Explosion des fraudes à la CB, comment s’en prémunir ?

Explosion des fraudes à la CB, comment s’en prémunir ?

Les arnaques à la carte bancaire ont explosé en France, avec un million de victimes en deux ans, une hausse de 44% des cas entre 2010 et 2012. Le montant total de la fraude s’élève à 450,7 millions d’euros en 2012. C’est ce que révèle la troisième enquête « Cadre de vie et sécurité » de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP)

Le nombre de fraudes augmente en réalité deux fois plus vite que le nombre de cartes bancaires mises en circulation. Dans plus de deux cas sur trois, les victimes ne sont débitées qu’une seule fois, et le montant moyen est d’environ 900 €.

« Ce ne sont plus des fraudes individuelles à petite échelle. Aujourd’hui on a affaire à des réseaux internationaux technologiquement hyper sophistiqués« , indique Patrice Maître, président de l’Association française des usagers de banque (AFUB). Avec l’essor des transactions en ligne, les fraudeurs ont multiplié les tentatives d’arnaques.

Les techniques les plus souvent utilisées sont :

  • Le phishing (en français hameçonnage). Il s’agit de e-mails trompeurs envoyés aux consommateurs, qui ressemblent à s’y méprendre à ceux de fournisseurs ou à des prestataires de services tels que banque, opérateur téléphonique… Ces emails renvoient à des pages où sont repris les logos et les identifiants de ces entreprises. Les victimes complètent alors sans se méfier des questionnaires leur demandant de fournir leurs coordonnées bancaires.
  • Les spywares. Cela implique que des logiciels espions s’installent sans qu’on le sache sur un ordinateur lors d’un téléchargement ou de l’ouverture d’un email. Ils enregistrent ensuite tout ce qui se passe et captent les numéros qui seront tapés sur le clavier lors d’un achat en ligne.

Alors que faire en cas d’arnaque ? Il faut d’abord prévenir sa banque pour faire opposition et obtenir un remboursement. Les banques sont obligées par la loi à rembourser la totalité de la somme perdue. Le remboursement est quasiment systématique : après déclaration, les banques ont remboursé l’intégralité de l’argent perdu par leurs clients dans 85% des cas. Aujourd’hui, seule la moitié des victimes déposent plainte dans un commissariat ou une gendarmerie. Et selon l’ONDRP, les enquêtes n’aboutissent que rarement. Les auteurs présumés n’auraient été identifiés que dans 3% des cas.
Et comment peut-on se prémunir de ces attaques ? Face aux arnaques, les banques annoncent une sécurisation toujours plus importante du système. Sur internet, de nombreux sites garantissent un paiement sécurisé, avec souvent un système supplémentaire intitulé 3D Secure très utilisé depuis 2008 : cette norme de sécurité rajoute une étape dans la transaction (par exemple envoi d’un SMS de vérification sur le numéro de portable du porteur de la carte). Cela permet de réduire la fraude en question, mais les fraudeurs peuvent s’accaparer le numéro de portable de la personne après avoir hacké son PC…

Le problème n’est pas nouveau et pourtant les cas de fraude continuent d’augmenter, alors que font les banques ? Les usagers sont plutôt protégés a posteriori mais avant la fraude, les choses ne bougent pas. »

Au quotidien, certains gestes simples permettraient de limiter le risque de récupération de ses informations bancaires.

  • Privilégier les sites internet sécurisés et connus. Aujourd’hui, les paiements sécurisés ne représentent que 27,5 % de la totalité des paiements en ligne, et beaucoup de sites d’e-commerce restent encore imprudents.
  • Surveiller ses relevés bancaires. En 2012, c’est ce qui a permis à deux tiers des victimes de constater la fraude et d’agir promptement. Les banques ne contactent leur client qu’en cas d’activité inhabituelle représentant des sommes d’argent importantes.

La meilleure façon de protéger ses informations sensibles est d’utiliser un service VPN. Vous vous assurerez ainsi qu’aucune personne mal intentionnée n’écoute et n’utilise les données que vous envoyez, même lors d’une connexion internet non protégée. Vous éviterez que vos mots de passe bancaires, vos comptes e-mail ou vos profils de réseaux sociaux soient interceptés et exploités à votre insu.

Notre service Le VPN codera votre connexion internet par un cryptage complexe grâce à l’algorithme AES-256. Ce codage rendra impossible toute interaction avec vos données personnelles,  et cela, même lorsque votre connexion a été compromise ou interceptée. Chaque information que vous enverrez ira directement dans votre tunnel virtuel sécurisé. Avec Le VPN vous pouvez facilement diriger votre trafic en choisissant un serveur dans l’un des 114 pays disponibles. Ainsi, vous vous assurez  les services du meilleur VPN disponible pour une connexion Internet sécurisée, depuis votre ordinateur, tablette ou téléphone portable.

Articles relatifs:

Offre Spéciale été

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!