Protégez vos données de la cybercriminalité

Protégez vos données de la cybercriminalité

Les spécialistes du digital sont bien d’accord sur ce point : nous et nos données sommes tous exposés à la cybercriminalité.

De nos jours, des informations ou en général des données numériques peuvent être des sources de revenus. Le développement de ces données  (biens informationnels) a créé de nouvelles formes de cybercriminalité, comme le vol de cyberdonnées ou l’usurpation d’identité numérique.

Car l’explosion de l’utilisation d’internet et le vol de données numériques ouvrent la voie à de nouveaux types de délits : ouverture frauduleuse de comptes bancaires, possibilité d’obtenir les allocations de soins ou de services d’un tiers….  Alors que l’utilisation du cloud se développe, à titre privé comme professionnel, la vulnérabilité des données ne fait qu’augmenter.
Voici quelques astuces d’Hugo, un hacker repenti, pour ne pas vous faire piéger !

1.       Choisissez des mots de passe forts et changez-les souvent

Pour  minimiser les risques en particulier, quand vous utilisez des réseaux wifi à l’extérieur de votre domicile, choisissez pour chaque compte nécessitant une authentification (email, compte bancaire) un mot de passe différent mêlant lettres, caractères spéciaux et chiffres (ex : C21_Wej0s#). De même, n’ouvrez jamais des pièces jointes ou ne cliquez jamais sur des liens provenant d’e-mails dont vous ne connaissez pas l’origine avec certitude.  Pensez aussi à changer régulièrement vos codes d’accès, tous les trois mois par exemple. Et en cas d’oubli de mots de passe, n’oubliez pas de supprimer dans votre boîte les courriels qui vous redonnent le précieux code secret.

2.     Sélectionnez bien votre antivirus et votre pare-feu

En effet, pour un hacker, « aucun système n’est imprenable. » Un cyberpirate un minimum compétent pourra de toute façon entrer dans votre ordinateur s’il le souhaite. « C’est juste une question de temps. L’idée est donc de lui rendre la tâche la plus longue et la plus difficile possible. »

Choisissez donc bien votre antivirus et votre pare-feu. En informatique, le pare-feu est une sorte de filtre qui permet de bloquer certaines connexions entrantes et sortantes. Pour entrer dans un ordinateur, un pirate informatique utilise une faille dans le pare-feu. Les failles sont normalement corrigées par les mises à jour du système d’exploitation. Ne négligez donc pas les mises à jour, même si elles prennent parfois du temps, au final vous serez gagnant.

Si un virus s’invite dans votre ordinateur, un bon antivirus peut l’empêcher de nuire. N’oubliez pas la non plus de faire les mises à jour.

3.      Installez une clé WPA 2 sur votre réseau wifi

Il existe plusieurs types de clés wifi. La clé WEP est la plus courante et reste en général le choix par défaut sur la plupart des équipements, mais c’est aussi la moins sécurisée. « Une clé WEP peut se ‘craquer’ [être décryptée] en 3 à 5 minutes » contre « entre 11 et 16 heures pour une WPA 2 ».

Pour l’activer, il suffit d’ouvrir son navigateur Internet Explorer ou Google Chrome – et de taper « 192.168.1.1 » dans la barre d’adresse. Vous accédez ainsi à l’interface de gestion wifi, où vous pourrez changer directement la clé WEP en WPA 2 Personnel (ou WPA 2 PSK). Pour cela, il est aussi possible de passer par votre page « compte » sur le site de votre fournisseur d’accès à internet.

4.      Eteignez votre connexion wifi le soir

« Le soir, quand vous avez fini d’utiliser votre ordinateur, le fait d’éteindre votre box peut éviter les intrusions sur votre réseau. » Car même si votre ordinateur est éteint, la connexion internet demeure vulnérable. A l’aide d’une petite antenne, notre ex-hacker Hugo scannait les réseaux environnants pour chercher les failles à exploiter.

« Une fois connecté au réseau, il suffit de remonter la passerelle qui relie la box à l’ordinateur pour rentrer dans l’appareil. Mais si la box est éteinte, c’est impossible. » Certains modems font cependant des mises à jour la nuit et nécessitent donc de rester allumés. Dans ce cas, il suffit de couper le wifi uniquement. Pour cela, certaines box disposent d’un petit bouton on/off placé devant. Sinon, il faudra passer à nouveau par l’interface de gestion wifi, via l’adresse IP « 192.168.1.1 ».

5.      Scotchez un petit morceau de papier sur votre webcam

Si votre ordinateur est piraté malgré toutes ces précautions, un petit morceau de papier placé devant votre webcam empêchera au moins qu’on vous observe à votre insu, comme ont pu le faire des journalistes de Rue89.

Avec son cheval de Troie, Hugo pouvait facilement observer ses victimes. En 2013, une enquête de la BBC révélait l’existence de sites spécialisés où les hackers s’échangent des photos volées. Si vous ne voulez pas que vos photos volées fassent le tour du web comme celles de Scarlett Johansson, mieux vaut prendre certaines précautions.

Offre Spéciale été

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!

Laisser une répone