Top 10 Des Conseils de Cybersécurité Pour les Parents

Top 10 Des Conseils de Cybersécurité Pour les Parents

Au 21ème siècle, il est pratiquement impossible de se tenir à l’écart d’internet et de ses services, à moins d’avoir fait un choix délibéré et clair d’abandonner la société moderne et vivre libre tel Robinson Crusoé. Puisque ce dernier n’est qu’un personnage fictif piégé dans un contexte de naufrage qu’il n’a pas choisi, nous devons nous informer sur les dangers d’internet, en particulier en termes de contrôle parental et d’exposition des enfants à des contenus non désirés.

D’une manière générale, nous devrions séparer les différents aspects et impacts d’internet sur les foyers d’aujourd’hui en matière de sécurité et de cybersécurité. Toutefois, avant même de considérer cela, nous devons examiner ce qui attire les enfants sur internet et comment contrôler ou limiter les visites aux sites qui ne sont pas appropriés pour leur âge, puisque notre instinct parental seul n’est pas toujours suffisant.

Top 10 des conseils de cybersécurité pour les parents | Cybersécurité des enfants | Le VPN

Top 10 Des Conseils de Cybersécurité Pour les Parents

1 Soyez informé, à jour et alerte

Bien sûr, nous partons du principe que la situation au sein de la famille est stable, sûre et que les parents ont le temps de discuter et de faire part de leurs opinions et de leurs préoccupations au sujet d’internet. Les parents doivent être curieux, mais aussi faire preuve de prudence, car une « mauvaise attitude » peut entraîner un blocage de leurs enfants. Les informations essentielles seront alors tenues secrètes, et ces informations concernent ce que les enfants aiment faire concrètement en ligne. Les jeux, les recherches et bien d’autres choses qui relèvent de l’empreinte numérique doivent toujours être des sujets de discussion.

Nous pouvons également apprendre des choses du grand Steve Jobs, puisqu’en ce qui concerne son propre foyer, il s’était fixé pour règle : pas d’ordinateurs, ordinateurs portables ou téléphones portables. Il avait donc trouvé une solution relativement simple pour résoudre les problème de cybersécurité. En tant que parents, soyez attentifs au temps que vos enfants passent en ligne et à ce qu’ils y font !

Il est parfois difficile pour les parents, voire impossible, de suivre le rythme imposé par leurs enfants, car ils ne comprennent pas toujours ce qu’ils font en ligne, ou n’ont pas forcément le temps de les éduquer, écouter et orienter dans la bonne direction. Ils s’en remettent alors simplement au hasard, en espérant que tout ira bien. Mais bien souvent cela n’est pas aussi simple, surtout quand les parents pensent qu’ils ont un contrôle suffisant sur les logiciels de filtrage et la possibilité de bloquer certains sites web. La réalité de cette situation est assez différente car il y a tellement d’informations disponibles, que la plupart contourneront les approches les plus basiques et donc les mesures de contrôle parental ne seront pas suffisantes.

Résumer ce premier point est assez simple et peut aussi être ludique à mettre en œuvre. Restez en contact avec vos enfants, parlez avec eux, apprenez d’eux et restez en phase avec les mises à jour, soyez ouvert à leurs questions et investissez dans ce lien qui sera probablement votre meilleur outil pour les garder en sécurité tant en ligne que hors ligne.

2 Apprenez à maîtriser les outils, risques et règles

Il n’y a pas d’autre solution, vous devez entrer tôt dans le jeu et ainsi vous ne serez jamais en retard pour réagir.

Internet est partout : à l’école, à la maison, sur les téléphones, dans les cafés, les fêtes d’anniversaire, au cinéma, il n’est donc pas surprenant que les enfants apprennent plus vite que leurs parents. Peu importe qu’il soit utilisé pour des projets de recherche scolaire, pour communiquer avec les enseignants et d’autres enfants, pour rédiger des rapports scolaires, ou pour jouer à des jeux interactifs.

Le fait qu’ils en soient entourés a un coût qui, dans la plupart des cas, se traduit par des contenus non désirés qu’ils découvrent en étant intrigués et en cliquant sur une fenêtre pop-up ou sur la barre latérale des vidéos YouTube. On constate aussi des scénarios plus complexes tels que des cas liés à de la cyberintimidation, et comme dans n’importe quelle autre « jungle » : des prédateurs. C’est pourquoi vous et vos enfants devez être conscients de l’importance que revêt le fait d’être anonyme en ligne. En n’utilisant pas votre vrai nom, et en vous connectant uniquement par le biais d’une connexion VPN, vous vous assurez que personne ne sera en mesure de localiser et divulguer les informations privées de vos enfants ou de leur faire du mal. Avec Le VPN, vous apparaîtrez comme si vous étiez dans un autre pays, diminuant ainsi les risques que votre enfant soit la cible de logiciels malveillants ou espions.

