Google : toujours plus de demandes de données des gouvernements

Google : toujours plus de demandes de données des gouvernements

Les demandes d’informations concernant les utilisateurs de Google en provenance des gouvernements ont augmenté de 10 % au premier semestre de 2016. Ce chiffre inquiète. Le gouvernement américain est celui qui demande le plus d’informations à Google sur ses utilisateurs. La France se classe en troisième position.

Dans son rapport sur la transparence des informations, que Google publie régulièrement depuis 2011, la firme a expliqué qu’il s’agissait de la quatrième hausse consécutive. Durant les six premiers mois 2016, les gouvernements dans le monde ont fait 44 943 demandes concernant 76 713 comptes d’utilisateurs. Google a expliqué avoir fourni au moins une partie des données demandées dans 64% des cas.

Comme les autres géants du web, Google expliquait que le partage des données se faisait selon un processus juridique dans les pays où la firme exerce ses activités, en cherchant à maintenir toutefois la confidentialité de ses utilisateurs. « Comme nous l’avons fait remarquer par le passé, lorsque nous recevons une demande sur un compte d’utilisateur, nous la passons en revue minutieusement et ne fournissons des informations que dans le cadre et sous l’autorité de la demande », a expliqué Richard Salgado, directeur juridique de Google.

Les États-Unis ont représenté la plus grande part des requêtes gouvernementales au premier semestre 2016, avec 14 169 demandes, satisfaites dans 79% des cas, suivis de l’Allemagne (8 788 cas) et de la France avec 4 300 cas. Mais dans ces deux cas, les demandes ont été satisfaites dans une bien moindre mesure. Sur les 8.788 demandes formulées par Berlin, seulement 59% ont été satisfaites. Même constat pour la France : Google a répondu positivement à seulement 55% des 4.300 demandes formulées.

Déjà en 2015, l’Allemagne et la France occupaient les deux autres places du podium.

En 2016, les 4ème et 5ème sont respectivement occupées par l’Inde (3 452) et le Royaume-Uni avec 3.302 cas.

Par ailleurs, Google a indiqué avoir reçu en 2016 des toutes premières demandes de plusieurs pays : Algérie, Biélorussie, Fidji Iles Caïmans, Salvador et Arabie saoudite. Mais la célèbre firme de Mountain View a aussi indiqué n’avoir fourni aucune donnée pour toutes ces requêtes.

Faîtes attention aux informations que vous laissez sur Internet. L’idéal est d’utiliser un VPN, pour éviter que les géants du web soient en mesure d’analyser et d’exploiter vos données de navigation et vos données personnelles. Vous éviterez en plus les publicités ciblées qui exploite la géolocalisation pour se montrer toujours plus efficaces. Avec le VPN, vous pouvez changer facilement votre adresse IP en choisissant un pays d’hébergement entre plusieurs serveurs dans le monde. Le VPN vous permet donc de cacher en même temps vos mouvements en ligne, vos informations personnelles et votre pays d’origine. Votre connexion est donc rendue fiable et anonyme, et vous pouvez surfez selon vos règles, à l’abri des regards indiscrets.

Offre Spéciale été

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!

Laisser une répone