquentes d’une perte de connexion VPN

Lorsque vous utilisez un service VPN qui s’enorgueillit de sa sécurité, vous pouvez être certain qu’en cas de danger, vos appareils seront en sécurité. Mais vous pourriez aussi parfois être déconnecté pour d’autres raisons.

Il y a trois causes principales, non liées à la sécurité du système, pour lesquelles votre service VPN peut être déconnecté du serveur, et vous serez généralement en mesure de détecter ce problème, puisque vous ne pourrez pas vous connecter à un serveur de ce VPN. Les trois raisons pour lesquelles la plupart des utilisateurs sont déconnectés sont les paramètres du pare-feu ou du routeur, la puissance du Wi-Fi et le protocole du périphérique.

  1. Paramètres du pare-feu et du routeur

Il est fréquent que votre pare-feu ou antivirus crée des baisses soudaines de débit, vous déconnectant ainsi d’internet en raison du Kill Switch, ou refuse l’accès à l’application VPN car elle n’est pas considérée comme une application système. Dans ces situations, il vous suffira simplement d’accéder à vos paramètres et autoriser le VPN à accéder au réseau. Si cela n’est pas effectué, la protection passive s’enclenchera à chaque fois qu’il y aura une déconnexion d’internet, vous coupant alors complètement du service.

  1. Puissance et connexion Wi-Fi

Bien que la puissance de votre connexion et la vitesse internet fournie par votre FAI ne soient pas directement liées, avoir une connexion faible enverra un avertissement pour l’application VPN, puisque cela ressemble à une perte de connexion. Ainsi, vous devez vous assurer que la connexion à votre FAI soit solide. La vitesse n’est pas primordiale ici, mais la connexion elle-même ne doit pas être interrompue.

  1. Les protocoles du périphérique

Certains appareils utilisent par défaut un protocole réseau UDP, ce qui s’est avéré peu fiable pour les systèmes plus importants, dont font partie la plupart des fournisseurs de VPN. Ce protocole entre parfois en conflit avec les protocoles VPN, ce qui vous contraint à être déconnecté du système. Pour résoudre ce problème, changez votre protocole réseau par défaut en TCP et redémarrez votre connexion.

Kill Switch VPN : qu'est-ce que le Kill Switch ? | Le VPN

Comment fonctionne le Kill Switch ?

Chaque fois que vous utilisez une connexion VPN, il doit y avoir quatre intervenants dans le flux de données : Vous-même (votre appareil), votre FAI, votre VPN et l’hébergeur de contenu.

Si cette chaîne ne subit aucune interruption, vous disposerez d’une connexion stable et rapide, vous permettant de naviguer sur internet comme bon vous semble. Lorsque vous utilisez un VPN, toutes vos communications en dehors du réseau VPN sont cryptées, ce qui signifie qu’elles sont inutiles pour les pirates ou toute autre entité malveillante tant qu’ils n’ont pas accès à votre appareil. Votre adresse IP est également impossible à identifier, même pour ceux qui exploitent le contenu auquel vous accédez.

Comme il est pratiquement impossible de pirater le serveur VPN d’un fournisseur professionnel, les logiciels espions, les cookies et autres logiciels plus malveillants attendent que la connexion VPN soit interrompue, ce qui vous oblige à envoyer la demande de contenu à partir de l’adresse IP que votre FAI vous a fournie. C’est cette information qu’ils saisiront.

Un Kill Switch empêche l’envoi de toute requête si celle-ci ne passe pas par le VPN, mettant fin à toutes les connexions et bloquant tout accès internet jusqu’à ce qu’une connexion sécurisée puisse être établie, ou jusqu’à ce que vous désactiviez manuellement votre application VPN ou son Kill Switch.

Avec certains fournisseurs VPN, cela peut souvent être un problème car il n’ont que peu de serveurs auxquels vous pouvez vous connecter en cas de panne, mais pour les grands fournisseurs VPN, comme Le VPN mentionné ci-dessus, il s’agit simplement de sélectionner un des nombreux serveurs et de continuer à naviguer.

Activer le Kill Switch VPN sur différentes plateformes

Kill Switch VPN : qu'est-ce que le Kill Switch ? | Le VPNDans la plupart des cas, votre Kill Switch VPN sera automatiquement activé lors de l’installation de l’application. Si, pour une raison quelconque, il a été désactivé, vous pouvez le réactiver en allant dans les paramètres système de l’application. C’est la méthode habituelle pour Windows, Linux et Android. En revanche, Apple OS ayant ses propres paramètres système pour les VPN, vous devrez cocher une case pour que le Kill Switch soit activé.

Il est conseillé d’activer votre Kill Switch VPN en permanence. Lorsque vous utilisez un service VPN fiable et bien conçu avec de nombreux serveurs, les inconvénients du Kill Switch sont minimes, puisqu’il vous protégera en tout temps et en toute circonstance.

Avantages de l’utilisation d’un VPN avec Kill Switch

Quand la notion de VPN était encore relativement nouvelle, les vitesses de connexion à internet étaient faibles et pour le moins bancales (on appelle parfois cela « l’âge des ténèbres »). Le fait d’avoir un Kill Switch pouvait potentiellement vous déconnecter pendant plusieurs heures.

Ces inconvénients ont désormais pratiquement disparu. Si vous utilisez un serveur proxy ou un VPN gratuit, il peut y avoir des soucis et des difficultés de connexion, mais si vous avez un bon fournisseur VPN, ce ne sera qu’un petit accroc dans votre navigation, qui vous coûtera moins de deux minutes.

Le principal avantage du Kill Switch VPN est la sécurité, et donc la tranquillité d’esprit. Même dans le cas peu probable où votre connexion est interrompue pour une raison quelconque, votre appareil et toutes les informations qui s’y trouvent ne seront pas endommagées. Avec un Kill Switch VPN inclus dans l’application, il n’y aura aucune chance que votre adresse IP soit accidentellement dévoilée à cause d’une interruption de la connexion au serveur VPN.

Risques liés à l’utilisation d’un VPN avec le Kill Switch

Il n’y a qu’un seul risque lorsque vous utilisez un VPN qui possède le Kill Switch, en particulier si celui-ci est passif, il s’agit des paquets de données trop volumineux que vous voulez télécharger. Il s’agit le plus souvent de fichiers vidéo, qui cesseront de se télécharger si l’incident évoqué se produit, et vous serez alors contraint de recommencer le téléchargement.

Ceci peut être considéré comme un « problème de riche », car il y a quelques années encore, même télécharger des images volumineuses avec un VPN était long et presque impossible. Mais grâce aux fournisseurs VPN compétents qui offrent des vitesses plus élevées, nous sommes maintenant capables de tout faire avec un VPN, comme nous le faisons avec notre connexion internet traditionnelle.

Dans ce cas, si les données que vous essayez de télécharger sont disponibles sans VPN, mettez en pause le téléchargement et redémarrez-le une fois que vous avez quitté le VPN. Sinon, il est parfois préférable d’utiliser un serveur plus lent et plus stable plutôt que d’autres plus proches mais qui ont beaucoup plus d’utilisateurs et sont donc souvent instables. Et évidemment, si vous ne réussissez pas la première fois, réessayez. Dans un monde où votre adresse IP est bien plus précieuse que votre adresse postale, il vaut mieux attendre quelques minutes pour une connexion sécurisée que de s’exposer à des logiciels espions et autres logiciels malveillants.

Bonne navigation, et soyez prudents !

Articles relatifs:

PENDANT LE MOIS DE LA CYBERSÉCURITÉ

2 ANS D'ABONNEMENT POUR €69,60 !