Les prédateurs en ligne sont connus pour se faire passer pour une autre personne ou un enfant en utilisant des logiciels et des sites internet où les enfants communiquent. Ils se font alors passer pour un enfant ou un adolescent cherchant à se faire un nouvel ami.  Leur escroquerie consiste à obtenir le plus d’informations possible de leur part (renseignements personnels, adresse, numéro de téléphone, etc…) et c’est pourquoi notre premier point est d’une importance capitale : les parents doivent être constamment informés de ce que leurs enfants voient et entendent sur internet, qui ils rencontrent et ce qu’ils partagent à propos d’eux-mêmes. Utilisez ce lien merveilleux et parlez-leur librement, mais ne soyez jamais impassible par rapport à leurs activités.

*Le Children’s Online Privacy Protection Act, ou loi visant à protéger la vie des enfants sur internet

Implémenté au niveau fédéral américain, le COPPA aide à la protection des enfants de moins de treize ans, c’est principalement une mesure de protection des renseignements personnels des enfants, qui ne peuvent être recueillis à l’insu et sans le consentement des parents.

Le COPPA exige que les sites web expliquent leurs politiques de confidentialité et obtiennent le consentement parental avant la collecte et/ou l’utilisation des informations personnelles d’un enfant (nom, adresse, numéro de téléphone, numéro de sécurité sociale, etc…) mais son action concerne également des interdictions qui agissent comme une mesure de protection supplémentaire.

Ces interdictions empêchent un site de recueillir plus d’informations que nécessaire dans les situations où un enfant a besoin de fournir des renseignements personnels pour participer à un jeu ou à un concours.

3 Utilisez des outils de protection en ligne

L’utilisation d’outils en ligne permet aux parents d’avoir un certain degré de contrôle sur l’accès éventuels que les enfants pourraient avoir au contenu adulte inapproprié et aide à protéger leurs enfants contre les prédateurs d’internet. L’un des outils de base est lié aux fournisseurs d’accès à internet (FAI) qui offrent des options de contrôle parental. Ce qui est également disponible pour les parents, ce sont des programmes et/ou des logiciels spécialement conçus pour bloquer l’accès à certains sites et empêcher l’envoi de renseignements personnels en ligne. D’autres tendent à recourir à la programmation afin de surveiller et suivre l’activité de leurs enfants en ligne.

On ne répétera jamais assez et on soulignera sans cesse l’importance des règles les plus basiques, et cela implique de participer aux activités en ligne de vos enfants.

Ne partagez jamais de renseignements personnels fondamentaux (adresse, numéro de téléphone, nom et adresse de l’école) ;

Utilisez uniquement un pseudonyme et ne partagez jamais vos mots de passe ;

N’acceptez jamais de rencontrer physiquement une personne que vous avez connue en ligne sans l’approbation et/ou la supervision des parents.

Ne répondez jamais à un e-mail, un message ou un texte menaçant.

Toujours consulter et informer un parent ou un proche de toute communication ou conversation effrayante ou blessante.

Quelques conseils de cybersécurité pratiques en matière de contrôle parental et de surveillance :

