Les applications dangereuses de réseaux sociaux utilisées par les enfants

Les applications dangereuses de réseaux sociaux utilisées par les enfants

Les réseaux sociaux envahissent nos vies et pas toujours de la meilleure des façons. Lisez la suite pour découvrir ce que vous devez savoir pour vous maintenir en toute sécurité, vous et vos enfants.

Les applications de réseaux sociaux les plus dangereuses disponibles aujourd’hui

Appli. Applications. Ces mots à la mode deviennent en quelque sorte des éléments indispensables de nos vies. Au fur et à mesure que l’Internet se développe et que la technologie évolue, ces applications deviennent de plus en plus sophistiquées et chaque jour plus importantes dans notre routine. Si leurs fonctionnalités sont assez limitées, il existe une application pour tout ce que vous pouvez penser devoir faire ou tout ce dont vous avez besoin. Celles qui concernent les réseaux sociaux sont devenues les plus populaires. Les réseaux sociaux utilisent Internet pour permettre aux utilisateurs d’interagir. Là où il y a de l’interaction, il y a de l’amusement, mais aussi l’opportunité de nuire et quand il s’agit de vos enfants, le mal qui peut être fait peut être très dommageable. Ceci est un guide des applications de réseaux sociaux actuellement les plus dangereuses sur Internet avec une liste d’applications à surveiller pour les parents.

  • L’aspect le plus envahissant des réseaux sociaux, des applications et d’Internet concerne la collecte de données et le fait de donner accès à votre vie privée. Cela étant dit, il existe plusieurs dangers auxquels sont confrontés vos enfants lorsqu’ils utilisent le net qui n’ont rien à voir avec la collecte de données, à savoir l’intimidation, les contenus inappropriés et le fait de devenir la proie de prédateurs.

Laissez-moi maintenant parler des réseaux sociaux, cette famille d’applications trouvées sur Internet qui non seulement vous obligent à donner vos informations pour pouvoir les utiliser, mais font activement la promotion pour vous inciter à fournir chaque jour davantage de choses. Sachez que toutes ces nouvelles amusantes que vous consultez, les histoires politiques et leurs scandales, les photos de corps sexy et les publications que vous faites sont toutes surveillées, que ce soit par l’application de réseaux sociaux ou par des prédateurs qui se cachent derrière un voile d’anonymat numérique, attendant la prochaine cible intéressante pour se montrer.

Au mieux, votre enfant peut être confronté à une publicité pour un jouet dont il pensera ne pas pouvoir se passer. Au pire, un criminel néfaste, un prédateur sexuel ou un individu autrement indésirable pourrait utiliser cette information pour vous nuire à vous ainsi qu’à votre famille. Des douzaines de cas des prédateurs ont été identifiés au niveau mondial avec des rencontres avec des enfants en ligne, où on les attire loin de chez eux et on profite d’eux pour faire des choses horribles.

Les applications dangereuses de réseaux sociaux utilisées par les enfants | Les applications de réseaux sociaux les plus dangereuses utilisées par les enfants | Le VPN

Les Dangers d’Internet Pour Les Enfants

  • Le phishing

Le phishing a longtemps été un problème de sécurité pour les internautes. C’est la pratique de la «pêche» aux informations utiles grâce à des enquêtes, des questionnaires et des courriels conçus pour susciter l’intérêt et générer des réponses. Les enfants sont particulièrement vulnérables à cela, à moins qu’ils ne soient prévenus des dangers.

  • Le catfishing

Le catfishing est un problème plus récent mais qui a des répercussions beaucoup plus larges. Le catfishing fait référence à la pratique qui consiste à rencontrer quelqu’un en ligne, à s’en faire un ami et à exploiter cette relation à d’autres fins. Concernant les enfants, cela peut aller jusqu’à des actes de harcèlement sexuel, de harcèlement moral ou pire. Si un enfant est amené à envoyer des photos de lui-même via le Web, cela pourrait facilement se transformer par de la pédopornographie.

  • Le cyber-harcèlement

Le cyber-harcèlement est plus fréquent que vous ne l’imaginez. C’est l’utilisation des réseaux sociaux pour forcer, menacer, contraindre ou dominer quelqu’un de manière agressive. Les applications de réseaux sociaux facilitent le fait d’intimider quelqu’un et d’être intimidé, car cela se fait d’une manière apparemment anonyme. Non seulement cela, la façon dont certaines applications de réseaux sociaux fonctionnent fait qu’un groupe d’enfants pourrait s’en prendre à un individu et déverser sa haine via ce canal.

  • Contenu inapproprié.

