Usurpation GPS : bon serviteur, mais mauvais maître

Usurpation GPS : bon serviteur, mais mauvais maître

Tous les smartphones et tablettes sont équipés d’une petite antenne qui leur permet de signaler aux satellites votre position exacte. L’usurpation GPS, aussi appelée « spoofing », consiste à forcer l’antenne, ou le module qui reçoit le signal, à mentir au système afin de modifier l’emplacement de l’appareil.

Ce procédé peut se révéler utile si vous savez comment vous en servir, mais il peut être très dangereux si quelqu’un force votre périphérique à indiquer une fausse position. En outre, avec un nombre toujours plus important de personnes qui ont recours quotidiennement aux services GPS, la protection contre ce type d’attaques doit être portée à la connaissance de tous.

Les offres des VPN payants, comme celles proposées par Le VPN, peuvent vous protéger contre l’usurpation de votre position par le biais de votre adresse IP. Toutefois, vous devrez désactiver votre GPS et installer un logiciel antispyware qui doit être activé en permanence.

Comment se passe le spoofing GPS ?

La falsification d’une localisation GPS est relativement simple sur un seul appareil, car il suffit d’envoyer de fausses informations au récepteur afin d’annuler ou de modifier votre position. Pour une couverture plus large, l’usurpateur a toutefois besoin d’une antenne plus vaste qui surcharge complètement le récepteur et l’empêche d’obtenir des informations en provenance de tout autre appareil.

Comme le type de données reçues est relativement simple et que les ondes radio se reproduisent facilement, la technologie nécessaire n’est pas particulièrement sophistiquée. Mais, si vous voulez faire croire au satellite que vous êtes ailleurs, vous aurez besoin d’un logiciel spécialement conçu à cet effet.

L’envoi de fausses données de localisation par le biais des signaux 4G ou 5G est quant à lui plus facile, mais il demeure plus complexe à imposer aux autres.

Usurpation GPS : bon serviteur, mais mauvais maître. | Le VPN

Le spoofing GPS est-il illégal ?

La légalité dépend surtout du pays et de l’objectif de cette usurpation. Dans la plupart des cas, il n’est pas illégal de modifier la position GPS de son appareil, sauf si cela a pour but d’endommager et de tromper quelqu’un d’autre.

Ainsi, la plupart des pays du monde sanctionnent l’usurpation des dispositifs d’autres personnes à leur insu et sans leur autorisation expresse. Cela peut être considéré comme une forme de trafic et est comparable au bidouillage de la voiture de quelqu’un à son insu.

Enfin, si votre spoofing a pour conséquence d’affecter les transports en commun, des avions civils ou militaires, ou encore des services publics, vous risquez d’être poursuivi pour des actes criminels et de vous voir infliger des peines extrêmement lourdes.

À qui profite le spoofing ?

Les mêmes personnes capables de tirer profit du vol de vos informations privées sont en mesure d’exploiter l’usurpation de vos appareils. Cela peut aller des simples pirates informatiques aux membres du crime organisé.

Cependant, vous pouvez vous aussi tirer profit du spoofing de votre signal GPS. Par exemple, si vous souhaitez être localisé dans un endroit différent de celui où se trouve réellement votre appareil.

Risques liés au spoofing

En revanche, si vous êtes victime d’une usurpation indésirable, trois catégories de risques existent, elles concernent vous-même, vos appareils et vos données.

Certains problèmes sont de simples désagréments, surtout si vous possédez déjà un système de cybersécurité. D’autres peuvent être plus sérieux et même mettre votre vie en danger.

En règle générale, il convient de se protéger contre tous les types d’attaques par spoofing et de faire preuve de prudence, plutôt que de risquer de se mettre en danger. Il est ainsi préférable de mettre en place une certaine routine lors de l’utilisation de services GPS plutôt que de se faire pirater.

