Quels pays censurent Facebook ?

Quels pays censurent Facebook ?

Le réseau social de Mark Zuckerberg peut se targuer – avec ses 1,6 milliards d’utilisateurs – d’être le réseau internet le plus utilisé au monde. Il reste toutefois non accessible dans plusieurs pays. Blocage, contrôle de l’information et censure… Zoom sur la liste des pays qui interdisent ou censurent Facebook et sur les moyens de débloquer Facebook.

Arabie Saoudite

Internet y est strictement contrôlé. Votre compte Facebook doit être approuvé par la monarchie. Autant dire que vous n’avez quasiment aucune chance de pouvoir vous y inscrire.

Bangladesh

Internet et Facebook sont certes accessibles dans ce pays, mais l’Etat peut à tout moment interdire à toute la population ou à certaines personnes d’y accéder pour ses propres raisons (censure,  contrôle de l’information ou motifs « blasphématoires….)

Birmanie

Le régime totalitaire birman a très légèrement desserré son étau sur la population depuis deux ans, mais Internet (qui n’existe que depuis 2000) reste contrôlé par la junte militaire. Difficile d’y accéder donc, sauf en contournant la censure.

Chine

Internet existe en Chine, mais reste très contrôlé. On a accès à un internet d’Etat où la liberté d’expression n’existe quasiment pas. Si des réseaux sociaux comme Weibo (l’équivalent de Twitter en Chine) sont très populaires, il est toutefois impossible d’accéder à Facebook en Chine, Twitter ou Youtube.

Avec son fameux Great firewall, la Chine interdit l’accès aux réseaux sociaux, mais aussi à wordpress, wikipedia et à de nombreux autres sites… Les moyens utilisés pour mettre en place cette cybercensure sont impressionnants. On parle en effet de 30 000 à 40 000 cyberpoliciers. Et les moyens sont très avancés (filtres par mots-clés) pour canaliser le flux d’informations selon leurs souhaits… On parle aussi de 300 000 activistes qui seraient chargés d’orchestrer et d’aiguiller les débats sur les forums ou blogs et de dénoncer les internautes qui s’éloignent trop des lignes officielles…

Corée du Nord

Le pays le plus fermé au monde contrôle l’accès au reste de la planète. Internet y est donc logiquement interdit, qu’il s’agisse de Facebook ou de n’importe quel autre site. Les quelques Nord-Coréens présents sur Internet sont des expatriés.

Ethiopie

Le gouvernement a récemment bloqué temporairement Facebook. Le motif invoqué pour interdire les réseaux sociaux était d’éviter que les étudiants ne soient déconcentrés pendant la période des examens et pour éviter la propagation de rumeurs. Ce n’est pas la première fois que les réseaux sociaux sont bloqués dans le pays.


Iran

Le régime iranien s’assouplit depuis l’élection d’Hassan Rohani, avec un dialogue renoué avec les Etats-Unis, l’utilisation de Twitter ou la recommandation faite aux représentants du gouvernement iranien d’être sur Facebook … Mais les réseaux sociaux restent interdits à date. Mahmoud Vaezi, nouveau ministre des Télécommunications, a récemment déclaré qu’ «il n’est pas prévu que ces réseaux sociaux soient légalisés».

Pakistan

A l’instar du Bangladesh et du Vietnam, Internet et Facebook restent accessibles dans ce pays, mais l’Etat peut à tout moment interdire à toute la population ou à certaines personnes d’y accéder pour ses propres raisons (censure, contrôle de l’information ou motifs « blasphématoires…)

Syrie

Si le régime de Bachar El-Assad s’évertue à censurer Internet et Facebook en pleine période de guerre, quelques rares Syriens arrivent tout de même à contourner cette censure et à s’exprimer en ligne.

Turquie

Régulièrement la Turquie bloque Facebook. En mars 2015, en effet, le gouvernement a renforcé sa «loi Internet». Avec ces nouveaux amendements, le pouvoir a accentué son contrôle sur les contenus diffusés sur le Web et peut à présent s’adresser directement aux régulateurs des télécoms pour les bloquer. Fréquemment, après des événements que le gouvernement d’Ankara souhaite minimiser (crise politique, cas de corruption, attentats…), il est impossible d’accéder à YouTube, Facebook et Twitter.

Vietnam

A l’instar du Bangladesh et du Pakistan, Internet et Facebook restent accessibles dans ce pays, mais l’Etat peut à tout moment interdire à toute la population ou à certaines personnes d’y accéder pour ses propres raisons (censure, contrôle de l’information ou motifs « blasphématoires…)

Comment débloquer Facebook en Chine ?

Pour éviter la censure et vous connecter aux sites de vos choix, optez pour un service VPN qui rendra votre connexion Internet totalement anonyme.

Ce type de réseau crée une connexion cryptée entre votre ordinateur et un serveur situé dans une zone libre de censure. Sûr et facile à utiliser, il suffit d’installer un logiciel sur votre ordinateur, votre mobile et votre tablette pour surfer sur le web comme si vous étiez par exemple à Londres ou Genève.

Votre adresse IP sera ainsi masquée et vous surferez avec une autre IP située dans un autre pays). Pour quelques euros par mois, vous bénéficier d’un moyen souple et simple pour surfer sur le web avec une bonne vitesse de connexion et davantage de sécurité pour vos données. C’est parfait si vous partez voyager ou vous expatrier dans un pays où la censure Facebook sévit et que vous voulez rester en contact avec vos proches.

Avec Le VPN, il vous suffit cela de sélectionner un serveur VPN dans l’un des 114 pays disponibles, afin de cacher votre adresse IP. Vous pourrez accéder aux sites bloqués et en plus protéger vos activités sur Internet avec un tunnel VPN sécurisé virtuel incluant un cryptage militaire. L’installation VPN est simple et ne prend pas plus de 2 minutes, alors n’hésitez plus.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!