  • En consacrant du temps ensemble en ligne, vous encouragerez vos enfants à se tourner vers vous pour toute question et problème, mais plus important encore, vous les éduquerez en termes de comportement en ligne approprié ;
  • Le choix de l’emplacement peut ne pas sembler important, mais le bon sens et la logique suggèrent le contraire. En gardant l’ordinateur dans une zone commune (où vous pouvez observer et surveiller son utilisation), vous avez pleinement conscience du temps que votre enfant passe sur l’ordinateur ainsi que de son intérêt et des choix qu’il fait en ligne en termes de contenu. Par conséquent, non, l’ordinateur ne doit pas être installé dans des chambres personnelles. Il convient également de mentionner qu’en ce qui concerne les autres dispositifs ayant accès à internet (à l’exception des ordinateurs portables et de bureau), comme les tablettes et smartphones, il convient de se tenir suffisamment près pour avoir la possibilité d’en surveiller visuellement le contenu ;
  • Utilisez des favoris afin de permettre à vos enfants d’accéder facilement à leurs sites préférés ;
  • S’ils fréquentent des sites de jeux, ou parfois même certains sites web éducatifs, désactivez les achats et vérifiez régulièrement vos factures de carte de crédit et de téléphone pour contrôler si des frais inconnus ont été imputés à votre compte.
  • De plus, renseignez-vous sur les options et solutions offertes par l’école, la garderie, la maison de vos amis ou tout autre endroit où vos enfants ont accès à internet sans votre supervision ;
  • Soyez vigilant et écoutez attentivement vos enfants au sujet de discussions ou échanges qu’ils auraient pu avoir en ligne qui les auraient incommodés ou effrayés ;
  • Soyez attentif à tout signe indiquant que vos enfants sont la cible d’un prédateur en ligne et cherchez des réponses à ce type de questions :
    • Est-ce qu’ils passent de longues heures en ligne, surtout la nuit ?
    • Est-ce qu’ils reçoivent des appels téléphoniques de personnes que vous ne connaissez pas ?
    • Avez-vous remarqué que des cadeaux non attendus arrivent par la poste ?
    • Éteignent-ils souvent brusquement l’ordinateur ou le son lorsque vous entrez dans la pièce ?
    • Avez-vous remarqué un retrait soudain de la vie familiale et une hésitation et/ou une réticence à parler de leurs activités en ligne ?

Mais que faire quand ils grandissent ?

Comment pouvons-nous maintenir le même niveau de surveillance et de supervision s’ils ne sont pas à proximité immédiate ?

Il est naturel qu’avec l’âge, ils désirent et apprécient le fait d’avoir davantage d’intimité, mais il faut aussi prendre des précautions comme avoir une simple discussion au sujet des sites et des applications qu’ils devraient utiliser en ligne.

Mettez-les en garde, si vous ne l’avez pas encore fait, sur les dangers que présentent les interactions en ligne, surtout lorsqu’il s’agit de personnes qu’ils ne connaissent pas et soulignez le fait que tout n’est pas exactement comme il apparaît en ligne et que les personnes ne disent pas toujours la vérité.

Fournissez-leur des informations et explications détaillées sur l’utilisation des mots de passe comme protection contre le vol d’identité.

4 Ayez un esprit critique

Si tout ce que nous voyions dans le monde virtuel était vrai, alors nous serions tous des magiciens volants, des innovateurs de renommée mondiale et nous aurions même la possibilité de nous multiplier en fonction du nombre de profils que nous avons.

Utilisez le sens critique, la logique, le bon sens et le respect comme point de départ de vos discussions avec vos enfants, mais n’oubliez pas la prudence et les mesures de protection.

Apprenez-leur à reconnaître et à bloquer les contacts non désirés qui se produisent par téléphone, e-mail, message, réseaux sociaux ou jeux en ligne, mais aussi à comprendre que ce qu’ils partagent avec le reste du monde en ligne peut être vu par d’autres personnes auxquelles ils n’ont pas pensé à l’origine ou qu’ils n’avaient pas du tout à l’esprit.

D’autre part, lorsqu’il s’agit de leur empreinte numérique, elle pourrait non seulement durer éternellement, mais aussi, si elle est bien maîtrisée, cela peut les aider à l’avenir, car elle reflète leurs compétences et leur créativité.

5 Paramétrez votre connexion internet pour une utilisation sécurisée

Nous avons déjà mentionné l’utilisation de filtres et la surveillance de l’utilisation d’internet, mais ce que vous pourriez également envisager de faire est d’activer Google Safe Search sur tous les appareils que votre foyer utilise.

Vous pouvez activer les contrôles parentaux sur les services de streaming tels que YouTube, Netflix et AppleTV, mais aussi installer des logiciels qui filtrent le contenu ou vous permettent de choisir la durée d’utilisation des appareils, ce qui permet de rejoindre l’attitude de Steve Jobs mentionnée plus haut, en termes de limite de temps passé dans le monde virtuel.

Utilisez les fonctions existantes telles que l’historique de recherche des navigateurs, prenez connaissance de leurs adresses électroniques et mots de passe afin de surveiller leurs activités.  De nombreux dispositifs utilisent le stockage dans le nuage (ou cloud), par exemple Google Drive ou Apple iCloud, afin de stocker des données telles que les documents, photos ou vidéos. Ces accès peuvent également être contrôlés.

