La cybercriminalité va durer

La cybercriminalité va durer

La cybercriminalité touche aujourd’hui tout le monde. Elle reste difficile de l’évaluer, car il n’existe pas en France de statistique publique à ce sujet. Et, comme toujours, un phénomène non quantifié ne peut faire l’objet d’une véritable politique d’Etat. Nous pouvons en cela juste nous fier aux évaluations fournies par des organismes de sécurité informatique.

L’exemple récent de Target, le géant de la distribution américaine est en cela édifiant. Cette entreprise s’est fait voler les données bancaires de 110 millions de clients – soit près de 30 % des américains – amenant son PDG à démissionner. Faut-il attendre le vol des données de millions de Français pour que ces questions alertent l’opinion publique? Il est temps en effet de se rendre compte que la cybercriminalité est là pour durer.

Elle va durer du fait de son champ d’application sans limite et en augmentation constante : réseaux sociaux, smartphones, géolocalisation… individus et entreprises produisent de plus en plus de données, innovent, partagent et consomment via le web. La quantité de données atteint aujourd’hui 4,4 milliards de milliards de gigabits, sachant qu’elle double tous les deux ans. A cette production humaine s’ajoutera bientôt en parallèle celle des machines. Notre véhicule automobile s’apprête à communiquer avec notre téléphone, notre domicile, nos équipements ménagers…

La cybercriminalité va aussi durer car elle est malheureusement facile à mettre en œuvre et difficile à réprimer. Hormis des attaques concertées contre des Etats ou de grandes entreprises, la cybercriminalité n’est, bien souvent, que la forme numérique d’une délinquance traditionnelle : tentative d’escroquerie par la création de faux sites ou usurpation d’identité pour effectuer des achats ou obtenir le versement de sommes d’argent sont quelques exemples de cas de cybercriminalité ne requérant pas des compétences très développées. Et les instruments répressifs ne sont pas non plus efficaces, vu que l’identification des auteurs d’infractions dans un monde virtuel sans frontières est plus que délicat.

Enfin, la cybercriminalité va s’étendre car elle exploite les faiblesses organisationnelles des entreprises. Les personnes chargées de la sécurité informatique, lorsqu’elles identifient des anomalies ne sont pas forcément en mesure de déceler la stratégie criminelle à l’œuvre ni de la qualifier juridiquement. A l’inverse, les personnes capables de qualifier pénalement ces faits peinent à s’en approprier la dimension technique et à appréhender leur chronologie.

La cybercriminalité prospère aussi de par nos propres faiblesses, tant au niveau de nos connaissances que de nos organisations. La cybersécurité étant perçue comme technique, elle accède rarement au statut de priorité stratégique pour les décideurs privés ou publics. Or, elle doit vraiment devenir une question de politique publique.

La solution la plus sûre pour vous prémunir des cybercriminels et protéger votre ordinateur, votre mobile ou votre tablette lors de vos connexions internet est d’utiliser un service VPN. Vous vous assurez ainsi qu’aucune personne mal intentionnée n’écoute et n’utilise les données que vous envoyez, même lors d’une connexion internet non protégée. Vous évitez que vos mots de passe bancaires, vos comptes e-mail ou vos profils de réseaux sociaux soient interceptés et exploités à votre insu. Vous pouvez ainsi effectuer vos téléchargements en toute sécurité.

Notre service Le VPN code votre connexion internet par un cryptage complexe grâce à l’algorithme AES-256. Ce codage rend impossible toute interaction avec vos données personnelles, et cela, même lorsque votre connexion a été compromise ou interceptée. Chaque information que vous envoyez ira directement dans votre tunnel virtuel sécurisé. Avec Le VPN vous pouvez facilement diriger votre trafic en choisissant un serveur parmi les 114 pays disponibles. Ainsi, vous vous assurez  les services du meilleur VPN disponible pour une connexion internet sécurisée, où que vous soyez.

Articles relatifs:

Regardez les Jeux Olympiques en direct partout dans le monde

2 ans d'abonnement Le VPN pour €2,90/mois