Les cas de cyber criminalité ont nettement augmenté en Suisse

Les cas de cyber criminalité ont nettement augmenté en Suisse

cyber criminalité

En 2012 en Suisse, le Service national de coordination de la lutte contre la cyber criminalité (SCOCI) a reçu 8241 dénonciations l’an dernier, ce qui représente un bond de 55% par rapport à 2011.

Et pour la première fois, les cas concernant des délits économiques ont dépassé ceux liés à la pornographie illicite. Ce boom pourrait s’expliquer par la forte médiatisation de certaines affaires liées à la cyber criminalité mais aussi par le nombre accru d’avertissements émis par le SCOCI, selon son rapport annuel.

Les infractions économiques qui sont en fort croissante ont atteint le nombre de 3260, se hissant ainsi à la première place des cas d’infractions avec 39% du total. Les délits qui entrent dans cette catégorie concernent l’escroquerie, le hameçonnage, l’envoi en masse d’e-mails (spams) ou la détérioration de données.

La sous-catégorie « escroquerie » est la plus représentée, avec 1770 cas, sachant que les délits les plus fréquents concernent des offres frauduleuses sur des sites de petites annonces ou d’enchères en ligne.

De plus en plus de plaintes sont basés sur des cas d’hameçonnage (en anglais phishing) qui concerne les tentatives d’obtention des données sensibles des internautes. Le mode opératoire porte le plus souvent sur des courriels falsifiés ou des appels téléphoniques frauduleux. Cela a représenté 8% des dénonciations enregistrées en 2012, sachant que les cybercriminels s’intéressent particulièrement aux numéros de cartes de crédit, aux numéros de compte en banque, aux données d’accès aux comptes e-mail et aux informations d’e-banking.

Le nombre d’infractions dénoncées relevant de la cyber criminalité au sens strict du terme a encore progressé. Les catégories les plus touchées par cette hausse ont concerné un « accès indu à un système informatique », la « détérioration de données » et une « utilisation frauduleuse d’un ordinateur ». Les internautes ont signalé que des inconnus avaient piraté leur compte email (« accès indu à un système informatique ») et avaient écrit aux contacts figurant dans leur carnet d’adresses pour leur soutirer de l’argent. Avec ce type d’e-mail, l’escroc se fait passer pour le titulaire du compte et demande une aide financière à ses contacts en prétendant être en voyage à l’étranger et se trouver dans une situation difficile. Un autre exemple d' »accès indu à un système informatique » concerne le piratage du site web d’entreprises ou d’associations dans le but d’obtenir des données sensibles sur ces dernières ainsi que sur les internautes visitant ces pages. Il peut s’agir notamment d’adresses e-mail, de mots de passe de comptes en ligne, de numéros de cartes de crédit, que les voleurs s’empressent de revendre sur des marchés spécialisés.

Enfin, le SCOCI a fait le constat que plus de 80% des 8241 dénonciations reçues en 2012 se sont avérées pertinentes d’un point de vue pénal. Et dans 383 cas, les éléments contenus dans les infractions dénoncées ont permis d’informer les autorités ou organisations, nationales ou internationales concernées et donc de pouvoir lancer des poursuites.

Pour éviter que votre ordinateur ou appareil mobile soit en danger, optez pour un VPN dès maintenant. Vous vous assurerez que votre navigation en ligne, votre activité bancaire en ligne et tous vos téléchargements se fassent en toute sécurité.

Votre connexion Internet est cryptée avec un niveau top secret qui vous protège contre les pirates et les oreilles clandestines qui tentent d’écouter ou d’obtenir les informations sensibles vous concernant. Par ailleurs, votre adresse IP sera automatiquement remplacée par une adresse IP anonyme du pays que vous avez sélectionné.

Enfin, votre ordinateur est caché derrière les nombreux serveurs Le VPN : quand vous êtes connecté au VPN, personne ne peut accéder à votre ordinateur sans passer par les serveurs protégés du VPN.

L’installation VPN est simple et ne prend pas plus de 2 minutes. Achetez un service VPN ou testez notre offre de VPN gratuit.

Articles relatifs:

Regardez les Jeux Olympiques en direct partout dans le monde

2 ans d'abonnement Le VPN pour €2,90/mois