Microsoft et le FBI à l’assaut des réseaux botnets  Citadel

Microsoft et le FBI à l’assaut des réseaux botnets  Citadel

FBI

Microsoft et le FBI s’attaquent aux « botnets », ces réseaux d’ordinateurs zombies, infectés par des logiciels malveillants, à l’insu de leurs utilisateurs. Avec le soutien de plus de 80 pays, ils ont ainsi lancé une offensive contre l’un des plus importants réseaux informatiques de cybercriminalité au monde soupçonné d’avoir volé près de 400 millions d’euros sur des comptes bancaires à travers le monde.

Ces réseaux « botnets  » Citadel ont permis aux cybercriminels d’extorquer de l’argent à de grands établissements bancaires, notamment American Express, Bank of America, Citigroup, Credit Suisse, PayPal, HSBC mais aussi JPMorgan Chase, Royal Bank of Canada et Wells Fargo.

Les botnets sont en fait des réseaux d’ordinateurs, que l’on appelle  machines zombies qui sont infectés par des logiciels malveillants et donc exploités sans que leurs utilisateurs le sachent. Citadel fonctionne en désactivant l’antivirus sur chaque machine infectée afin de l’empêcher de détecter les logiciels malveillants. Les ordinateurs infectés sont pilotés par des serveurs distance et utilisés pour envoyer des courriers indésirables, envoyer des virus et commettre des crimes financiers.

Le 5 juin dernier, Microsoft a annoncé avoir stoppé les opérations d’au moins mille botnets utilisant le logiciel Citadel estimé à 1400. D’après Microsoft, le principal responsable de Citadel, connu sous le pseudonyme « Aquabox », est sans doute situé en Europe de l’Est et collabore avec près de 81 « éleveurs » qui exploitent les botnets à travers le monde.

Selon Reuters, le FBI a déclaré qu’il coopérait avec Europol et d’autres polices criminelles de près de 80 pays pour interpeller les exploitants de Citadel, dont l’identité est encore inconnue. Le FBI dit toutefois avoir bien avancé sur son enquête. Et l’Australie, le Brésil, l’Allemagne, les Pays-Bas, Hong Kong, l’Islande, l’Inde et l’Espagne font partie des pays impliqués dans l’enquête.

Cette action correspond à un nouveau type de collaboration entre Microsoft et le FBI, ce dernier ayant été appelé à l’aide par Microsoft fin Mai.

Pour éviter d’être pris en otage par des cybercriminels, optez pour un VPN : cela vous permettra de naviguer sur Internet, à l’abri des regards indiscrets. Vous pourrez ainsi surfer sur le web, effectuer vos opérations bancaires en ligne et télécharger les fichiers de votre choix, de façon sécurisée et totalement anonyme.

Sachant que tout trafic doit passer par les serveurs sécurisés Le VPN, aucune attaque ne pourra atteindre votre PC ou appareil mobile. Il vous suffit de sélectionner un serveur VPN dans l’un des pays disponibles pour protéger toutes vos activités sur Internet, via un tunnel VPN sécurisé virtuel, incluant un cryptage militaire extrêmement fort. Votre adresse IP sera cachée et remplacée par une adresse IP anonyme dans le pays que vous avez sélectionné. Nul ne pourra donc suivre votre activité en ligne.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!