S’il y a une chose pour lequel le Web est reconnu, c’est pour son contenu inapproprié. Cela peut aller de sujets raciaux à la violence, à la pornographie ou au caractère subversif et tout est facilement accessible grâce aux réseaux sociaux. Si vous vous souciez de ce que vos enfants voient et font, vous devez vous préoccuper de leurs appareils connectés à Internet et des sites Web et des applications qu’ils utilisent.

 

Les Applications Dangereuses Pour Les Enfants

Les applications dangereuses de réseaux sociaux utilisées par les enfants | Les Applications de Réseaux Sociaux Les Plus Dangereuses Pour Les Enfants | Les Applications Dangereuses Pour Les Enfants | Le VPNVoici donc notre liste d’applications parmi les plus dangereuses pour les enfants. Beaucoup de ces applications sont des entreprises bien établies ayant un avenir prometteur. Certains sont plus petites et moins connues, ce qui les amènera peut-être à devoir fermer ou à perdre des revenus dans un proche avenir. Comme de nouvelles applications sont développées chaque jour, il est important de vérifier régulièrement les mises à jour.

  • Tinder

Tinder est «la façon amusante de se connecter aux personnes qui vous entourent». Il s’agit d’une application de réseaux sociaux qui utilise la géolocalisation pour vous présenter les gens de votre région et qui est prétendument sécurisée pour les 13 ans et plus. En pratique, elle est devenue la première application mondiale de rencontres et d’histoires d’amour d’un soir, car elle permet aux utilisateurs de «se ressembler» avant de se connecter. En ce qui concerne les applications inappropriées pour les adolescents, celle-ci les met en risque immédiat de subir le catfishing, le harcèlement et bien pire. En ce qui concerne le cyber-harcèlement, c’est l’une des pires choses, car des jeunes peuvent se souder pour faire descendre en flèche la note de l’un d’eux dans le cadre des votes des utilisateurs.

  • AskFM

AskFM est une application de réseaux sociaux qui permet à ses utilisateurs de poser des questions et d’obtenir des réponses de la communauté. Elle accepte aussi les 13 ans et plus, mais est presque exclusivement utilisée par des plus jeunes. Elle a été très critiquée au Royaume-Uni et aux États-Unis pour son rôle dans le cyber-harcèlement et en raison d’attaques par des individus qui ont amenées à des suicides. Les critiques continuent.

  • Kik Messenger

Kik Messenger est une application texte pour individus et groupes qui dépasse la simple messagerie. Les images de profil des utilisateurs apparaissent à côté des messages tout comme la possibilité de rédiger un texte avec d’autres utilisateurs et en dehors de la liste de contacts de votre téléphone. Le site indique qu’il est destiné à être utilisé par des personnes de 17 ans et plus, mais vu qu’il n’y a pas de vérification d’âge, tout le monde peut s’inscrire. Mis à part le fait que les gens l’utilisent comme une application de rencontres, elle a également été liée à des attaques de cyber-harcèlement vicieux et est l’une des applications les plus dangereuses pour les enfants.

  • Voxer

Voxer est une application walkie-talkie qui permet aux utilisateurs d’envoyer des messages vocaux rapides à d’autres utilisateurs. Si elle est largement utilisée par les adultes et principalement dans le cadre du travail, l’application a suscité l’intérêt des plus jeunes qui apprécient la combinaison voix / texte. Évaluée comme étant pour les 4 ans et plus sur l’App Store, elle a également été liée à un cas de cyber-harcèlement.

  • Snapchat

Snapchat est une application de messagerie qui utilise des images et des vidéos pour raconter une histoire. Les images ne sont plus visibles 10 secondes après la visualisation mais ne disparaissent pas vraiment d’Internet. Combien de temps les données numériques restent accessibles, pouvez-vous vous demander ? Un long moment. Largement utilisée comme une application de sexting par les adultes, on craint que davantage d’enfants n’y soient aussi incités par l’application et ses fonctionnalités. Parallèlement, il est possible que les images et les vidéos créées par vos enfants puissent être capturées avant leur suppression. Il existe un certain nombre de sites Web dont le seul but est de publier des images et des captures d’écran volées à Snapchat. Une recherche simple de Google pour « snap porn » renverra une longue liste de sites comme SnapperParty, le site leader mondial pour le porno SnapChat.

  • Vine

Vine est une application originale de Twitter qui combine des aspects de YouTube, SnapChat et de texte. L’application permet aux utilisateurs de créer des vidéos courtes, de 6 secondes ou moins, et de les télécharger sur le site web de Vine. Les vidéos vont de la plus simple et la plus innocente à celles plus évocatrices voire même pornographiques. Si l’application est évaluée comme étant pour des personnes de 17 et plus, les jeunes continuent de la télécharger et peuvent trouver des vidéos racistes avec la plus simple des recherches par mot-clé.

