Cybersurveillance : Apple critique un projet de loi britannique

Cybersurveillance : Apple critique un projet de loi britannique

Sécurité (Cybersurveillance) : Ce terme permettrait aux autorités britanniques d’accéder à l’historique Internet des citoyens sur simple demande auprès de leur fournisseur d’accès. Apple s’est insurgé contre cela en estimant que cela mettait en danger la vie privée de « millions de citoyens respectueux de la loi ».

Le géant américain a e effet décidé d’intervenir de plus en plus dans les débats liés à la cybersurveillance généralisée des internautes qu’ils utilisent le web fixe ou mobile, face à la menace terroriste. Des responsables d’Apple avaient déjà expressément indiqué aux autorités américaines que leur société n’entendait pas placer des portes dérobées dans ses produits, ceci afin de permettre une surveillance silencieuse notamment des iPhones. Récemment, c’est au tour d’un projet de loi britannique plutôt liberticide que le géant américain s’en est pris.

En effet, ce texte donnerait les moyens aux autorités de Sa gracieuse Majesté d’accéder à l’historique Internet des citoyens sur simple demande à un fournisseur d’accès. Cela met en péril des « millions de citoyens respectueux de la loi », et aurait aussi pour conséquence notoire de restreindre la croissance des nouvelles technologies, estime Apple qui demande à ce que ce texte soit modifié.

Dans une note adressée aux parlementaires britanniques, Apple précise que cette loi fragiliserait le chiffrement et serait de fait juste contre-productive : « Nous pensons que fragiliser la sécurité de centaines de millions de clients et citoyens respectueux de la loi pour fragiliser les rares qui représentent une menace est une erreur. Dans cet environnement de cyber-menaces et de cybersurveillance en constante et rapide évolution, les entreprises devraient rester libre de mettre en œuvre un chiffrement fort pour protéger les clients ».

Les responsables d’Apple indiquent aussi : « une clé laissée sous le paillasson ne serait pas bonne que pour ceux qui veulent faire le bien. Les méchants la trouveront également ».

Apple fait aussi référence aux limites techniques d’une telle loi si elle était appliquée : ainsi, par exemple, quels moyens aurait-on pour livrer des données ou informations alors qu’elles sont stockées dans des datacenters localisés à l’étranger sans pour autant se mettre dans l’illégalité ?

D’après le Financial Time, d’autres géants du Web comme Google, Facebook, Twitter et également Yahoo auraient la même opinion et émettraient ces mêmes réserves.

Pour contourner de manière efficace la censure sur Internet, sans subir de représailles, optez pour les services d’un VPN pour écouter la musique de votre choix : un VPN (de l’anglais Virtual Private Network) vous permet de choisir votre pays de connexion. Ainsi, quel que soit le pays où vous vivez, vous pouvez choisir de domicilier votre connexion dans l’un des 114 pays où l’accès n’est ni contrôlé, ni restreint. Vous serez ainsi en mesure d’accéder librement et dans l’anonymat aux sites de votre choix, notamment aux sites bloqués dans votre pays, et cela sans que quiconque, pas même votre FAI, puisse voir ou stocker ce que vous consultez sur Internet. Optez dès aujourd’hui pour Le VPN et profitez de notre offre tout comprise, pour surfer en toute liberté et en toute sécurité. Ainsi, il n’y a pas de surprise : où que vous soyez, vous profitez d’un internet sans limites, avec Le VPN!

 

 

Articles relatifs:

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 114 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair