La censure sur Google dans certains pays | La censure sur internet

La censure sur Google dans certains pays | La censure sur internet

Qu’est-ce que la censure sur Google et comment fonctionne-t-elle dans les pays concernés ? Découvrez comment fonctionne la censure sur Google et YouTube et pourquoi elle existe.

Même si depuis trois ans Google est une filiale d’Alphabet Inc, et ne décide pas de sa propre politique d’entreprise, on continue d’appeler l’ensemble de la corporation Google, car c’est la plus importante entité du conglomérat.

Alphabet Inc. est actuellement la deuxième plus grande société sur la planète, rivalisant pour la première place avec Apple. Ces deux compagnies se sont d’ailleurs souvent échangées la première place. Le montant considérable des revenus et le nombre élevé d’entreprises et d’industries où Alphabet, généralement désigné sous le nom de Google, a une influence, signifie que tout acte préjudiciable de sa part influencera le monde entier.

Cette emprise du géant des technologies nous amène à une situation très intéressante. La plupart des personnes désireuses d’en savoir plus sur la censure de Google utiliseront ses services pour le faire, ce qui sera très fréquemment censuré.

Outre le moteur de recherche, Google possède également le plus grand service de streaming vidéo du monde, YouTube. Ce service a progressivement étendu sa politique au fil des ans et a censuré à la fois des créateurs et certains annonceurs, ainsi que des entreprises jugées trop politiques et partisanes.

En raison des pressions exercées par Google (Alphabet Inc.) pour contrôler la liberté sur internet à travers le monde, de nombreuses personnes choisissent d’utiliser des moteurs de recherche alternatifs, tels que DuckDuckGo, et d’utiliser des serveurs VPN multi-pays fiables, afin de profiter de contenus jugés inappropriés dans leur propre pays.

Qu’est-ce que la censure ?

Le terme Censure vient du nom du magistrat de la République romaine appelé le Censeur. Ce poste était particulièrement important pour réaliser les recensements, mais il portait aussi sur la moralité publique, qui constitue l’une des principales fonctions de la censure. Au fil du temps, et notamment avec la montée de l’Inquisition chrétienne en Europe, ce qui était considéré comme immoral a considérablement changé. Cela inclut non seulement les comportements obscènes et violents, mais aussi toute critique envers le gouvernement, les institutions (principalement religieuses) et les organisations protégées.

Au XXe siècle, la censure est considérée comme une action strictement antidémocratique qui s’apparente à de la propagande, et à juste titre, puisqu’elle était utilisée par les régimes autoritaires du monde entier pour préserver l’emprise de ces régimes sur le pouvoir. Au cours du siècle dernier, il s’agissait d’une grave accusation contre tout média ou gouvernement occidental si celui-ci exerçait une censure, ou toute autre influence similaire sur la liberté de la presse et le discours public.

Avec l’avènement d’internet et la possibilité croissante que même les idées les plus éloignées du spectre politique et social puissent facilement être partagées, des sociétés occidentales ont accepté un certain degré de censure. Mais, comme avec tous les outils de contrôle, nous avons vu ces deux dernières années des gouvernements, entreprises et diverses institutions utiliser la censure à des fins politiques, sociales ou économiques, au profit de certaines organisations.

C’est pourquoi de nombreuses personnes à travers le monde cherchent des moyens de contourner toute censure et de promouvoir la liberté des idées. Que ce soit en utilisant un VPN, des réseaux P2P, ou en changeant votre moteur de recherche et votre navigateur, il existe des moyens de contourner la censure sur Google et d’accéder à tout ce qui se trouve sur internet, vous laissant ainsi choisir le contenu qui correspond à vos sensibilités et ce qui ne vous convient pas.

Censure gouvernementale

Bien que la censure que Google impose à ses utilisateurs conformément aux lois et règlements est l’une des formes de censure les plus élémentaires et les plus identifiables, cela ne signifie pas qu’il soit facile de déterminer ce qui a été censuré et quels pays sont concernés. Alors que les lois sont publiques et facilement accessibles, ironiquement grâce à une recherche Google, trouver les directives exactes fournies par les gouvernements à l’entreprise n’est pas chose aisée. Cela ne peut être observé que par une comparaison directe en utilisant un VPN. Si vous deviez utiliser un service VPN disposant de serveurs dans plusieurs pays, comme LeVPN, il serait facile de réaliser que certaines recherches et certains contenus sont complètement supprimés dans certains pays.

