Facebook cherche à déployer son Vpn espion sur les OS mobiles

Facebook cherche à déployer son Vpn espion sur les OS mobiles

Les faits : Facebook VPN sur l’appli mobile Facebook

A longueur d’année, nous vous vantons les qualités et utilités de Le VPN, sa performance dans les tâches de sécurisation, de dissimulation d’adresse IP, d’accès à du contenu géographiquement bloqué, bref une efficacité dans la protection de tout ce qui fait aujourd’hui notre vie numérique.

Et pourtant un Vpn peut aussi être très mal utilisé, complétement à l’encontre de ce pour quoi ce type de service a été conçu originellement. C’est de quoi nous voulions vous parler aujourd’hui avec l’affaire Onavo Protect.

Onavo est une société Israélienne travaillant dans l’analyse de données issues des plateformes mobiles, Android et Ios. Cette société a créé son Vpn, nommé Onavo Protect. En 2013, Facebook a racheté cette société, pour une somme non communiquée.

Là où ça devient intéressant, c’est que depuis quelques jours, les utilisateurs de l’application mobile Facebook, ont pu voir apparaitre un nouveau bouton, appelé « Protect », dans le menu de leur app.

En cliquant sur cette nouvelle option, vous serez alors redirigé, vers le store correspondant à l’OS de votre téléphone ou tablette, afin d’y télécharger le fameux Facebook VPN, Onavo Protect.

Les implications de Facebook VPN par Onovo Protect

Si vous vous décidez à télécharger cette application, un petit message d’information lèvera tout doute qui aurait pu subsister. Celui-ci vous explique en effet, que ce Vpn est la propriété de Facebook, et que par là-même, il sera utilisé afin de collecter certaines de vos informations relatives à vos habitudes d’utilisation de votre téléphone afin d’améliorer les services proposés par le réseau social.

Traduction, Onavo est, certes, un Vpn, mais si vous l’installez, toutes les données transitant, dès lors, par lui, seront analysées afin d’en déduire l’utilisation que vous faites de votre téléphone. Petit exemple, si le service se rend compte que nombre des utilisateurs utilisent Snapchat, de manière régulière, alors Facebook va réfléchir à équiper son appli de fonctionnalités équivalentes. C’est en fait plus qu’un exemple, puisque cela s’est déjà passé.

Il s’agit donc d’un Facebook Vpn qui se charge, en vous en informant de manière très superficielle, d’espionner, dès son installation, tout ce que vous allez faire avec votre téléphone, en analysant les données qui transitent par les serveurs du service. Et cela est l’exact contraire de ce que pourquoi les gens souscrivent à un service de Vpn. Bien entendu, vous rapporterez par ce procédé, assez d’argent pour que Facebook ait la décence de proposer cette application gratuitement.

Facebook (et d’autres), comme nous vous l’avons déjà plusieurs fois expliqué, utilise déjà beaucoup vos habitudes de navigation afin de déterminer votre profil consommateur, qui sera ensuite revendu, sans votre accord, ni dédommagement, à des partenaires publicitaires. Peut-être serait-il un peu exagéré de lui donner explicitement votre accord de le faire, en téléchargeant cette nouvelle « fonctionnalité ».

Ce Vpn possède une part d’ironie, puisqu’en cryptant votre transit internet, il rend vos données illisibles par votre fournisseur d’accès, mais les envois directement en Californie chez Mark Zuckerberg.

Nous ne vous conseillerons donc jamais assez de passer par des services fiables et sérieux, ne se servant pas de vos données à des fins commerciales. Chez Le VPN, nous ne conservons même pas le journal de vos connexions, vous avez donc l’assurance, que vous payez pour une protection et une anonymisation de vos données, et pas pour autre chose.

Articles relatifs:

Offre Spéciale été

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!