Votre ordinateur vous manipule

Votre ordinateur vous manipule

Aimez-vous les cookies ? Ces lignes de code – telles que MC2:UID = 7daa554691bd4 f9089dc9d92e5cdadf3 – déposées sur votre navigateur par les sites Web que vous visitez et qui permettent aux publicitaires de vous adresser des publicités ciblées…

Gérés par des sociétés spécialisées qui les placent, les récoltent, les classent, les analysent, les agrègent et les revendent, ils permettent de vous identifier, de vous suivre de site en site, de retenir vos mots de passe, de gérer vos paniers d’achat …

Car l’objectif est clair : vous « profiler » et donc générer des fichiers personnalisés, stockés dans des bases de données. Ceci avec le but de mieux vous connaître afin de vous présenter le bon message publicitaire au bon moment et dans le bon format. Vous pouvez effacer les cookies, mais de nouveaux arriveront dès que vous reprendrez la navigation. Et si vous les bloquez, la plupart des sites ne fonctionneront plus. Certains cookies ont la vie dure : ceux d’Amazon conçus aujourd’hui sont conçus pour durer jusqu’en 2037.

Afin d’affiner le ciblage, les publicitaires croisent les cookies avec d’autres données récoltées sur Internet : votre adresse IP (Internet Protocol, qui identifie et localise votre ordinateur), votre langue habituelle, vos recherches sur les moteurs, le type d’ordinateur et de navigateur que vous utilisez… Si vous avez livré des informations nominatives – en faisant un achat ou en remplissant un questionnaire –, elles seront également exploitées. Et vos données Internet peuvent aussi croisées avec des données du monde réel comme vos relevés de cartes bancaires, tickets d’achat, données de géolocalisation de votre téléphone…

Le ciblage va jusqu’à modifier le prix d’un produit en fonction du profil. Quand un site de voyage identifie que vous venez de consulter un comparateur de prix, il baisse ses prix pour s’aligner sur ceux de ses concurrents, tout en se rattrapant sur les « frais de dossier ». Si vous vous connectez avec un ordinateur à 2 000 euros, le site affichera des chambres d’hôtel plus chères que si vous utilisez un portable à 400 euros. Le libre choix du consommateur, apparemment décuplé par la puissance de l’informatique, semble en fait amoindri. L’homme numérique aurait-il accepté de se laisser dominer par les machines dans le seul but de faire ses courses de façon moins fatigante ?

Nous laissons donc les technologies nous façonner, mais nous n’avons pas encore créé les outils intellectuels pour nous aider à comprendre ce qui nous arrive.

Ce marché du ciblage publicitaire ne cesse d’évoluer : la nouvelle lubie est l’analyse prédictive : au lieu de réagir au comportement des internautes, les publicitaires veulent les anticiper pour pousser l’information recherchée. Pour ce faire, on utilise le « machine learning », ou apprentissage automatique, une branche de l’intelligence artificielle. Il s’agit de doter les ordinateurs de la capacité à optimiser leurs performances sans intervention humaine. Par exemple, le programme détecte un trafic internet moins dense que d’habitude en fin de journée dans une grande ville, en déduit des embouteillages qui empêche les gens de rentrer chez eux et adapte ainsi les messages publicitaires diffusés.

L’analyse prédictive se développe et de nouvelles entreprises se créent pour faciliter la migration de ces nouvelles compétences vers les industries traditionnelles. En France, l’entreprise Dataiku a développé une suite logicielle qui permettra à des cadres sans formation informatique pointue de pouvoir gérer des bases de données et de l’analyse prédictive : « Nos clients potentiels, explique Florian Douetteau, patron de Dataiku, sont les entreprises industrielles qui possèdent des stocks de données dont ils ne font rien, et qui veulent les exploiter pour résoudre des problèmes de façon innovante. »

En réaction, Melanie Swan, une créatrice de start-up californienne a constaté que de nombreux internautes commencent à avoir des stratégies d’auto-défense : «Ils éparpillent leurs données sur plusieurs sites – leurs photos chez un prestataire, leurs e-mails chez un autre, leurs requêtes chez un troisième – dans l’espoir qu’aucune de ces sociétés ne pourra établir leur profil complet. Ils sentent que quelque chose ne va pas, mais restent impuissants. Cela pourrait évoluer. »

La meilleure façon de garantir que vos informations personnelles ne soient pas captées quand vous êtes sur internet est d’utiliser un service VPNLe VPN permet de réduire vos mouvements en ligne en remplaçant vos informations de routage, grâce à une adresse IP rendue anonyme. Les serveurs DNS sécurisés gardent le secret des requêtes que vous effectuez, afin que personne ne puisse voir votre historique de navigation. Par ailleurs, votre connexion Internet est cryptée avec un système puissant qui vous protège des pirates et des oreilles clandestines qui tentent d’écouter ou d’obtenir les informations sensibles vous concernant. Votre connexion Internet est cachée derrière les nombreux serveurs Le VPN : quand vous êtes connecté au VPN, personne ne peut accéder à votre ordinateur ou à votre appareil mobile, sans passer par les serveurs protégés du VPN, même quand vous êtes en voyage.

Articles relatifs:

Offre Spéciale été

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!