Pas d’anniversaire de Tianamen sur l’internet chinois

Pas d’anniversaire de Tianamen sur l’internet chinois

Le 25 ème anniversaire du massacre de la place Tianamen n’existe pas sur Internet en Chine.

Les mots « aujourd’hui » et « bougie », tout comme la date fictive du « 35 mai » que les internautes qui veulent commémorer l’événement ont été bloqué le 4 juin, triste date anniversaire du massacre de Tianamen. Même les émoticônes représentant des bougies ont été effacé des listes de symboles proposés par le réseau social Weibo, le Twitter chinois, ou le Facebook à la chinois Renren.

En outre, sur le site Baidu, le Wikipédia chinois, aucune page n’est dédiée à l’année 1989.

D’autres mots ont aussi subi la censure sur les réseaux sociaux chinois, comme Tank, l’homme des tanks (surnom donné à l’homme sur la célèbre photo de 1989 d’un homme se tenant debout devant une ligne de tanks), émeute ou vérité 89.

Le gouvernement chinois use pour cela de différentes méthodes de censure : il filtre certains mots clés et bloquent des sites web. Par moments, il restreint parfois la bande passante pour limiter l’accès au web.

Des internautes avaient d’ailleurs évoqué des lenteurs sur Internet depuis plusieurs derniers jours. Par ailleurs, ce 4 juin, des services de Google, tels que la messagerie Gmail, n’étaient pas accessibles. Et la Chine interdit toujours déjà les réseaux sociaux Twitter et Facebook, comme le site YouTube.

La censure a même eu des effets dans l’état indépendant de Hong Kong, où le réseau LinkedIn a bloqué les contenus sur Tiananmen. Si d’habitude, à Hong Kong, les internautes peuvent librement parler de n’importe quel sujet, des internautes qui voulaient discuter du massacre de Tiananmen ont vu leurs contenus bloqués et ont reçu un message de la part de LinkedIn leur indiquant que leur contenu était interdit.

Certes, LinkedIn a précisé par la suite qu’il s’agissait d’une erreur, mais l’incident rappelle que les réseaux sociaux étrangers présents en Chine doivent obéir aux règles du gouvernement. « Nous avons reconnu dès notre lancement en Chine que nous devrions nous conformer à la censure du gouvernement chinois sur nos plateformes », a expliqué un responsable de LinkedIn au Daily Beast.

Pour contourner la censure Internet, optez pour Le VPN qui vous permet de choisir votre pays de connexion. Que vous viviez en Chine ou ailleurs, vous pouvez choisir de domicilier votre connexion dans l’un des 50 pays où l’accès n’est pas restreint. Vous pourrez ainsi accéder dans l’anonymat aux sites et réseaux sociaux de votre choix, sans subir la censure ni les représailles qu’elle peut impliquer. Optez dès aujourd’hui pour Le VPN et profitez de sa nouvelle offre Le VPN Premium, pour surfer en toute sécurité.

Articles relatifs:

Soldes de Fin d'Année

2 ANS D'ABONNEMENT LE VPN POUR €69,60 !