Chiffrement : Entre hier et aujourd’hui !

Chiffrement : Entre hier et aujourd’hui !

Internet serait un monde tellement plus paisible si y être, consistait seulement à parcourir passivement les informations, regarder des vidéos, des photos ou encore s’adonner au téléchargement de la musique. Mais cela n’est pas le cas. Car il faut le savoir, Internet fut créé par le D.A.R.P.A. afin d’échanger des informations confidentielles sur un réseau câblé. Aujourd’hui des milliards de personnes envoient et reçoivent des informations très sensibles (données personnelles, données bancaires, etc.). Dans cette optique, Internet a facilité nos vies, et nous permet de faire tellement de choses depuis chez nous, mais il faut quand même veiller à la sécurité ces données échangées, d’où le chiffrement.

Qu’est-ce que le chiffrement ?  

En fait, le chiffrement est un processus basé sur la cryptographie, et qui consiste en la transformation d’une information (X) vers un codage non compris, que seul le détenteur de la clé de déchiffrement peut récupérer et déchiffrer afin d’avoir le « message en clair ».

Il fut un temps !

Permettant de garder les messages les plus secrets, le chiffrement n’est pas né d’hier. Déjà dans l’antiquité, on utilisait tout type de chiffrement. Allant de l’écriture sur les crânes rasés, laisser les cheveux repousser, faire le voyage et se faire raser la tête à nouveau pour faire apparaitre le message, à l’échange de lettres dit code de César. Jules césar, alors inquiet pour le contenu de ses lettres, utilisait une technique de substitution dont le but était de décaler les lettres de l’alphabet d’un certain nombre de places (généralement 3). Ainsi « Le VPN blog » deviendrait « Oh YSQ eorj ».

Qu’en est-il aujourd’hui ?

L’évolution des technologies a fait que le chiffrement ait aussi sa part d’avancée. Alors, deux types de chiffrement virent le jour. Les chiffrements dits « symétrique » et « asymétrique ».

Pour une information chiffrée à l’aide d’un mot de passe comme pour le cas des disques durs, des dossiers ou des fichiers .Zip etc., le chiffrement est symétrique, car le mot de passe qui permet de coder l’information, permet tout aussi bien de la décoder. Dès lors un problème se pose, comment faire pour partager la clé du chiffrement, tout en étant sûr que seule la personne, pour qui l’information est destinée, puisse la recevoir ?

De là est né le besoin du chiffrement « asymétrique » (dit à clé publique). Ce chiffrement repose sur une solution mathématique pure et dure. L’idée est d’utiliser deux clés, l’une permettant de chiffrer l’information est dite publique, et l’autre secrète permettant de la déchiffrer. Dans ce sens, l’émetteur du message pourra chiffrer le message avec la clé publique et sera certain que seul le destinataire (celui qui détient la clé privée) puisse déchiffrer son message.

Internet, là où règnent les clés !

Tout cela est bien beau, mais concrètement, à quoi sert le chiffrement ? à vrai dire, ce dernier est utilisé partout où la donnée est capitale (données bancaires ou personnelles). Mais son utilisation la plus importante reste le VPN.

Effectivement, le VPN, étant le moyen incontournable de rester anonyme sur Internet, se doit de protéger les données de ses utilisateurs en utilisant des chiffrements ultra sophistiqués afin de garantir la non divulgation de tout information.

De l’utilisateur le plus banal d’Internet aux agences de renseignement internationales, le VPN reste le moyen ultime de passer incognito sur Internet, alors il serait bien temps que vous commenciez à l’utiliser aussi !

Articles relatifs:

Soldes de Fin d'Année

2 ANS D'ABONNEMENT LE VPN POUR €69,60 !