Le Brésil pionnier pour le respect de la vie privée sur le net

Le Brésil pionnier pour le respect de la vie privée sur le net

Avec sa nouvelle loi internet, le Brésil semble être à la pointe du respect de la vie privée sur le net à l’échelle mondiale.

Approuvée la semaine dernière par le parlement brésilien, cette loi précise ainsi que les données brésiliennes stockées sur des serveurs à l’étranger relèvent de la compétence brésilienne.

Le Brésil « prend les devants dans ce débat complexe », explique Ronaldo Lemos, juriste et directeur du système de licence ouverte Creative Commons au Brésil. « Internet ne sera pas régulé par le gouvernement, mais par l’ensemble des secteurs de la société. » La loi est selon lui un jalon au niveau international, car elle vise, selon lui, la neutralité, la diversité et la liberté d’internet.

Les Etats-Unis dont les services de renseignement avaient même espionné la présidente brésilienne, comme révélé par l’affaire Snowden, doivent  donc céder sur ce domaine des données numériques.

Selon le ministre de la Justice, José Eduardo Cardoso, la manière dont la loi a été conçue, est aussi innovante car des activistes numériques y ont participé. « Il y eut plus de deux mille contributions, dont une grande partie a été acceptée. »

Toutefois, les activistes n’apprécient pas l’ensemble des dispositions de la loi. Des critiques s’élèvent contre celle qui implique que les fournisseurs internet doivent conserver les données d’accès durant six mois.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!