La NSA annonce que l’Amérique aura une cyber-armée

La NSA annonce que l’Amérique aura une cyber-armée

Le nouveau patron de la NSA, Michael S. Rogers, a annoncé devant le sénat américain que le pays allait se doter d’une cyber-armée officielle : celle-ci va travailler en collaboration avec ses forces aériennes, terrestres et navales.

L’amiral Rogers sera donc le chef de la cyber attaque. Il n’a toutefois pas donné d’autres détails sur cette cyber-armée,  tels que le nombre d’hommes affectés à ces combats virtuels, mais ce sujet est clairement une priorité pour les Etats-Unis.

L’ancien directeur des services secrets américains, le général Keith Alexander, avait déjà initié cette armée, en recrutant plusieurs centaines de hackers et d’experts informatiques pour mener des attaques. La plus célèbre de ces attaques reste Stuxnet, qui ciblait les installations Iraniennes. Sous la responsabilité du général Alexander, ces cyber-opérations représentaient un budget de 4,7 milliards de dollars.

L’amiral Rogers a également admis que le nouveau gouvernement ukrainien avait subi des cyberattaques. Et c’est d’ailleurs pour lui une raison supplémentaire pour établir une équipe d’élite qui sera en mesure d’attaquer et de dissuader l’ennemi de s’en prendre aux intérêts et aux alliés des Etats-Unis. On pense en particulier aux pays traditionnellement défiés par les Etats-Unis que sont la Chine et la Russie.

Ces cyber-armée restent secrètes et l’on ne sait pas si les Etats-Unis ont l’intention d’aider l’Ukraine plus pour déjouer les attaques dont ils sont la cible  de la part des Russes.

Les Russes ont, quant à eux, indiqué aux Etats-Unis qu’ils considéreraient toute cyber-armée comme une offensive perpétrée par « des armes de destruction massive ». « Il n’est pas sûr que ce soit le moment opportun pour voir s’ils bluffent », admet un membre du gouvernement américain.

On est donc dans la continuité et comme dans le renforcement de Quantum, ce programme secret de logiciels mouchards révélé par Edward Snowden, qui a notamment été installé sur les ordinateurs de l’armée russe, de la police mexicaine mais aussi pour espionner des institutions de la communauté européenne.

Depuis 2008, ce ne sont pas moins de 100.000 ordinateurs autour du monde où ces logiciels espions ont été implantés pour permettre aux Etats-Unis d’identifier des cyber-menaces et d’avoir les moyens d’y répondre.

La meilleure façon de garantir que vos informations personnelles ne soient pas captées  est d’utiliser un service VPN. Le VPN permet de réduire vos mouvements en ligne en remplaçant vos informations de routage, grâce à une adresse IP rendue anonyme. Les serveurs DNS sécurisés gardent le secret des requêtes que vous effectuez, afin que personne ne puisse voir votre historique de navigation. Par ailleurs, votre connexion Internet est cryptée avec un système très fort qui vous protège des pirates et des oreilles clandestines qui tentent d’écouter ou d’obtenir les informations sensibles vous concernant. Votre connexion Internet est cachée derrière les nombreux serveurs Le VPN : quand vous êtes connecté au VPN, personne ne peut accéder à votre ordinateur ou à votre appareil mobile, sans passer par les serveurs protégés du VPN, même quand vous êtes en voyage.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!