En Europe, 6% des pannes réseaux sont causées par la cybercriminalité

En Europe, 6% des pannes réseaux sont causées par la cybercriminalité

En 2012, les cyberattaques ont causé 6% des pannes ayant affecté à la fois les réseaux téléphoniques fixes et mobiles dans l’Union Européenne, selon le rapport de l’Agence européenne pour la sécurité des réseaux et de l’information (Enisa).

Ce chiffre de l’Enisa est marquant : les interruptions de service résultant des cyberattaques ont impacté un plus grand nombre de personnes que celles liées à des pannes matérielles.

Le rapport annuel de l’Enisa indique que les défaillances matérielles ont représenté 38 % de l’ensemble des incidents et ont concerné plus de 1,4 million d’utilisateurs en moyenne. En comparaison, les incidents ayant pour origine des cyberattaques ont impacté 1,8 million utilisateurs en moyenne, et ont principalement perturbé l’accès à Internet. Les cyberattaques arrivent en deuxième position en termes de responsabilité des pannes de service, et en particulier de l’Internet fixe, avec 20 % des incidents, contre environ 13 % pour les services Internet mobiles.

Dans ce rapport, l’analyse portait sur 79 incidents qui ont eu lieu dans 18 états membres de l’Union européenne en 2012 et qui ont engendré de graves pannes sur les réseaux Internet et les services de téléphonie fixe et mobile. Sur l’ensemble des pays de l’Union Européenne, « neuf pays n’ont signalé aucun incident en 2012 et un pays n’a pas encore mis en place de capacités de reporting », a indiqué l’Enisa.

Parmi les incidents, la défaillance du système est à l’origine de 76 % des pannes. La défaillance matérielle est, quant à elle, l’une des causes majeures, avec 38 % d’incidents ayant entraîné des interruptions de service. Les autres incidents répertoriés ont été provoqués par des problèmes de logiciels (24 %), des surcharges du système (13 %) et des coupures d’électricité (11 %).

L’Enisa considère un incident causé par une cyberattaque comme étant : « Une série d’attaques par déni de service distribué qui ont ciblé le service de nom de domaine d’un fournisseur ». En fait, ce sont jusqu’à 2,5 millions d’utilisateurs de l’Internet mobile qui ont été touchés pendant 1 à 2 heures. Les adresses IP visées ont été traquées et bloquées, les unités d’équilibrage de charge ont été redémarrées et le trafic a pu alors reprendre. Ensuite, des serveurs DNS supplémentaires ont été installés, des changements de configuration ont été effectués sur les pare-feu et l’opérateur a affecté plus de hardware à son service pour résister à de nouvelles attaques éventuelles.

Globalement, ce sont les réseaux mobiles qui ont été les plus touchés par les pannes, avec 50 % de tous les incidents signalés affectant la téléphonie mobile ou les services Internet mobiles.

Optez pour un VPN pour éviter que votre appareil mobile ne subisse de telles attaques. Notre service Le VPN codera votre connexion internet par un cryptage complexe qui rendra impossible toute interaction avec les données sensibles et personnelles de votre téléphone.

Chaque information que vous enverrez ira directement dans votre tunnel virtuel sécurisé. Le VPN vous assurera ainsi un trafic sans danger. Notre service VPN est compatible avec plusieurs types d’appareils mobiles pour vous fournir une solution de sécurité mobile optimum. Notre service de VPN PPTP fonctionne avec les téléphones iPhone, iPad ou Android.

Soyez prudents lors de vos connexions à Internet et n’oubliez pas de protéger votre trafic.

Articles relatifs:

PENDANT LE MOIS DE LA CYBERSÉCURITÉ

2 ANS D'ABONNEMENT POUR €69,60 !