  • Whisper

Whisper est une application de messagerie anonyme qui permet aux utilisateurs d’envoyer des messages avec des images de manière similaire aux cartes postales digitales. Une partie de la devise de l’application est de «partager des secrets», des secrets que vos enfants ne devraient peut-être pas partager ou garder privés. Comme la plupart des autres applications, bien qu’elle soit destinée à être utilisée par des adolescents plus âgés et des jeunes adultes, elle est également populaire chez les plus jeunes. Elle a aussi été utilisée dans un cas de catfishing et accusée dans le cas d’un viol supposé d’enfants mineurs. Si l’application permet d’être anonyme, elle liste votre emplacement géographique afin que toute personne qui le souhaite puisse facilement suivre et trouver un utilisateur.

  • Tumblr

Tumblr est une autre application de partage de photos utilisée par de jeunes enfants. Destiné à des gens plus âgés et plus murs, Tumblr propose une large variété de contenus explicites, glauques et inappropriés pour les plus jeunes. Par ailleurs, il y a un risque de perte de la vie privée, Tumblr a beaucoup de fonctionnalités pour protéger la vie privée, mais ils sont complexes, il est donc fort probable que vos enfants ne les utilisent pas.

  • Instagram

Instagram est une application de partage de photos très populaire qui a été rachetée par Facebook. L’application permet aux utilisateurs d’ajouter toutes sortes de filtres à leurs images, de créer des collages et de faire plein d’autres filtres et améliorations. L’application est classée comme étant pour les 13 ans et + et reconnue comme une plate-forme beaucoup plus sûre que d’autres applications de partage de photos, mais elle héberge encore beaucoup de contenus inappropriés et peut mettre les enfants dans une situation de catfishing, surtout s’ils laissent leur profil public ou acceptent dans leur réseau des personnes qu’ils ne connaissent pas sous leur profil privé.

  • Blendr

Blendr est une autre de ces «façons amusantes de rencontrer des gens». Il s’agit d’une application de réseaux sociaux et de partage qui permet aux utilisateurs d’envoyer et de publier des messages, des photos et des vidéos et d’évaluer leur niveau d’attraction. Le problème, c’est qu’il y a peu ou pas de vérification de l’identité des utilisateurs qui peuvent se cacher derrière des profils d’utilisateurs anonymes mettant les enfants en risque de subir du catfishing et d’autres arnaques en ligne. Et cela ne concerne pas uniquement l’accès au sexting et à d’autres utilisations inappropriées du réseau auxquelles un enfant peut être confronté.

  • Poof

Poof est une application qui, en soi, ne pose pas beaucoup de problème. Ce qu’elle fait (ou faisait, vu qu’elle a été fermée) est de cacher d’autres applications sur vos appareils mobiles afin que les icônes ne soient pas visibles sur l’écran d’accueil et c’est là qu’est le problème. Les utilisateurs malins peuvent télécharger l’application et l’utiliser pour cacher une autre application, il suffit de toucher un bouton et Poof! Il disparaît. Désormais, l’application Poof n’est plus disponible, mais il existe de nombreuses nouvelles versions de cette application sur Internet.

  • Omegle

Omegle est une application qui annonce clairement son but en vous laissant parler à des étrangers. Il s’agit d’un service de discussion vidéo qui garde les membres anonymes, mais utilise toujours les informations de leur compte Facebook pour trouver d’autres personnes ayant des centres d’intérêt similaires. Le site est utilisé par les adeptes du catfishing et les prédateurs sexuels pour trouver des cibles. Une fois connecté, une série de questions semblant innocentes peut facilement les conduire à votre porte. Ce que je trouve incroyablement alarmant, c’est que sur leur page d’accueil, ils vous diront que l’on sait que des prédateurs utilisent le site, alors soyez prudent.

  • Down

Eh bien, si vous aviez des inquiétudes quant à la pertinence de cette application, permettez-moi de vous le dire. La page d’accueil inclut l’expression « qu’est-ce que c’est que ce b# !@’‑\# ? », donc a priori pas forcément un site que vous devriez laisser vos enfants utiliser. C’est une application sous la coupe de Facebook qui est utilisée pour classer vos amis. Vous avez bien lu, il s’agit de classer vos amis. Vous pouvez marquer si une personne est une personne avec laquelle vous vous retrouverez, ou si vous étiez «en panne» pour être amenée à vous connecter. Au-delà de l’utilisation comme application de rencontre, ce site peut être exploité pour du cyber-harcèlement et du harcèlement.

