Ai-je besoin d’un VPN pour miner des cryptomonnaies ?

Ai-je besoin d’un VPN pour miner des cryptomonnaies ?

Avec un Bitcoin qui dépasse les records atteints en 2017 et grâce à la popularité et à l’acceptation croissante des cryptomonnaies, il est judicieux de se demander si le système est sûr. Bien qu’il soit impossible de pirater la blockchain, vous aurez besoin d’un VPN et d’autres outils de cybersécurité pour miner des cryptomonnaies.

Le problème n’est pas uniquement lié au minage, mais aussi à votre appareil et à sa visibilité globale sur Internet. La plupart des utilisateurs emploieront le même appareil pour acheter et vendre des cryptos sur des plateformes comme Coingate et pour naviguer sur Instagram, et c’est là que les problèmes surviennent.

De manière générale, il existe trois points d’attaque majeurs où les hackers recherchent les mineurs et essaient soit de les pirater, soit de les piéger :

  1. La connexion Internet primaire (c’est-à-dire celle du FAI)
  2. Les appareils mobiles
  3. Les réseaux sociaux

Et c’est probablement le dernier point qui est le plus important. Il est difficile de distinguer un mineur d’un passionné des cryptomonnaies uniquement par le biais de leurs habitudes de navigation. En revanche, il est très facile de repérer quelqu’un qui publie sur Facebook le nombre de Bitcoin qu’il possède.

Avec un bon logiciel comme Le VPN, vous pouvez protéger votre système et rester invisible en ligne. De plus, Le VPN accepte désormais 50 options de chiffrement différentes, ce qui vous permet d’utiliser ce que vous avez miné pour protéger ce que vous minerez à l’avenir.

Toutefois, rien ne peut vous sauver de vous-même, sauf vous-même. Même les meilleurs VPN et logiciels antivirus et antimalware ne vous sécuriseront pas si vous divulguez vos mots de passe en ligne.

Miner des cryptomonnaies est-il sans risque pour votre système ?

Ai-je besoin d’un VPN pour miner des cryptomonnaies ? | Le VPN

Le fonctionnement du minage est, tout au moins en apparence, assez simple. Vous utilisez la puissance de traitement de votre appareil pour résoudre des équations et vous vous servez de cette puissance comme monnaie d’échange.

Au cours du processus, il y a deux éléments particuliers en matière de cybersécurité. Premièrement, il y a la sécurité de votre système, le processus de minage en lui-même et tous les problèmes techniques liés à la mise en place de la blockchain et au dépôt de cryptos dans votre portefeuille.

Ensuite, il y a vous en tant qu’utilisateur. À moins que vous ne disposiez d’un système complètement isolé que vous n’employez que pour le minage et qui n’est jamais en contact avec vos autres appareils privés, un problème se posera également. Mais si vous utilisez les cryptomonnaies pour faire des achats, ce sera impossible.

La plus grosse erreur que font la plupart des gens est celle de suivre la même logique de sécurité appliquée aux appareils privés pour les plateformes de minage de cryptomonnaies. Le cryptojacking n’a rien à voir avec votre identité ou vos informations personnelles, il concerne uniquement votre portefeuille de cryptomonnaies.

Même si vous êtes très prudent, vous devrez bloquer l’accès à vos données grâce à un bon logiciel VPN et à la recherche constante de logiciels malveillants.

Sécurité de la blockchain

Fort heureusement, il n’existe aucun moyen de pirater directement la blockchain, car toute anomalie éventuelle sera alors éliminée. Pour y parvenir, il faudrait s’en prendre simultanément à tous les intervenants de la blockchain, ce qui requiert un niveau de traitement tel que vous obtiendriez la même somme en minant.

En outre, la blockchain et ses membres se moquent de savoir si vous utilisez un VPN et quelle technologie vous employez pour établir le contact. Techniquement parlant, vous pourriez utiliser un bon vieux modem commuté depuis une cabine téléphonique pour y accéder.

Mais le problème se pose toujours à ce point de connexion. Dans le cas où votre FAI serait compromis, quelqu’un pourrait remarquer que vous visitez des plateformes de cryptos et explorer les hachages de transactions. Si vous ne disposez pas d’un serveur VPN entre vous et Internet à ce moment-là, vous pourriez être en danger.

Sécurité de l’utilisateur

Le facteur humain est une menace bien plus importante que n’importe quelle technologie. Disposer des fenêtres les plus sûres du monde ne signifie pas grand-chose si vous les laissez toujours ouvertes.

Tout d’abord, il y a les réseaux sociaux. Même si Twitter, Facebook et Parler sont des endroits propices pour trouver des informations sur les cryptomonnaies, vous devez vous assurer de ne pas partager de façon excessive. Ce que l’on peut considérer comme du partage excessif diffère légèrement des autres données privées.

Ne publiez jamais, quelle qu’en soit la raison, l’historique de vos transactions. La chaîne en elle-même est anonyme, mais si vous communiquez votre nom, un hacker pourra savoir quand vous êtes en ligne et d’où vous venez. Si vous n’avez pas de VPN pour vous cacher, il retrouvera votre position.

De plus, si vous prenez des photos de votre installation personnelle, assurez-vous qu’il n’y a pas de fenêtres ou d’autres éléments similaires visibles. Sur Internet, ce que certaines personnes sont capables de réaliser à partir des angles du Soleil et d’une carte des étoiles surprend même les ingénieurs…

Parlez de l’actualité des cryptos, mais ne devenez pas vous-même l’une de ces actualités.

Comment remédier aux points faibles du minage ?

Heureusement, cette tâche est relativement simple et ne nécessite rien de plus complexe que ce que vous avez déjà accompli en concevant votre système de minage.

Pour les réseaux sociaux et les informations privées, nous avons expliqué qu’il faut faire profil bas et ne pas partager excessivement. De plus, n’utilisez pas les mêmes appareils pour les applications de réseaux sociaux et pour accéder à votre système de minage.

Pour ce qui est du système lui-même, utilisez une connexion Ethernet séparée protégée par un VPN. C’est à cela que sert une connexion VPN et elle vous protégera contre toute défaillance de sécurité de l’autre côté.

Enfin, il y a les appareils mobiles. La meilleure solution est que votre système de minage ne soit pas du tout connecté en WiFi. De cette façon, vous évitez les intrusions locales et vous n’infecterez jamais le système de minage si vos dispositifs privés sont compromis.

Conclusion

Bien que l’on puisse débattre de la rentabilité actuelle des systèmes de minage privés, il est indéniable que le sujet est passionnant. Les cryptos sont la voie de l’avenir et même les sociétés de cybersécurité comme Le VPN acceptent les paiements en plus de 50 cryptomonnaies différentes.

Mais il faut aussi savoir rester calme et veiller à votre sécurité.

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 120 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair

Article rédigé par Vuk Mujović (traduit de l'anglais) @vukmujovic

Vuk Mujović

Vuk Mujović est le fondateur de MacTíre Consulting, un analyste, expert en gestion de données, et un écrivain de longue date sur tout ce qui concerne les affaires et la technologie. Il est l'auteur de blogs, d'articles et d'articles d'opinion visant à aider les entreprises et les particuliers à se développer sans compromettre leur sécurité. Vuk est un auteur invité régulier du blog Le VPN depuis janvier 2018, où il donne son avis d'expert sur les sujets liés à la cybersécurité, la vie privée, la liberté en ligne et la protection des données personnelles. Il partage également souvent ses conseils et ses meilleures pratiques en matière de sécurité sur Internet et de sécurité numérique des particuliers et des petites entreprises, y compris certaines manières différentes d'utiliser un VPN.

Laisser une répone