McAfee fait le bilan des cybermenaces au 3ème trimestre 2013

McAfee fait le bilan des cybermenaces au 3ème trimestre 2013

McAfee fait le bilan des cybermenaces au 3ème trimestre 2013

McAfee dévoile sa dernière analyse des principales tendances de la cybercriminalité qui ont animé le troisième trimestre 2013 : elle démontre que les cybercriminels n’ont pas pris de vacances cet été.

« Cet été, nous avons ajouté 20 millions de nouveaux échantillons au « zoo » McAfee, dont le nombre total s’élève désormais à 170 millions. Nous avons également constaté quatre tendances majeures nécessitant, aussi bien pour les particuliers que les entreprises, de rester attentifs à la protection de leurs données », précise François Paget, chercheur de menaces au sein de McAfee Labs. Il s’agit de l’augmentation de 30% des attaques sur les mobiles Android; de la croissance des logiciels malveillants « signés », de la recrudescence des spams (+ 125 %) et de l’usage accentué des monnaies virtuelles.

Concernant la hausse des attaques sur Android, les chercheurs McAfee ont défini une nouvelle famille de logiciels malveillants (Exploit/MasterKey.A) qui permet à un cyberpirate de contourner la vérification de la signature numérique des applications corrompues. Ils ont également identifié un nouveau type de malwares qui, une fois installé, télécharge une seconde couche, toujours à l’insu de l’utilisateur.

Les logiciels malveillants « signés »  sont quant à eux en croissance de 50 % sur le troisième trimestre. Cela concerne la validité de la plupart des certificats numériques qui sont actuellement en cours. Ils amènent également à s’interroger sur la manière dont les entreprises et les particuliers peuvent aujourd’hui distinguer les certificats valides de ceux qui sont corrompus. Cette tendance est encore plus forte sur les mobiles, avec une croissance de zéro à près de 25 % des échantillons de malwares Androïd enregistrées ces trois dernières années.

Concernant la recrudescence des spams (+ 125 %), elle a été boostée sur le mois de septembre sans doute par les « snowshoe spammers » ou par des pratiques de marketing d’affiliation, qui visent à légitimer une marque vis-à-vis des consommateurs.

Enfin, au sujet des monnaies virtuelles, ce marché qui a été évalué en 2012 par Yankee Group à près de 47,5 milliards de $, il attire de plus en plus les hackers. Ces monnaies virtuelles (ou bitcoins) ne subissent aucune réglementation, ni contrôle et représentent une opportunité inouïe pour le blanchiment d’argent. Elles sont également dopées car elles servent au développement de marchés parallèles sur Internet concernant notamment la contrefaçon de médicaments, la vente d’armes, l’achat de stupéfiants, etc.

Et même si le plus connu de ces sites Internet, Silk Road, a été fermé le 1er octobre, ces marchés illégaux persistent à l’image de BlackMarket et ne semblent pas voués à se tarir.

Pour éviter de subir la cybercriminalité, utilisez un VPN pour crypter toutes vos communications et le transfert de données sur Internet qu’il s’agit de votre mobile, votre tablette ou de votre PC. Ainsi, personne ne pourra analyser vos informations de navigation et vous prendre comme victime. Avec Le VPN, vous pouvez facilement changer votre adresse IP en sélectionnant un pays d’accueil entre plusieurs serveurs dans le monde. Le VPN permet de cacher à la fois vos informations personnelles et votre pays. Votre connexion est fiable et anonyme, et vous pouvez surfer sur Internet en toute sécurité, à l’abri des regards indiscrets.

Articles relatifs:

PENDANT LE MOIS DE LA CYBERSÉCURITÉ

2 ANS D'ABONNEMENT POUR €69,60 !