La surveillance au Royaume-Uni passe un cap

La surveillance au Royaume-Uni passe un cap

La surveillance a passé un niveau sans précédent au Royaume-Uni.  Une nouvelle loi britannique validée par la reine va permettre de forcer les opérateurs à garder en mémoire l’historique des internautes pendant un an.

Ce texte très favorable aux services de police et de renseignement britanniques a été approuvé par la reine Elizabeth II le 29 novembre. L’Investigatory Powers Act, qui avait été voté par les parlementaires le 17 novembre dernier, renforce de manière très forte les possibilités de surveillance du Web britannique. Si l’idée est de lutter contre le terrorisme et préserver la sécurité des citoyens, on voit d’ores et déjà les travers sur la vie et la liberté des internautes britanniques.

A l’instar de la loi sur le renseignement en France, voté pendant l’été 2015, le gouvernement a aussi insisté pour rendre légales des pratiques des services de renseignement, jusqu’alorsnon-officielles. Le gouvernement cherche donc à donner des moyens officiels pour opérer aux policiers et aux agents du renseignement.

Cette loi est jugée par ses opposants, cette loi comme « la loi de surveillance la plus extrême jamais votée ». Ils l’ont du coup surnommé le « Snoopers Charters », ou la charte des fouineurs. Une pétition rassemblant plus de 140 000 signataires devrait prochainement être débattue au parlement britannique.

Ils jugent aussi que cette loi amène le Royaume-Uni  proche des pires dictatures au monde, comme la Chine ou la Russie. Cette loi pourrait être utilisée par ces pays pour restreindre de nouveau les libertés.

L’Investigatory Powers Act impose ainsi les opérateurs britanniques à stocker pendant un an l’historique de navigation des internautes britanniques. Ainsi, la totalité  des noms de domaines consultés, l’heure de visite, le temps d’activité et l’appareil utilisé par l’internaute seront enregistrés.

Ainsi, l’ensemble de ces données sont en général suffisantes pour en savoir énormément sur la personne surveillée.

Ce que l’on a appelle les métadonnées vont donc être accessibles aux fonctionnaires du ministère de la Santé, mais aussi de la commission des jeux d’argent, du secrétariat au Transport, sans qu’il faille un mandat.

Au-delà de cette surveillance de masse, la loi autorisera la police et les services de renseignement à pirater les ordinateurs, comme les réseaux, serveurs ou appareils mobiles de n’importe quel individu se trouvant sur le sol britannique, avec un mandat.

Le bonus : une commission spéciale va être créée pour surveiller les surveillants.

Plus largement, cette loi s’attaque également au chiffrement, qui permet de sécuriser les communications de tout un chacun, mais aussi celles des terroristes. L’Investigatory Powers Act impose ainsi aux entreprises fournissant un chiffrement de bout en bout à enlever la protection de messages visés par certaines investigations.

Le gouvernement n’a pas, à date, précisé la nationalité des entreprises visées par cette mesure, même si certaines déclarations laissent entendre que seules les entreprises britanniques devraient réduire leurs capacités de sécurité. Cette loi est jugée comme allant abaisser le niveau de sécurité  des communications des Britanniques dans leur ensemble.

Si la loi est validée par la reine, l’ensemble du texte ne sera pas appliqué immédiatement : certaines des caractéristiques de la loi devraient être préalablement testées avant d’être mises en application.

Depuis 2015, la France, l’Allemagne et la Suisse ont fortement augmenté la surveillance Internet. Trois ans après les révélations d’Edward Snowden, l’Europe se positionne toujours davantage sur la surveillance de masse.

Reprenez le contrôle total de vos données, en utilisant un VPN. Vous pourrez ainsi masquer votre identité et surfer de façon anonyme. Vous pourrez utiliser les moteurs de recherches, les réseaux sociaux et tous les sites de votre choix, sans craindre que vos données ne soient utilisées et exploitées à votre insu, sans être surveillée.

Le VPN est le meilleur VPN, même quand vous utilisez un Wi-Fi non-protégé. Ainsi, Le VPN chiffre votre connexion Internet avec un cryptage militaire puissant que personne ne peut pirater, et cela même si vous utilisez des réseaux Wi-Fi publics dans les aéroports, gares, cafés et autres hotspots.

Avec Le VPN, vous accédez à toute la liberté et à tout le potentiel qu’offre Internet.

Articles relatifs:

Regardez les Jeux Olympiques en direct partout dans le monde

2 ans d'abonnement Le VPN pour €2,90/mois