Alors que certaines de ces restrictions sont connues, comme Google en République populaire de Chine excluant la dissidence politique de ses résultats de recherche, d’autres sont très intéressantes. Ainsi, si vous utilisiez LeVPN et un serveur en Australie, vous ne trouveriez pas le site satirique Encyclopedia Dramatica (une parodie de l’Encyclopedia Britannica) car ce site a été bloqué par les fournisseurs d’accès à internet (FAI) australiens à cause de la page dédiée aux aborigènes. Même si ce site est connu pour afficher des pages parodiques sur tout et n’importe quoi, il a tout même été affecté par la censure de Google et exclu de toute recherche effectuée en Australie.

Censure pratiquée par l’entreprise Google

Outre la censure imposée par le gouvernement, Alphabet Inc. a établi des règles internes en matière de politique d’entreprise, qu’elle a utilisées à plusieurs reprises pour exclure certains mots ou termes de recherche. Bien que cela puisse être considéré comme illégal aux États-Unis, où se trouve le siège social de l’entreprise, une forme de censure a été exercée par Google sur ce qui semble être lié aux tendances politiques internes de l’entreprise.

Comme l’a rapporté 2600 : The Hacker Quarterly, certains mots ont été exclus par l’option de recherche instantanée de Google et ne fournissent pas de résultats, même s’ils sont disponibles en tant qu’option de recherche. Dans certains cas, cette censure sur Google inclut des termes qui ne sont pas du tout pertinents. Par exemple, Google interdit que le terme « MyLeak » soit recherché, en raison d’une campagne contre la divulgation de photos privées. En interdisant ce mot, Google a lésé MyLeak, une entreprise qui fabrique des capteurs de fuite d’eau, les excluant de la plupart des résultats de recherche indirecte.

Auto-censure : Google et YouTube

L’un des plus grands impacts pour la liberté d’expression que Google possède est le service de streaming vidéo, YouTube. Si YouTube dispose d’une politique d’entreprise complexe qui est le plus souvent inconnue du grand public, les Conditions d’Utilisation sont strictement imposées à tous les créateurs, avec des pénalités pouvant aller de la démonétisation à la suppression complète de la chaîne. Comme ces conditions sont assez vagues et peuvent être comprises de différentes manières, cela a incité de nombreux créateurs à enquêter pour savoir si YouTube, et par conséquent Google (Alphabet Inc.), imposait son propre agenda politique sur la plate-forme.

Bien que Google justifie ces actions en invoquant le fait que le contenu n’est pas adapté aux annonceurs, il est évident que les vidéos sont démonétisées en fonction de certaines idées politiques préconçues, plutôt qu’économiques. Par exemple, la plupart des vidéos qui parlent de sujets LGBT ont été démonétisées et supprimées des résultats de recherche, à moins que l’option SafeSearch ne soit désactivée.  Des actions similaires sont régulièrement menées contre différents chroniqueurs religieux et politiques. En 2017, Dennis Prager de la chaîne PragerU / Prager University a déposé une plainte contre YouTube, affirmant que la société démonétise régulièrement des contenus conservateurs.

Des accusations similaires à l’encontre de YouTube, et par conséquent de Google, ont été portées par de multiples groupes, y compris des groupes religieux et laïques dans divers pays, ainsi que par des personnalités conservatrices et des militants LGBT. Bien que ce type de censure douce de Google ne soit pas illégal aux États-Unis, la plupart des créateurs ont dû diversifier à la fois les plate-formes à partir desquelles ils partagent leurs vidéos et la façon dont ils sont financés par le public.

Censure sur internet : différences dans le monde

Il est bon de mentionner qu’il n’existe aucun pays au monde où l’accès à l’internet soit parfaitement libre et que même les pays les plus libres à cet égard, à savoir l’Islande et l’Estonie, appliquent certaines restrictions. Dans ce contexte, de nombreux pays appliquent de sévères contraintes sur internet, qui pourraient même entrer dans la catégorie violation des droits de l’homme, où des gens sont persécutés pour leurs opinions ou d’autres motifs personnels, souvent liés à la politique (voir notre article sur les 10 principaux responsables de la censure sur internet).

L’Iran, la Chine, la Syrie et Cuba ont des restrictions majeures concernant tous les types de contenu. Le simple fait d’utiliser un VPN pourrait ouvrir considérablement internet et permettre aux utilisateurs les plus compétents d’utiliser ce type de service non seulement pour accéder à certaines données en ligne, mais aussi pour pouvoir communiquer librement sur les réseaux sociaux et autres plates-formes similaires.

Le top 10 des pays qui censurent internet et comment faire pour l’éviter. | La censure sur Internet ne cesse de s’intensifier, et ce, dans le monde entier. Les blogueurs, les journalistes mais aussi les internautes estiment qu’il est toujours plus difficile d’accéder au contenu qu’ils recherchent. | Le VPN

Censure de Google aux États-Unis

Bien que le Pays de la Liberté soit digne de ce surnom par rapport à la plupart des pays du monde, il existe des problèmes très perceptibles concernant le comportement de Google à l’égard de certains types de contenu (donc, encore une fois, la censure de Google).

Google s’est engagé à agir en vertu du Digital Millennium Copyright Act (DMCA) de sorte que toutes les plaintes sont présentées de bonne foi, ce qui signifie que tout le contenu en question serait retiré des résultats de recherche et de toute plate-forme Google avant révision.

En ce qui concerne les filiales de Google (maintenant Alphabet Inc.) telles que YouTube, il n’existe pas de censure directe contre le contenu légal aux États-Unis, même si la société tente d’imposer l’autocensure aux créateurs de YouTube qui réalisent des productions religieuses, conservatrices ou LGBT. Ce contenu reste néanmoins disponible pour les utilisateurs et est inclus dans la plupart des résultats de recherche.

Censure de Google en Chine

La République populaire de Chine, ou plus communément la Chine, par opposition à la République de Chine appelée Taïwan, est soumise à certaines des restrictions les plus sévères en matière de libre accès à internet. Pour inciter la Chine à accepter les services de Google sur leur vaste marché, l’entreprise a accepté de se conformer à toutes les règles et règlements établis par le gouvernement. Cela inclut non seulement la priorité de certains contenus dans les recherches, mais aussi la censure totale par Google de contenus non négligeables, incluant principalement le domaine politique, mais aussi des faits historiques et autres informations jugées inappropriées par le Parti communiste chinois.

La version chinoise du moteur de recherche, Google.cn, informait les utilisateurs de tout contenu supprimé jusqu’en 2012, après quoi le gouvernement a contraint la société à exclure cette information et à présenter les résultats de la recherche comme étant non modifiés.

Les utilisateurs en Chine qui ont besoin d’un accès libre à internet doivent utiliser un VPN pour la Chine, et bien qu’il y ait eu quelques tentatives pour réprimer les services VPN dans le pays, celles-ci se sont avérées infructueuses. En utilisant un service tel que LeVPN, qui dispose d’un serveur à Taïwan, toute personne en Chine pourrait accéder à tout internet, puisque la distance est courte et donc les vitesses de navigation excellentes.

Censure de Google dans l’UE

L’Union européenne a adopté certaines réglementations concernant le contenu sur internet avec l’article 12 de la directive 95/46/CE, dite du droit à l’oubli. Cela signifie que Google est obligé de supprimer toute information personnelle ou communiqué de presse concernant une personne, si celle-ci l’exige.

Bien que cela ne soit pas considéré comme une tentative directe de censure par Google, il a été constaté qu’environ 5 % du contenu concernant les particuliers était le fait de criminels, politiciens et personnalités publiques. Par exemple, un ancien médecin a demandé la suppression de plus de 50 liens décrivant une faute professionnelle médicale, ce à quoi Google s’est conformé. La lourdeur des formalités administratives dans l’UE fait qu’il est plus facile pour la société de supprimer tout contenu contesté. Google affirme toutefois que tous les contenus supprimés sont jugés au cas par cas et examinés par des observateurs humains.

Censure de Google en Allemagne et en France

Même si l’Allemagne et la France sont membres de l’Union européenne et sont soumises aux mêmes restrictions, il existe des dispositions supplémentaires dans les lois de ces deux pays qui jugent davantage de contenu illégal, et donc supprimé des recherches Google et exclu d’internet. Cela est dû à des dispositions très strictes concernant les discours de haine dans ces pays, ce qui inclut parfois même des idées liées à des idées politiques extrêmes.

