La Russie rajoute Google à la liste des sites interdits dans le pays, puis le supprime

La Russie rajoute Google à la liste des sites interdits dans le pays, puis le supprime

Les représentants du gouvernement fédéral d’un service d’inspection de masse en Russie a une liste de sites interdits, comme par exemple, Google est considéré comme l’un des nombreux sites censés contenir des informations interdites et dont l’accès a été interdit aux navigateurs du web dans le pays.
 
Parmi les sites interdits blogspot.ru a aussi été bloqué, car il comprenait beaucoup d’informations et listait notamment les utilisateurs de Gmail dans des fichiers sur le site. Cette  liste de sites mise en place sur le site zapret.info.gov.ru ne représentait pas la première, ni la seconde, mais la troisième occasion où des informations ou des sites liés à des grandes entreprises du net ont été bloqués et interdits dans le pays.
Un porte-parole du service qui effectue les recherches sur les médias de masse dans le pays, M. Vladimir Poikov, a affirmé que quand Google a été listé comme l’un des sites interdits dans le système lorsque des changements ont eu lieu, cela était lié à une erreur commise par un problème dans le programme. Un peu plus tard, vers onze heures du matin, Google a été retiré de la liste des sites qui avaient été interdits. Il a été toutefois précisé,  que l’un des sites de Google contenait potentiellement des informations qui sont considérées comme interdites, et qu’il fallait vérifier cela de plus près.
 
You Tube a été stoppé dans le pays quelques jours avant cet événement. Cette démarche est liée à une nouvelle loi qui a été adoptée pour prévenir la pornographie enfantine, l’usage de médicaments, les communications incitant au suicide ou aux comportements illégaux et qui peut donner lieu à des poursuites légales en Russie. Si un site complet est sur la liste noire, les FAI doivent bloquer tout le site. Mais cela soulève des craintes que de nombreuses personnes contourne ce problème et trouve à l’étranger des fournisseurs de VPN.

Articles relatifs:

Regardez les Jeux Olympiques en direct partout dans le monde

2 ans d'abonnement Le VPN pour €2,90/mois