Le Vietnam renforce encore la censure internet

Le Vietnam renforce encore la censure internet

vietnam

Un nouveau décret vient d’être promulgué au Vietnam. Il interdit sur Internet, notamment via Facebook et Twitter, tout partage ou commentaire d’informations lié à l’actualité ou à la politique.

Le « Décret 72 » va amener à l’interdiction au Vietnam de Facebook et Twitter: il devrait entrer en vigueur en septembre. Il indique que les internautes ne pourront utiliser les blogs ou les réseaux sociaux pour évoquer l’actualité. Les Vietnamiens ne pourront donc se servir de sites comme Facebook ou Twitter que « pour fournir et échanger des informations personnelles ». Même la Chine n’est jamais allée si loin dans sa volonté de réguler Internet.

Ce qui est encore plus surprenant, c’est que la presse dite « officielle » va aussi être en principe concernée par ce décret, puisqu’elle sera tenue de censurer le partage ou les discussions online autour de ses propres publications. Le gouvernement vietnamien prévoit également d’interdire aux fournisseurs de services Internet de « fournir des informations contre le Vietnam, portant atteinte à la sécurité nationale, à l’ordre social et à l’unité nationale ».

Mettre en application cette loi représente un vrai casse-tête, vu qu’internet est un espace de libertés. Les moyens préconisés par le régime communiste pour mettre en application ces nouvelles règles n’ont pas encore été clairement définies. Le flou persiste aussi sur les sanctions encourues en cas de non-respect du décret.

L’opinion internationale a bien évidemment vivement réagi. Les Etats-Unis ont ainsi indiqué via leur ambassade leur très « profonde préoccupation (…). Les libertés fondamentales s’appliquent en ligne autant que hors ligne », a souligné le communiqué américain. Les organisations mondiales de défense des Droits de l’Homme, comme Reporters sans frontières (RSF) ont vivement critiqué cette nouvelle loi, considérée comme un nouveau scandale liberticide de la part du régime communiste.

Le gouvernement vietnamien confirme son soutien inconditionnel au décret, critiquant violemment les reproches internationaux : le régime précise qu’il est désormais « nécessaire » de « nettoyer » Internet, qui est selon lui instrumentalisé pour « attaquer » la légitimité de l’Etat ou du Parti Communiste Vietnamien. Le Vietnam occupe la triste 172ème place (sur 179 pays) du dernier index de la liberté de la presse, établi par RSF et est l’un des 5 principaux pays ennemis d’internet suivi par l’organisation.

Pour éviter toute censure sur Internet, optez pour les services d’un VPN qui vous permettent de choisir votre pays de connexion. Que vous soyez domicilié au Vietnam ou ailleurs, vous pouvez choisir de domicilier votre connexion dans l’un des 20 pays où l’accès n’est pas restreint. Vous pourrez ainsi accéder dans l’anonymat aux sites de votre choix, sans subir la censure ni les représailles de la censure. Optez dès aujourd’hui pour Le VPN et profitez de sa nouvelle offre Le VPN Premium, pour surfer en toute sécurité.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!