Tant la France que l’Allemagne ont contraint Google à supprimer tout contenu qui pourrait être considéré comme antisémite, suprémaciste ou toute forme de fondamentalisme religieux, y compris les extrémistes chrétiens et islamiques.

Autres exemples notables de censure de Google

L’exemple le plus significatif de censure sur Google est celui imposé par la République islamique d’Iran, qui comporte encore plus de restrictions qu’en Chine. Non seulement les restrictions en Iran interdisent les résultats de recherche de tout contenu ne serait-ce que légèrement opposé à la doctrine islamique en vigueur, mais il est également interdit de fournir des résultats de recherche basiques sur d’autres religions, ou même sur d’autres pratiques religieuses islamiques non chiites.

Hormis le domaine religieux, les utilisateurs iraniens qui n’utilisent pas de VPN ne peuvent accéder à aucun contenu pour adultes, et tout lien LGBT est interdit même s’il n’appartient pas à la catégorie des contenus pour adultes.

En ce qui concerne le contenu politique disponible en Iran, tout ce qui fait la promotion d’Israël et même cite Israël d’une manière positive, ou même neutre, est strictement interdit par le gouvernement.

Les utilisateurs en Iran ont la possibilité, lorsqu’ils utilisent des services VPN de bonne réputation, comme Le VPN précité, d’utiliser un serveur basé en Azerbaïdjan, un pays qui jouit d’une grande liberté sur internet, et de surfer comme ils le souhaitent. Voir tous les emplacements des serveurs VPN offerts par Le VPN.

Comment prévenir la censure ?

Comme la censure est l’un des principaux outils dont dispose tout gouvernement pour contrôler sa population, en particulier si celui-ci n’est pas démocratique, il n’y a pas de moyen facile d’empêcher la censure sur internet, sauf à influencer la politique gouvernementale, ce qui, dans la plupart des pays comme la Chine et l’Iran, entraînerait des sanctions sévères.

Pour les utilisateurs individuels et ceux qui ne sont pas intéressés par la politique, il est beaucoup plus facile d’essayer de contourner la restriction en utilisant un VPN ou un serveur proxy, que d’essayer de changer la loi.

Comment contourner la censure sur Google ?

La façon la plus simple de contourner la censure sur internet, y compris celle imposée par les gouvernements et les grandes entreprises comme Google, est d’utiliser un service VPN fiable et de bonne réputation. Pour explorer ce sujet, nous avons utilisé Le VPN, un fournisseur VPN de confiance qui compte des serveurs dans le monde entier, une vitesse internet solide et une myriade de protocoles de sécurité qui protégeront votre anonymat et vous fourniront le même accès que les utilisateurs qui vivent dans des pays où internet n’est pas soumis à des restrictions.

Par exemple, si vous vivez en Chine, vous pouvez facilement utiliser Le VPN pour vous connecter à un serveur au Japon ou à Taiwan, et ainsi contourner les restrictions imposées par le gouvernement chinois. Comme cela n’a pas d’impact significatif sur la vitesse de connexion, vous pourrez naviguer et utiliser internet avec le VPN de la même manière que si vous étiez situé dans un autre pays.

Conséquences juridiques

Sachez que dans certains pays, il est illégal pour l’utilisateur d’accéder à certains contenus sur internet et que, s’il est dénoncé aux autorités, il peut être passible d’amendes ou même de sanctions plus sévères. Pour cette raison, assurez-vous de toujours utiliser un service VPN fiable qui protégera vos renseignements personnels et votre identité même contre le gouvernement.

Conclusion

La censure n’est pas un phénomène nouveau et il est peu probable que les gouvernements et les entreprises cesseront d’utiliser cet outil pour contrôler les informations mises à la disposition du public. Google, bien qu’elle soit l’une des plus grandes entreprises du monde, est également soumise à cette règle car elle ne renoncera jamais aux possibilités offertes par un marché pour des raisons éthiques.

Enfin, il appartient à l’internaute d’utiliser une connexion VPN fiable pour outrepasser les règles de censure de son pays, tout en s’assurant que le service protégera son identité contre toute personne voulant lui nuire.

Bon surf !

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!