Enfin, éduquez-les au sujet des GPS et des fonctions d’enregistrement, car elles permettent d’identifier l’emplacement de votre enfant lorsqu’il est à l’extérieur et ces éléments peuvent être limités ou désactivés de façon permanente.

6 Renseignez-vous sur les réseaux sociauxTop 10 des conseils de cybersécurité pour les parents | Cybersécurité des enfants | Le VPN

Bien sûr, nous les connaissons et ils sont nombreux : Instagram, Twitter, Facebook, et tant d’autres avec des fonctions similaires, afin de se connecter avec d’autres personnes.

Évidemment, il est essentiel pour les enfants et les jeunes d’avoir des amis et de nouer des liens avec les autres. Ils les utilisent de nombreuses façons de nos jours, que ce soit pour communiquer avec leur famille, promouvoir leur Instagram, ou utiliser WhatsApp, Snapchat ou Viber pour parler avec leurs amis. Les applications de messagerie entre les personnes sont nombreuses, mais elles présentent un certain degré de danger, surtout dans les situations où les enfants envoient des messages à des individus qu’ils ne connaissent pas et en qui ils ne peuvent pas avoir confiance dans la vie réelle.

Encore une fois, faites preuve de bon sens, de logique, informez-les et éduquez-les sur le fait que les messages et les photos partagés peuvent être vus et récupérés par d’autres. Apprenez-leur à utiliser et à définir les paramètres de confidentialité afin de s’assurer que leur profil ne soit visible que par des personnes qu’ils connaissent, et pensez à vérifier régulièrement ces paramètres.

Apprenez-leur comment signaler un comportement abusif ou un contenu inapproprié au service de réseau social. Assurez-vous que les enfants et les jeunes comprennent les risques liés à l’envoi ou à la transmission de textes, d’images ou de vidéos à caractère sexuel et les préjudices que cela peut causer à eux-mêmes et aux autres.

La vérité, c’est qu’ils ont besoin de savoir. Ils ont besoin de connaître votre point de vue et votre vision des choses, ainsi que les raisons qui les justifient. Les parents seront ainsi assurés que leur enfant est bien informé, car ils ne peuvent pas contrôler le sort de l’image ou qui la voit une fois envoyée, même à un ami. L’envoi d’images sexuelles d’eux-mêmes ou d’autres personnes de moins de 18 ans pourrait également être considéré comme un acte de possession et de distribution de pédopornographie. Cela peut avoir des conséquences extrêmement lourdes.

7 Prenez connaissance des jeux et applications

Les jeux et les applications sont initialement conçus pour être des outils éducatifs qui développent des compétences et un sentiment de réussite, tout en étant très amusants. Ils peuvent être téléchargés sur internet et la plupart sont gratuits. Même les plus jeunes enfants peuvent passer beaucoup de temps à jouer avec eux.

Les meilleures applications sont celles où les enfants peuvent expérimenter et tester leurs propres idées, par exemple en dessinant ou en créant de la musique. Certaines applications sont moins éducatives et ne sont guère plus que des activités répétitives. Les applications gratuites ont bien souvent beaucoup de publicité et sont fréquemment associées à des achats supplémentaires. Il peut s’agir d’achats réels et cela peut causer des « factures surprises » pour les parents. Il est également difficile pour les jeunes enfants de faire la différence entre la publicité et le jeu.

L’une des premières choses que les parents doivent faire est de s’assurer qu’il n’y a pas de contenu inapproprié, de violence, d’images sexuelles, de langage grossier ou de jeu de hasard.

La plupart des parents n’encourageraient en aucun cas leurs enfants à parier. Cependant, des simulations de jeux de hasard peuvent être intégrées dans les jeux des enfants sans même que les parents ne s’en rendent compte.

L’exposition à des jeux de hasard simulés à un jeune âge peut rendre les enfants plus enclins à parier lorsqu’ils seront plus âgés. Ils peuvent croire que ce type de jeu est basé sur des compétences et non sur le hasard. Ils sont persuadés que plus ils jouent, plus ils progressent, comme dans les jeux traditionnels. Ce sentiment est renforcé lorsque les jeux permettent de gagner plus facilement que dans la vie réelle.

Ce que nous pouvons faire, c’est encore une fois éduquer, discuter, utiliser le bon sens et la logique et passer du temps à leur expliquer les choses. Aidez-les à reconnaître les jeux de hasard et à comprendre comment ils fonctionnent, mais évitez aussi de parier devant les enfants ou en famille.