  • iFunny.com

iFunny.com est un lieu de publication et de visualisation de photos, de phénomènes et de vidéos drôles. Ce site n’est pas tellement un site de médias sociaux car c‘est un endroit pour s’amuser à regarder des images humoristiques. Le problème, c’est que le contenu n’est pas adapté à l’âge. Bien sûr, l’appli ne vous permet pas de publier des contenus explicites, odieux, blessants ou autrement indésirables, mais cela ne signifie pas que votre enfant ne sera pas exposé à des choses que vous n’aimeriez pas qu’il voit.

  • Oovoo

Oovoo est une autre application appartenant à Facebook et un service de discussion vidéo. Celui-ci est un peu sûr que la plupart des autres applis, mais représente encore un danger pour les jeunes utilisateurs. L’application vous connecte à vos amis avec des conversations vidéo et vocales ainsi que des messages de groupe et des messages textuels. Les messages peuvent contenir des images et être envoyés au groupe ou enregistrées et sauvegardées pour plus tard. Comme pour toutes les applications de réseaux sociaux, il est possible de l’utiliser pour du cyber-harcèlement.

  • Musical.ly

Musical.ly est une application pour créer et partager de courtes vidéos. Comme tous les services de partage de vidéos, il est possible d’afficher un contenu explicite et autrement inapproprié. Dans la section Pour les parents, le site indique celui qui peut visionner des vidéos, n’importe qui sur la plate-forme, et ce qu’il faut faire si vous pensez que vous avez été agressé ou spammé. Les utilisateurs peuvent faire des messages par profil. Les enfants de moins de 13 ans ne sont pas autorisés à utiliser le site, même s’il n’y a pas grand-chose pour les empêcher de s’inscrire s’ils le souhaitent.

  • Skype

Skype, que vous le croyez ou non, est un des outils préférés pour le catfishing. C’est un excellent service de messagerie vocale et de vidéo, avec toutes les alertes qu’un utilisateur pourrait souhaiter, mais c’est encore un moyen pour des inconnus d’accéder directement à la vie de votre enfant. Une demande de contact simple de la mauvaise personne et avant que vous le sachiez que votre enfant envoie des photos, diffuse des informations personnelles et peut-être même en train de planifier une rencontre avec son nouvel ami.

Des conseils et astuces pour mieux utiliser Internet | Astuces sur Internet | Le VPN

Guide des réseaux sociaux à l’usage des parents

Les enfants d’aujourd’hui sont quasiment nés en ayant accès à la technologie. Ils grandissent en sachant comment l’utiliser et pour la plupart ils sont bien plus informés que leurs parents. Cela signifie donc que suivre les appareils et les sites Web auxquels ils se connectent devient très compliqué. Les experts conviennent que la meilleure façon de protéger votre enfant des réseaux sociaux et des effets néfastes du cyber-harcèlement est de leur parler. Parlez régulièrement à vos enfants de ce qu’ils font, avec qui ils le font et de tout type de problème qu’ils peuvent voir, entendre ou expérimenter.

  • Pouvez-vous disparaître d’Internet ? Est-ce que cela aidera à protéger ma famille ? Ce sont des questions que l’on me pose tout le temps et la réponse est peut-être. Vous pouvez contrôler votre empreinte numérique, mais il est peu probable que vous disparaissez complètement d’internet.

La meilleure protection pour vos enfants est de s’assurer que leurs connexions et l’utilisation d’Internet sont sécurisées et de leur apprendre à reconnaître les mauvaises personnes et les mauvaises utilisations du Web. La première tâche est simple. Cela peut être résolu avec un VPN comme le service Le VPN. VPN signifie réseau privé virtuel et c’est la méthode utilisée par les entreprises et les gouvernements du monde entier pour garder les connexions sécurisées. Entre autres choses, le VPN masquera votre adresse IP afin que personne et rien ne puisse localiser ou suivre votre enfant à l’aide de marqueurs numériques. Il créera également une connexion presque invisible que les pirates et les prédateurs ne pourront pas trouver. Les meilleures applications VPN telles que Le VPN sont dotées d’un chiffrement de niveau top secret, de sorte que, dans le cas improbable où l’utilisation d’Internet de votre enfant est contrôlée par un tiers, rien de ce qu’elle ne faitou ne partagera ne sera pas visible ou utilisable.

Ensuite, cela se résume aux meilleures pratiques. Enseignez à vos enfants ce que cela signifie d’être en sécurité sur le net, apprenez-leur à ne pas partager d’informations sensibles ou à parler à quelqu’un qu’ils ne connaissent pas. Vous ne voulez pas plus que vos enfants parlent à des étrangers sur le net que dans la rue. Donc, démarrez avec la première étape dès maintenant et sécurisez l’utilisation d’Internet de votre enfant avec Le VPN.

 

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!