Risques graves

L’argent peut sembler important, mais ce n’est pas grand-chose comparé à votre vie. Des criminels peuvent usurper la position GPS de votre téléphone et empêcher quelqu’un de vous localiser grâce à votre appareil. Cela pose un problème particulièrement grave dans le cas des enfants qui rentrent d’un long voyage scolaire par exemple.

Si vous suivez quelqu’un, vous risquez d’avoir la mauvaise localisation, de partir sur une mauvaise piste et même de mettre encore plus en danger la personne recherchée.

Bien qu’elles ne soient pas si courantes chez nous, ces attaques par blocage et usurpation de GPS sont devenues chose courante dans certaines zones reculées d’Amérique du Sud.

Désagréments

Moins dangereux, mais tout de même ennuyeux, certaines personnes essaieront de vous tromper avec un emplacement erroné. Il existe des APK qui permettent d’obtenir une fausse localisation GPS pour les applications comme Tinder et ainsi modifier votre emplacement visible.

Ce type d’usurpation est souvent liée au catfishing. Il s’agit ici d’une activité trompeuse où une personne crée une fausse identité sur les médias sociaux pour cibler une victime spécifique, et au bout du compte vous faire perdre votre temps et votre argent.

Risques liés à la cybersécurité

En fournissant de fausses informations à certaines de vos applications, un spoofing GPS peut accéder à une application et l’infecter.

Si votre connexion internet n’est pas chiffrée à l’aide d’un réseau privé virtuel (VPN) et sécurisée avec un logiciel antispyware, il est fort probable que vos appareils et vos données personnelles tombent rapidement entre les mains de hackers.

Comment éviter le spoofing GPS ?

Actuellement, il n’existe aucun moyen d’utiliser normalement votre GPS si vous êtes victime de spoofing. La seule chose que vous pouvez faire est de l’empêcher d’interférer avec votre périphérique.

Il existe des logiciels capables de détecter une attaque et de retirer votre dispositif du système, ce qui amènera vos applications à penser que vous êtes immobiles.

Le plus simple reste cependant de désactiver votre GPS lorsque vous n’en avez pas besoin et d’utiliser vos données à la place.

Pouvez-vous usurper vos propres appareils ?

Les personnes qui connaissent le navigateur TOR et savent comment l’utiliser sont au fait de la facilité avec laquelle il est possible de changer sa position par le biais des données. Et cela peut se révéler pratique.

La spoofing de votre position GPS n’est pas une tâche difficile, mais elle est inutile. En effet, si vous voulez éviter les restrictions géographiques, celles-ci passent par les données, et si vous souhaitez désactiver votre GPS, il suffit généralement d’un simple clic sur votre smartphone.

Conclusion

Le spoofing d’un signal GPS n’est pas en soi quelque chose de mauvais, mais il peut en revanche être utilisé à des fins malveillantes.

Les personnes soucieuses de leur cybersécurité désactiveront leur GPS et utiliseront des fournisseurs de VPN réputés, comme Le VPN, afin d’éliminer les restrictions géographiques de leurs appareils en toute sécurité.

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 120 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair

Article rédigé par Vuk Mujović (traduit de l'anglais) @vukmujovic

Vuk Mujović

Vuk Mujović est le fondateur de MacTíre Consulting, un analyste, expert en gestion de données, et un écrivain de longue date sur tout ce qui concerne les affaires et la technologie. Il est l'auteur de blogs, d'articles et d'articles d'opinion visant à aider les entreprises et les particuliers à se développer sans compromettre leur sécurité. Vuk est un auteur invité régulier du blog Le VPN depuis janvier 2018, où il donne son avis d'expert sur les sujets liés à la cybersécurité, la vie privée, la liberté en ligne et la protection des données personnelles. Il partage également souvent ses conseils et ses meilleures pratiques en matière de sécurité sur Internet et de sécurité numérique des particuliers et des petites entreprises, y compris certaines manières différentes d'utiliser un VPN.

Laisser une répone