8 Informez-vous sur la violence en ligne

Les parents doivent entretenir le lien avec leurs enfants et toujours donner l’exemple, ce qui inclut de ne pas jouer à des jeux violents devant les enfants. Les enfants sont prompts à repérer les situations de deux poids, deux mesures. Vous devrez peut-être faire preuve de fermeté quand il s’agit de limiter les jeux violents, car ce sont ceux que certains enfants préfèrent.

Bien qu’il soit prouvé que le fait de jouer à des jeux violents ne rend pas violent pour autant, les graphismes et les thématiques pour adultes peuvent créer une réaction émotionnelle chez votre enfant, provoquant des cauchemars, des peurs et de l’anxiété.

Les jeunes aiment aussi les jeux en ligne multijoueurs. Ils peuvent jouer avec des amis et rencontrer de nouvelles personnes ayant des intérêts communs, partout dans le monde. Dans de telles situations, il est important que les parents rappellent à leurs enfants qu’ils doivent faire preuve de prudence lorsqu’ils partagent des renseignements personnels et surveiller leurs activités de jeu. Certains jeux se déroulent dans des fuseaux horaires différents, ce qui peut signifier que les jeunes jouent alors qu’ils sont censés dormir.

Lorsque les enfants et les jeunes passent beaucoup de temps à jouer, ils passent moins de temps sur des activités plus calmes et plus complexes comme la lecture ou les devoirs.

9 Passez du temps, surveillez et éduquez

Sans vouloir radoter, essayez de sentir le bon moment pour vous rapprocher de vos enfants et leur parler. Le résultat se traduira par l’assurance qu’ils ne prendront pas de décision imprudente, pouvant avoir un impact sur leur vie ou la vôtre.

Liste de conseils pour la cybersécurité de vos enfants :

  • Évitez de publier des renseignements personnels.
  • Une fois que vous postez quelque chose, ça ne vous appartient plus et d’autres personnes peuvent le voir.
  • Maintenez vos paramètres de confidentialité bien définis et à jour.
  • Ne partagez jamais vos mots de passe avec des amis ou des inconnus.
  • N’ajoutez à vos réseaux que des personnes que vous connaissez déjà.
  • Ne rencontrez pas en vrai des personnes que vous avez connues en ligne.
  • Informez vos parents de toute personne qui vous a proposé une rencontre.
  • Tout le monde n’est pas honnête, donc ils ne sont peut-être pas ce qu’ils prétendent être.
  • Respectez les autres, même si vous n’êtes pas d’accord avec leurs opinions.
  • Soyez toujours poli.
  • N’utilisez internet que lorsque vous êtes entourés d’adultes de confiance.
  • Si vous voyez quelque chose en ligne qui vous incommode, vous met mal à l’aise, vous effraie ou vous inquiète, quittez le site immédiatement, éteignez l’appareil et parlez immédiatement à un adulte de confiance.

10 Mettez en pratique ce que vous prônez

Les parents voient souvent leurs enfants comme quand ils sont nés, des petits êtres sans défense, qui ne comprendront jamais par eux-mêmes. Cette perception est bien loin de la réalité.

Les enfants comprennent autant, et parfois même plus, que les adultes. Si vous utilisez votre vrai nom sur les réseaux sociaux, si vous jouez et si vous ne faites pas attention à vos renseignements personnels et à votre adresse IP, ils s’en apercevront. Ils perdront ainsi confiance en vous et cesseront de vous écouter.

Si vous avez choisi d’utiliser un VPN pour les appareils de votre enfant, utilisez-le vous aussi. Le VPN offre 5 connexions simultanées sur différents appareils, ce qui vous assurera une plus grande sécurité. Avoir des discussions sincères avec vos enfants au sujet de la sécurité, de la protection et de la vigilance est quelque chose que vous pouvez entreprendre même avec un très jeune enfant, car ils apprécieront que vous leur parliez d’égal à égal.

Conclusion

Internet est un endroit merveilleux, et vos enfants connaîtront tôt ou tard ses risques et ses avantages. En commençant tôt et en éduquant à la fois vos enfants et vous-même au sujet d’internet, vous serez tous plus conscients des risques et mieux informés sur la façon dont vous pouvez profiter des avantages.

L’utilisation d’un réseau privé virtuel, comme Le VPN, vous garantira l’anonymat, mais ce n’est que la première étape. Tout comme pour voyager à travers le monde, vous devez connaître les règles et les outils, afin de rendre votre séjour aussi agréable que possible numériquement.

Articles relatifs:

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 114 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair