Le 22 mai Zuckerberg était auditionné par le Parlement européen

Le 22 mai Zuckerberg était auditionné par le Parlement européen

L’audition devant le Parlement européen

Nous vous en parlions il y a quelques jours, Mark Zuckerberg a dû se présenter devant le Congrès américain, afin de répondre à certaines questions relatives à l’affaire Cambridge Analytica. Nous vous informions dans cet article que le PDG du réseau social, aurait aussi à se rendre devant le Parlement européen, les Euro députés souhaitant eux aussi interroger Mark.

Cette rencontre a donc eu lieu le 22, très peu de temps avant l’entrée en vigueur du fameux RGPD, voyons ce qui a été dit lors de cette audition.

Les questions posées par le Parlement européen

Comme cela était très attendu, la majorité des questions ont bien sûr porté sur les données personnelles des utilisateurs de Facebook. Surtout face à la mise en place effective du RGPD. M. Zuckerberg a déclaré qu’il « embrassé » le principe du RGPD et que ce dernier serait appliqué par la firme dès l’entrée en vigueur du texte. Il a cependant nuancé sa réponse en précisant que cette mise en place prendrait du temps, ce qui n’a pas beaucoup plu aux députés qui eux veulent des certitudes et des garanties.

Mais les questions ne se sont pas arrêtées aux conséquences de l’affaire Cambridge Analytica, et au RGPD, en effet les députés européens ont aussi fait part de leur inquiétude face au monopole que constitue l’entreprise californienne. Le fait que Facebook ne laisse aucune place à la concurrence est, selon les députés, inquiétant au vu du nombre d’utilisateurs du réseau social, sa neutralité n’étant maintenant plus absolue.

Un Parlement européen mécontent

Les députés ont mis l’accent sur le fait que Facebook est en mesure d’influencer certaines décisions de ses abonnés, notamment par le biais des publicités et des contenus suggérés. Ce n’est pas un grand mystère que de dire qu’en soulevant ce point, les Euro députés parlent bien évidemment d’influence politique.

Dernier point discuté, qui ne plait pas du tout au parlement, le filtrage défaillant de certains contenus. Bien que les technologies s’améliorent grandement, notamment grâce à l’intelligence artificielle, les députés ont ouvertement reproché à Mark Zuckerberg que des contenus violents ou pornographiques puissent encore être trop facilement visibles.

La conclusion de cette audition est, que les députés sont particulièrement remontés contre Facebook, et qu’ils reprochent à Mark de n’avoir pas donné beaucoup de réponses, ou alors, des réponses incomplètes. De plus cette audition a été jugée bien trop courte, ne permettant pas réellement de débattre de toutes les questions qui auraient mérité d’être posées. En substance, le PDG de Facebook est plus venu s’excuser qu’autre chose.

Les solutions

Si cette question des données personnelles est tant visible dans l’actualité en ce moment c’est tout simplement que ce qui était jusqu’alors une préoccupation de certains initiés, est en passe de devenir un véritable questionnement populaire. Est-ce normal qu’une entreprise puisse générer de l’argent grâce à des données ne lui appartenant pas ? D’autant plus si celles-ci revêtent un caractère privé ? Et est-ce normal que ces données puissent être utilisées dans le but de désinformer, de censurer, ou bien encore d’influencer certains choix ?

Nous ne le répèterons jamais assez, une solution simple, ayant le mérite d’offrir une multitude d’autres avantages et fonctionnalités existe. Souscrire à un abonnement chez Le VPN, c’est pouvoir choisir les informations vous appartenant qui seront utilisées, celles que vous aurez vous-même mis en ligne.

Articles relatifs:

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 114 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair