Le VPN vous parle du réseau internet dans les étoiles

Le VPN vous parle du réseau internet dans les étoiles

Il ne se passe pas une semaine sans que le nouveau roi de l’entrepreneuriat technologique, Elon Musk trouve un moyen de faire parler de lui. La semaine dernière, il a vu son projet Linkstar, son internet dans les étoiles, être approuvé par le régulateur américain des télécommunications.

Un projet titanesque d’internet dans les étoiles

Linkstar c’est un projet un peu fou d’internet dans les étoiles fournit par une constellation de mini satellites, 4425 pour être exact, qui devrait permettre à terme de proposer de l’internet très haut débit n’importe où sur le globe.

La FCC, Federal communications commission, a donné à la société SpaceX, la filiale d’Elon spécialisée dans les lanceurs qui mettront en orbite basse les satellites, 6 ans pour en déployer la moitié. Autre contrainte imposée au projet Linkstar, il faudra qu’il puisse avant toute chose, proposer un plan de mise au rebut des unités satellitaires qui arriveront en fin de carrière, ceci afin, bien sûr, d’éviter l’encombrement que génèrerait les satellites morts. En effet, si pour le moment 4425 ont été autorisés, ce seront dans le futur quelques 12 000 « routeurs volant », qui devraient tourner autour de notre belle planète bleue pour déployer cet internet dans les étoiles.

Ces satellites utiliseront les bandes de fréquences Ka (20/30 GHz) et Ku (11/14 GHz), et permettraient au minimum, de fournir de l’internet en gigabit à toutes les populations. Elon Musk aynt même promis sur Tweeter des débits 100 fois supérieurs à cela, pour des prix dérisoires de l’ordre de 20 ou 30 € par mois.

A terme, les revenus qui seront engendrés par les abonnements à ce service, devraient être utilisés par SpaceX pur financer la conquête de Mars.

La fin des FAI traditionnels ?

Pourquoi nous vous parlons de ça ? Tout simplement parce que si le projet arrive à son terme, nous ne voyons pas bien quel fournisseur d’accès, au niveau mondial, pourrait lutter contre Starlink. Un internet universel ultra haut débit et peu cher. L’actualité des derniers jours et les différents scandales qui l’ont entaché rappelle que dans notre monde ultra connecté, les monopoles ne sont pas forcément une bonne chose pour nos données personnelles. Verra-t-on Starlink devenir le nouveau big brother qui verrait passer les données de la Terre entière sur ses uniques satellites ?

Même si les deux premières unités ont déjà été déployées, il faudra attendre encore quelques années afin de pouvoir s’abonner à ce service et ainsi pouvoir profiter de vitesses incroyables sur vos lignes. Les bandes de fréquences devraient en effet permettre des débits très importants, mais, qu’en serait-il de la latence ? Le fameux ping tant connu des joueurs ? Car tout SpaceX et Elon Musk que sont les acteurs du projet, ils risques d’avoir beaucoup de mal à s’affranchir de certains principes physiques, tel par exemple, le temps que mettra l’onde à monter au satellite puis à en redescendre.

Tous les médias qui traitent actuellement cette information sont très optimistes quant à ce projet, mais si les débits sont énormes, la latence elle ne séduira probablement pas tout le monde, sauf si Elon nous développe en secret une technologie non encore connue.

En attendant les jours heureux où vous pourrez télécharger un film en 4K UHD en 1 seconde par satellite, il faudra que vous vous contentiez de votre bonne vieille connexion au cuivre, et pour rappel, même si elles ne sont pas encore captées par satellite, vos données sont tout de même interceptées pour analyse, donc pas de surf sans Le VPN si vous ne voulez pas que vos SMS échangés avec votre amoureuse se retrouvent sur le bureau de Marc Zuckerberg !

Articles relatifs:

PENDANT LE MOIS DE LA CYBERSÉCURITÉ

2 ANS D'ABONNEMENT POUR €69,60 !