Cambridge Analytica, exploitation de vos données et politique

Cambridge Analytica, exploitation de vos données et politique

Cela fait quelque temps maintenant que chez Le VPN nous essayons au fils de nos articles de vous apprendre à devenir plus méfiant vis-à-vis de vos données personnelles et de l’utilisation qui pourrait en être faite.

Il est clair que notre cœur de métier, et notre métier de cœur d’ailleurs, et de vendre des solutions Vpn, et que nos lecteurs ou abonnés, doivent parfois se dire que peut-être nous exagérons quelque peu quand nous parlons des grands méchants GAFAM (pour rappel Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), ceci, bien évidemment afin de noircir le tableau en espérant vendre quelques abonnements de plus. Mais en fait…non. Nous pensons réellement qu’en 2018, avoir recours à un Vpn est vraiment une bonne idée, pour un peu qu’on soit soucieux de ce qu’il peut arriver à nos données personnelles, ou si on a un quelconque intérêt pour la sécurité informatique.

Vous suivez l’actualité ?

Si non, c’est un tort, si oui, alors vous devez très bien voir où on veut en venir. Et oui, nous allons faire comme tout le reste des blogs et de la presse et vous parler de l’affaire qui secoue Facebook, l’affaire Cambridge Analytica. A notre décharge, au contraire de nombre de ceux qui vous en parlent à longueur de textes parfois imbuvables, chez Le VPN, nous avons la légitimité de le faire.

On ne se permettra pas de dire qu’on vous avait prévenu

Mais presque en fait… bref, qu’en est-il de ce scandale. En très résumé, Cambridge Analytica est une entreprise britannique œuvrant dans l’analyse de données. Un lanceur d’alerte nommé Christopher Wylie, qui est lui-même l’un des créateurs de Cambridge Analytica, a récemment lancé un énorme pavé dans la marre de l’utilisation faite de nos données par les réseaux sociaux.

Christopher Wylie affirme que Cambridge Analytica, aurait récupéré un grand volume de données personnelles, appartenant à 50 millions d’utilisateurs de Facebook, aurait traité ces données afin de définir le profil politique des personnes à qui elles appartiennent, puis aurait publié sur les murs FB de ces personnes, uniquement les articles et news à même de les influencer dans certains choix politiques. Bien entendu, Facebook est soupçonné d’avoir fourni les données, et facilité la parution des news devant influencer les électeurs, et cela sans avoir demandé de quelconque autorisation à leurs propriétaires.

Christopher Wylie, affirme ainsi que Cambridge Analytica, aurait influencé l’élection de Donald Trump, ainsi que la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne. C’est complétement fou ! Si cette histoire se révèle exacte (plusieurs enquêtes sont en cours), alors l’utilisation abusive des données personnelles irait encore plus loin que ce que même des « initiés méfiants » comme nous, aurions pu penser !

Bien entendu, l’action Facebook est en chute libre et est passé de 190$ à moins de 160$, mais ce qui risque d’être très grave c’est les amendes encourues par l’entreprise de Marc Zuckerberg. Jusqu’à 40 000 $ par infractions constatées ! Vous vous rappelez ? Ici on parle de 50 millions d’utilisateurs spoliés. Un rapide calcul de 50 000 000 x 40 000, nous donne une amende maximale potentielle de 2000 milliards de dollars !

C’est à vous de voir, mais le prix d’un an d’abonnement Vpn ne vaut-il pas votre liberté de penser ? Vous êtes déjà très probablement sous le joug de certaines autres entreprises telles que Cambridge Analytica, car il faut bien se dire, que si Facebook est déclaré coupable d’avoir vendu vos données à une société, ils ont très certainement dû le faire avec d’autres…

Nous vous avions mis au courant, chez Facebook, vous êtes la matière première, pas le client…

Articles relatifs:

PENDANT LE MOIS DE LA CYBERSÉCURITÉ

2 ANS D'ABONNEMENT POUR €69,60 !